L’Evangile du dimanche 13 août 2017

par  Jean-Marie RABAIN
popularité : 2%

19è dimanche du T.O.
1 Rois 19,9a.11-13a. / Ps 85(84),9ab-10.11-12.13-14. / Rm 9,1-5. / Mt 14,22-33.

Pour plaire à Dieu, Élie vient de supprimer les prophètes des autres dieux. Or Dieu lui signifie qu’il n’est dans aucune violence ; Il est dans le murmure d’une brise légère, dans la douceur et le silence d’une relation personnelle. Cette théophanie préfigure la nouvelle Alliance, l’avènement de Jésus-Christ. Notons le parallèle entre l’expérience D’Élie à l’Horeb et celle de Moïse : une marche de 40 jours, l’eau et le pain fournis par Dieu et son appel. A propos d’appel, nous voici sur les eaux du lac de Tibériade. Jésus marche sur les eaux (ce qui signifie qu’il domine les forces du mal) et invite Pierre à faire de même, à participer à son œuvre. Confiant dans la Parole de Jésus, Pierre s’y aventure mais il doute sur ses capacités et prend peur : il s’enfonce. L’image vaut pour nous et pour l’Église en général. Ce combat contre des éléments contraires est notre condition sur cette terre. Or Jésus nous invite à participer au Salut qu’il nous apporte, et à se laisser envahir par la force de l’Esprit qui, comme une brise légère, nous aide à persévérer.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 14,22-33

Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules.
Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.
La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.
Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer.
En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C’est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier.
Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! »
Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. »
Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.
Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! »
Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.
Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »


Voir le site : Dimanche dans la ville

PS :

Préparons dimanche.

Illustration : Jardinier de Dieu


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF