Catéchisme en politique

mardi 7 février 2017
popularité : 1%

Il est souvent de bon ton, en tous cas politiquement correct, de mettre en veilleuse les racines chrétiennes de notre pays.
Mais sous les projecteurs, (« in conspectu omnium » [1]), au su et à la vue de tous, voilà que le catéchisme remonte à la surface… dans les expressions journalistiques sur la politique.

Les commentateurs politiques ont trouvé que le candidat de la Droite et du Centre à la
Présidentielle effectuait depuis une quinzaine de jours un vrai chemin de croix.
On a même entendu le mot christique [2], qui cachait peut-être crucifié. Le candidat a fait un vrai mea culpa, mot non traduit, tout le monde devant savoir ce que cela signifie !
Après l’aveu de ses fautes, au moins d’un manque de discernement, il aurait fait un acte de contrition. Diable ! cela sent la confession, pour un candidat qui doit fournir une profession de foi, comme tous les impétrants aux élections.
Comme pénitence, mon fils, j’accepte les excuses que vous sollicitez de vos électeurs… lui dira le confesseur.
La boucle est bouclée, attendons l’absolution… du peuple !
Plus tard, à défaut d’adoubement, qui sent trop la fleur de lys, le candidat attendra l’onction finale, la consécration.

Pour l’instant, attendons les journaux de demain qui nous parleront de résurrection, ce qui serait dans la logique du Chemin de Croix.

Vraiment le catéchisme est entré en Politique.


[1À la vue de tous, en plein public, aux yeux de tous.

[2une journaliste férue de Teilhard de Chardin probablement


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF