L’Evangile du dimanche 4 décembre 2016

par  Jean-Marie RABAIN
popularité : 1%

2è dimanche de l’Avent
Is 11,1-10. / Ps 72(71),1-2.7-8.12-13.17. / Rm 15,4-9. / Mt 3,1-12.

Le royaume de Juda, sous l’emprise assyrienne, suggère à Isaïe l’image d’une souche rasée d’où il voit rejaillir la vie avec la promesse d’un nouveau roi faisant régner la justice et la paix en Israël.
Jean -dont l’accoutrement rappelle celui D’Élie - annonce avec les mots d’Isaïe le Messie attendu dans un contexte de désert spirituel et humain. Les représentants des autorités d’Israël, mêlés à ceux qui adoptent ce nouveau mode de baptême non inscrit dans la Loi, reçoivent l’invective de Jean : « Engeance de vipères ! » Autrement dit : « Vous êtes de la race du tentateur, le serpent de la Création ». Il les menace : il ne suffit pas d’être de la lignée d’Abraham. La conversion engage à un retour vers le Dieu de l’alliance. Il s’agit d’accueillir l’Évangile en soi et d’en vivre. Où que nous soyons, l’appel de Jean nous rejoint toujours. C’est ainsi que ces trois lectures nous mettent en posture d’attente et d’espérance.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 3,1-12

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée :
« Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. »
Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : ‘Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.’
Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage.
Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui,
et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés.
Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ?
Produisez donc un fruit digne de la conversion.
N’allez pas dire en vous-mêmes : “Nous avons Abraham pour père” ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham.
Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu.
Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

Évangile du dimanche présentée par Loic Le Quellec tous les vendredis à 19h30 -
Durée émission : 30 min -
l’Évangile de dimanche est lu et un discuté autour de la table.


Voir le site : Dimanche dans la ville

PS :

Illustration : Jardinier de Dieu


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF