12 années passées à Pordic … L’abbé Jean Hamon nous quitte

lundi 11 septembre 2017
par  Jocelyne LECHELARD
popularité : 2%

L’abbé Jean Hamon nous quitte en septembre après avoir passé 12 ans à Pordic..

Il y a 12 ans lorsque je suis arrivé à Pordic, j’étais en pré retraite. En arrivant sur les paroisses de Plérin et Pordic, j’ai retrouvé l’abbé Eric le Forestier, que j’avais connu lorsque j’étais curé à la cathédrale. Puis avec le temps, plusieurs curés se sont succédé : les abbés Jean Mabundi, Gérard Nicole, Loïc le Quellec et Roland Le Gal avec qui je partage le même sens de la mission et le même souci d’évangélisation.

 Comment a évolué la paroisse ?

Nos deux communes se développent et s’urbanisent. Les paroisses se réorganisent et en 2012 les deux paroisses Plérin et Pordic ont fusionné, pour donner une seule paroisse Notre Dame de la Mer avec 5 relais. La communauté Notre Dame de la Mer est bien réelle, même s’il reste encore du chemin à parcourir pour changer les vieilles habitudes.

 Quelles sont aujourd’hui les préoccupations ?

On constate dans notre communauté une baisse bien réelle de la pratique religieuse. Il n’y a pas de renouvellement, peu de jeunes foyers et de jeunes .Les chrétiens du dimanche ont quelques difficultés à accepter le changement. Il nous faut nous convertir. Nous sommes maintenant, il faut le dire, dans un pays déchristianisé et ce n’est plus le temps d’un curé dans chaque paroisse.
L’accueil me tient à cœur particulièrement le dimanche matin. L’eucharistie n’est pas une affaire individuelle mais c’est ensemble, en peuple, que nous vivons cette célébration. Jésus allait vers les personnes, il établissait une vraie relation.

 Il y a sans doute quelques déceptions ?

La plus grande déception c’est le manque d’intérêt des chrétiens pour la formation. Chaque année pendant le carême la paroisse propose des formations sur des thèmes divers. Il y a peu de participation .Il en est de même pour la catéchèse proposée aux adultes lors des dimanches en famille.
Il n’y a pas d’avenir sans innover. Nous devons convertir notre cœur. Être chrétien aujourd’hui ce n’est pas la même chose qu’il y a 20 ou 30 ans. Tout baptisé doit continuer à se former et à nourrir sa foi tout au long de sa vie.

 Malgré tout, quelques espoirs ?

Des baptisés s’engagent, se forment, s’investissent dans notre paroisse. Ils portent le souci non seulement de l’organisation mais aussi de l’évangélisation.
Le thème de l’Espérance choisi par notre Evêque Mg Moutel pour le synode, doit nous conduire à une vitalité chrétienne et nous permettre plus d’audace et davantage d’ouverture. L’espérance doit être notre balise, notre phare.
Notre Église diocésaine est à un virage important. Convertissons nous, n’ayons pas peur des changements. Il nous faut nous adapter à la réalité d’aujourd’hui.

 Et maintenant la retraite ?

A Saint-Brieuc, je resterai disponible pour rendre quelques services à la paroisse cathédrale et à l’abbé Loïc Le Quellec, tant que ma santé me le permettra. Je garde toujours le souci de la mission. J’essaierai de poursuivre fidèlement mes lectures de la Parole de Dieu à laquelle j’apporte beaucoup d’importance.
Les recherches sur la vie de l’Église du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier m’occuperont également. Quand on fait une relecture de l’évolution de notre Église diocésaine depuis de nombreuses années, on voit comment l’Esprit Saint est à l’œuvre et guide les orientations de nos évêques. Cela me remplit d’Espérance.


PS :

La messe d’action de grâce aura lieu Dimanche prochain 17 septembre 2017 à 10h30 en l’église Saint Pierre de Pordic suivi d’un pot de l’amitié à la salle des fêtes de Pordic.
Messe unique sur la paroisse.


Commentaires

Logo de Bernard LE NEEL
12 années passées à Pordic … L’abbé Jean Hamon nous quitte
dimanche 17 septembre 2017 à 15h47 - par  Bernard LE NEEL

Départ en retraite réussi, pas l’abbé Résina ! Eloges dela Mairie, de l’EAP, la totale !
Après une Messe célébrée dans la ferveur et la joie, sympathique aurevoir au buffet, on y percevait une certaine nostalgie, on assiste pas au dernier prêtre de la commune qui étient la lumière et ferme la porte.
Heureusement il y a la présence active de Roland, nous lui souhaitons un bon parapente pour survoler le sud-Goëlo. C’est le vent qui porte sa voile, le Vent, le Souffle, l’Esprit.
Bon vent Roland, sois le bienvenu de Binic à Tréveneuc !

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF