A la rencontre du pape aux JMJ de Cracovie

mercredi 14 septembre 2016
par  Paul PLANTET
popularité : 1%

La Bretagne a décidé de faire un groupe PMR (Personne à Mobilité Réduite) pour aller aux JMJ à Cracovie. 10 jeunes représentant nos 4 diocèses bretons ont répondu présents à cette proposition, dont une de notre paroisse. 13 accompagnateurs, de toute la Bretagne, étaient là pour les aider dont Paul Plantet qui nous raconte.

Au départ, peu de gens se connaissaient et pourtant nous étions appelés à vivre ensemble 15 jours, 24h sur 24. Le voyage de l’aller a permis de faire connaissance. La mayonnaise a tout de suite pris. La première semaine, nous étions logés à Kriniska, à environ 100 km de Cracovie. Accueil fantastique des Polonais qui nous avaient préparé toutes sortes de visites pour nous faire découvrir ce beau pays., dont un pèlerinage vers un sanctuaire marial.
La deuxième semaine, nous étions à Rabka, à 70 km de Cracovie. Logés dans une communauté de Franciscaines. Nous avons été chouchoutés. Nous avons pu aller à Cracovie tous les jours. Le car nous déposait en périphérie de la ville et nous prenions les transports en commun pour l’aller. Par contre, le retour était plus difficile car les bus étaient bondés. Il ne nous restait plus que la marche à pied pour rejoindre notre car, une heure et demie à 20h00, ça se fait.

 La veillée avec le pape

Arrive enfin le moment tant attendu par tout le monde, la veillée finale. Départ en car à 10h00, arrivée sur le campus à 15h00 après 2h00 de marche sur des petites routes, des chemins de terre, des champs et même un ruisseau à traverser. Une fois sur site et les jeunes installés, opération récupération des repas, 3h00. Mais le Seigneur fait bien les choses, tout le monde était réuni à temps pour le début de la veillée. Tout le monde a écouté avec concentration les mots du pape François, ses encouragements, sa soif d’aller de l’avant, de mettre nos chaussures à crampons pour gravir les montagnes de l’amour et de l’entraide, à ne pas rester oisifs dans nos canapés ou à être près de son prochain physiquement plutôt que par les réseaux sociaux.
Après la veillée, ce fut un autre moment attendu avec appréhension par les jeunes de ce groupe, la nuit à la belle étoile. Pour 8 d’entre eux, c’était une première. Nous avons eu la chance d’avoir une nuit pleine d’étoiles. Merci Seigneur de nous avoir protégés. Le dimanche matin, le Saint Père est revenu pour célébrer la messe avec toute cette foule immense. Le retour vers le car a été plus difficile, 5h00 de marche en essuyant 3 orages. Le tout comme d’habitude avec un minimum d’affaires et 8 fauteuils roulants.

 Un groupe soudé

Dans ce témoignage, je m’étends beaucoup sur les difficultés, mais il ne faut pas y voir le côté négatif, au contraire, cela a vraiment soudé le groupe, nous avons vraiment vécu ce que devrait être l’Église.
Nous avons été soutenus en permanence par Mgr Moutel, par sa présence, ses messages de soutien, ses encouragements et ses prières. Un autre soutien qui a été un témoignage de la présence de Dieu, nous étions dans un car avec un groupe de mineurs qui ont été fantastiques. Après l’appréhension de la différence, ils ont toujours été là pour aider le groupe. Je vous en prie, à l’image de notre Saint Père, aimez les jeunes.


Voir le site : Diocèse Saint Brieuc et Tréguier : JMJ 2016 à Cracovie

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF