Noël Trinitaire

lundi 19 décembre 2016
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

La fête de Noël est marquée par le signe 3.

Oublions les 3 Messes Basses du curé de Cucugnan, ses distractions de gourmandise, et de nos jours le réveillon qui suit la Vigile de Noël ; n’a-t-on pas entendu à la télévision l’annonce de Noël appelée fête du réveillon ! Le curé de Daudet fait toujours école.

La Liturgie proposait naguère 3 Messes : Messe de Minuit, de l’Aurore et du Jour. Chacune mettant l’accent sur un aspect de l’événement de la venue de Jésus en notre monde. Car célébrer Noël, c’est toute une catéchèse .

Grande fête Trinitaire Noël puisque c’est une triple naissance qui nous rassemble.

Hodie, disait plusieurs fois en ce Jour la Liturgie, Aujourd’hui, dit le Seigneur, j’ai engendré mon Fils. Dieu le Père engendre de toute éternité Son Fils, nous le disons dans le Credo ; mais aujourd’hui, la richesse transcendante de Dieu se répand pour ainsi dire à l’extérieur, en Sa création. Saint Augustin dit que « la nature de Dieu, son caractère, est de se donner ». Il s’exprime par une Parole, Son Verbe. En Jésus, Dieu nous dit TOUT. L’homme a été créé à la ressemblance de Dieu dit la Genèse, et quel achèvement en Jésus de Nazareth, image, icône du Père « qui me voit, voit mon Père, osera-t-il dire ». Que des anges chantent à Bethléem « Gloire à Dieu au plus haut des cieux » c’est un hommage de félicitations à Dieu le Père. Quel père ne serait pas heureux de la naissance de son fils ?
Le Père nous envoie Son Fils, le Verbe qui fait chair ; et comment l’accueillir sinon en faisant silence en nous-mêmes ? Dieu nous parle, alors écoutons, élémentaire politesse.
En retour, puisque Jésus nous enseigne l’ « oraison dominicale », le Notre Père, c’est reconnaître que nous en sommes les fils, héritiers nous dira saint Paul.

Noël trinitaire, car c’est par opération du Saint Esprit que Marie a conçu Jésus. L’Esprit Saint féconde Marie, Il est le Souffle qui anime toute la création, et surtout par ses dons nous éclaire, nous illumine, nous guide dans la lecture des Écritures. Il sera présent au baptême de Jésus, planant sur le Jourdain pendant que le Père reconnaît Son Fils Bien-aimé en qui il met sa complaisance.

Enfin le Fils de Dieu lui-même s’incarne, prend chair en ce monde. Le Seigneur a envoyé à Son peuple la Rédemption promise. Le Seigneur a fait connaître son Salut : à la face des Nations. Aujourd’hui, dans notre monde le Verbe est né chantons-nous ; Noël c’est l’actualité permanente de Dieu. L’aujourd’hui de Dieu est en dehors du temps contingent, il a un gout d’éternité.

C’est Noël chaque jour, le Christ nait en quelque sorte à chaque célébration eucharistique, le Verbe s’incarne dans le pain et le vin. En le prenant , nous le « concevons » en quelque sorte pour le « mettre au monde » à l’exemple de Marie.

On est loin des Trois Messes Basses de Daudet, mais nous célébrons une triple naissance :

  • Celle du Fils Unique engendré par le Père
  • D’un bébé conçu par l’Esprit et enfanté par une femme, devenant ainsi Mère de Dieu
  • Celle par laquelle Dieu, tous les jours et partout, nait spirituellement par sa grâce en nos âmes qui L’accueillent.

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF