Carême 2017

mercredi 1er mars 2017
par  Guy MARZIN (abbé)
popularité : 1%

  Sommaire  

Depuis le mercredi 1er mars, mercredi des Cendres, nous sommes en marche, pendant 40 jours - sauf les dimanches ! - vers la joie de Pâques.
Comme pour le peuple d’Israël, durant sa traversée du désert, vers la Terre promise, nous sommes invités, chaque année, à nous mettre nous aussi en route, en marche pour vivre et célébrer le cœur de notre foi, la mort et la résurrection de Jésus Christ. Le temps du carême est, chaque année, comme une retraite spirituelle, un temps pour relire notre vie, à la lumière de l’Évangile, et voir ce qui ralentit notre vie, notre foi, notre engagement dans le monde et dans l’Église. Cette année, on peut s’inspirer de ce que le Pape François nous a dit dans sa lettre apostolique, publiée à la fin de l’année de la miséricorde, le 20 novembre 2016.
“La miséricorde ne peut être une parenthèse dans la vie de l’Église, mais elle en constitue l’existence même, qui rend manifeste et tangible la vérité profonde de l’Évangile.” (N°1)
La miséricorde doit donc être comme le fil conducteur de la vie chrétienne.
Pour nous guider, le pape nous donne deux idées à garder tout au long de notre vie de disciples de Jésus :
“Nous sommes appelés à célébrer la miséricorde” (N°5). Et : “La miséricorde a aussi le visage de la consolation.” (N°13)
Célébrer et Consoler. Voilà deux verbes à retenir pour guider notre marche vers Pâques.

 Célébrer

“Que de richesses se dégagent de la prière de l’Église quand elle invoque Dieu comme Père miséricordieux ! Dans la liturgie, la miséricorde n’est pas seulement évoquée maintes fois : elle est réellement reçue et vécue.” (N°5)
Durant le temps du Carême, par les célébrations proposées sur la paroisse, par les célébrations de la semaine sainte, nous goûterons combien Dieu fait miséricorde à son peuple. Parmi les temps forts de carême, je vous invite tous à noter sur vos agendas, la journée “Ecoute, prière et réconciliation” qui aura lieu le samedi 8 avril 2017. Journée “écoute, prière,réconciliation” et Après-midi “écoute, prière,réconciliation” .
Un rendez-vous à ne pas manquer durant le carême. Le sacrement de la réconciliation qui nous est proposé ce jour là est un temps de rencontre avec Dieu miséricordieux.
“Tenons donc ouvert notre cœur à la confiance d’être aimés de Dieu. Son amour nous précède toujours, nous accompagne et demeure à nos côtés malgré notre péché” (N°5) dit le pape François.

 Consoler

“Nous avons tous besoin de consolation, car personne d’entre nous n’est exempt de
souffrance, de douleur ou d’incompréhension.”
(N°13) dit le pape.
Mais nous sommes aussi invités à manifester l’amour miséricordieux du Seigneur auprès de personnes dans l’épreuve.
“Vouloir être proche du Christ exige de se faire proche des frères, car rien ne plaît davantage au Père qu’un geste concret de miséricorde. Par sa nature même, la miséricorde se fait visible et tangible à travers une action concrète et dynamique.”
(N°16) ajoute le pape. Durant le carême nous serons attentifs aux appels de nos frères dans le besoin, attentifs aussi aux appels de solidarité que nous lancent chaque année le CCFD-Terre Solidaire.
Mais n’oublions pas de pratiquer la miséricorde au quotidien, à travers des gestes
simples, concrets : “Les œuvres de miséricorde sont artisanales : aucune d’entre elles n’est semblable à une autre..” (N°20) ajoute le pape.

Célébrer et consoler, deux mots pour avancer dans notre vie chrétienne, deux mots qui nous ferons entrer dans la béatitude :
“Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.” (Mat 5,7)
Bon temps du carême à tous.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF