Homélie du dimanche 28 mai 2017

Célébration de la première des communions (Paroisse ND de la mer)
par  Roland Le GAL (Abbé)
popularité : 1%

Homélie du dimanche 28 mai 2017
Célébration de la première des communions
(Paroisse ND de la mer)

Tous étaient assidus à la prière

Dans la première lecture, les amis de Jésus (hommes et femmes) se retrouvent ensemble pour prier. Cette prière est collective. Comme celle que nous vivons ce matin dans cette église. Nous sommes rassemblés ensemble dans cette église parce que nous vivons, durant cette célébration, une véritable communion. Nous sommes tous différents. Nous ne nous sommes pas choisis. Mais Jésus nous rassemble et nous invite à sa table pour partager son repas : se nourrir de la Parole de Vie et se nourrir de l’Eucharistie, son Corps livré et son Sang versé. Il vous arrive d’écrire dans vos lettres : « faire ma première des communion, cela me rappelle le dernier repas de Jésus, la Cène. »
Faire aujourd’hui sa première des communions c’est aussi faire l’expérience que, dans la foi en Jésus-Christ, nous sommes unis les uns aux autres, parce que chacun est unique et a du prix à ses yeux et chacun a besoin de l’autre. Cette communion nous la manifesterons aussi tout à l’heure au moment du Notre Père quand nous nous donnerons la main et que, d’un même geste, tourné vers le Ciel, nous lancerons notre prière à Dieu, nous lui confierons nos intentions de prière pour nous, pour les autres, pour le monde. « Je veux faire ma communion, comme ça je pourrai mieux communiquer avec Jésus, et on se comprendra plus facilement. » « Je vais me rapprocher de Jésus. Il se rapprochera de moi. » « Pour être en union avec Jésus ». « Pour avoir un lien plus solide avec Jésus. » « Pour ressentir dans mon cœur, sa Paix, sa Joie, son Amour, sa Vie. » Un autre écrit : « Jésus c’est comme un confident par la prière à qui je confie mes joies et mes peines. » « Jésus est pour moi le fils de Dieu, le Sauveur, celui qui nous montre le chemin de la vie. »

Je suis le pain vivant :
Vivre aujourd’hui la première des communions, autrement dit communier aujourd’hui pour la première fois au Corps de Jésus, c’est accueillir dans son corps et dans son cœur, la vie de Jésus. « Il vient demeurer chez moi » a écrit l’un d’entre vous. Cette vie de Jésus est une vie qui nous relie à Dieu, son Père. Par l’hostie que vous allez recevoir, Jésus vient demeurer, faire sa maison chez vous, chez nous, pour que nous puissions avoir la force nécessaire pour vivre en chrétien.
C’est chacun qui communie au Corps de Jésus, ce « Pain vivant descendu du ciel », et, en communiant, nous sommes unis, grâce à Jésus, à tous ceux et celles qui participent à cette célébration et qui communieront à la vie de Jésus. C’est ce que certains vous m’avez écrit dans votre lettre de demande de première des communions : « Je veux communier avec Dieu, manger son corps pour ne faire qu’un avec Dieu. » « Je veux mieux communier avec les autres. »

Mais si ce pain est vivant, c’est que Jésus nous invite à vivre de sa vie, à répandre sa joie et son amour autour de nous. Vous écrivez : « Je voudrais faire le bien autour de moi comme Jésus l’a fait. » et ceci commence en se disant : Bonjour, Merci. Un autre écrit : « Je veux communier pour mieux partager. » « Je veux continuer de connaître des choses sur Jésus, continuer d’aller au caté, continuer ma vie aux côtés de Jésus. » « Je souhaite aider les malades et les handicapées. Je pense être sur le bon chemin avec Jésus. » « Parce que Jésus aime son prochain. » « Parce que Jésus est une personne qui nous aide à être plus fort dans la vie de tous les jours. »

Enfin, communier aujourd’hui comme communier à chaque eucharistie c’est faire un acte de foi. Vous l’écrivez avec vos mots : « Parce que je crois en Dieu. » « Parce que je crois en Jésus. »

Oui, les enfants et nous les adultes, et vous les jeunes, communier au corps de Jésus c’est emprunter un chemin de vie, un chemin de bonheur car Il est cet ami qui vient me rencontrer, qui me fait confiance, qui ne déçoit pas.

Il espère toujours en moi, en toi.

Oui, Viens Seigneur Jésus, demeurer dans mon corps, viens dans mon cœur pour faire grandir la paix, la solidarité, le partage, la joie, l’amour.


Documents joints

PDF - 123 ko

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF