L’Evangile du dimanche 1 janvier 2017

par  Sr Marie-Thérèse GUEHO
popularité : 1%

1er janvier 2017 – Nb 6, 22-27 ; Ga 4, 4-7 ; Lc 2, 16-21
Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage…qu’il t’apporte la paix ! Que souhaiter de mieux pour nos proches et pour le monde ? Cette parole de Dieu nous vient du Livre des Nombres : les prêtres du temple prononçaient ces mots à la fin des cérémonies liturgiques. Tout y est centré sur le Seigneur, de qui vient tout bienfait.
Huit jours après Noël, nous fêtons Marie, mère de Jésus. Paul ne la nomme pas ; en une sobriété étonnante et unique il écrit de Jésus : « né d’une femme ». Marie est aussi notre mère, mère de l’Eglise qui est le corps du Christ complet. Le récit de Luc nous la présente, disponible et confiante, offrant son fils à Dieu. En effet, par le rite de la circoncision les parents signifiaient l’appartenance à Dieu de leur enfant. Jésus dira plus tard à son Père, en parlant des disciples –et donc aussi de nous : « ils sont à Toi » (Jn 17). En lui, avec lui et par lui, nous sommes de la famille de Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,16-21

En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.
Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.
Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.
Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.


Voir le site : Dimanche dans la ville

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF