Azeline

lundi 27 novembre 2017
par  Jeanine CLOAREC
popularité : 1%

JPEG - 52.4 ko

La cloche Azéline Corbel, ainsi nommée par M. Pierre Richard, de la Ville Angevin, sonne avec ses consœurs à Pordic depuis le XIXe siècle. Elle fut baptisée le 16 février 1843 par Mgr Le Mée, alors évêque de Saint-Brieuc. On y trouve également l’inscription des noms de M. Jean Marie Corbel, président de la Fabrique [1], MM Olivier Doméon, Etienne Doméon, Jean Marie Denis et François Le Voyer, conseillers.
En bronze, elle pesait alors 610 Kg. Depuis elle fait partie du patrimoine de la commune.
Menaçant de se fêler et d’éclater, la municipalité a décidé de la faire réparer. Cette tâche fut confiée à une entreprise du Maine et Loire qui l’a repassée au four avec un alliage d’étain et de cuivre.
Revenue à Pordic où elle fut exposée quelques jours, nous avons pu partager un temps de prières animé par l’abbé Roland Le Gal, curé de la paroisse.
Cette bénédiction fut empreinte d’émotion. Une cloche… appelle, rappelle, est festive ou triste … elle accompagne nos moments de vie.
Monique Le Vée venue représenter la municipalité nous confie ses impressions.
« J’ai commencé la journée du jeudi 16 novembre par une cérémonie inhabituelle puisqu’à 9h30, quelques uns d’entre nous se sont retrouvés auprès de l’abbé Le Gal qui a béni la cloche Azeline, tout fraîchement restaurée. Je garderai un excellent souvenir de ce temps de recueillement où se sont associés chants et prières dans un état d’esprit joyeux et respectueux du travail bien fait. Azeline est magnifique et lorsque les cloches ont sonné le midi, j’ai pensé à elle qui allait bientôt rejoindre ses consœurs. Cela a été un moment émouvant et je me réjouis que cette cloche qui fait partie de la sauvegarde de notre patrimoine, retrouve une deuxième vie ».
Lundi après-midi, elle a regagné le beffroi, montée à l’aide d’une grue « avec précision pour ne pas endommager l’édifice »


PS :

Voir aussi l’article Azeline va monter au clocher de Pordic


[1La fabrique au sein d’une communauté paroissiale, désigne un ensemble de « décideurs » (clercs et laïcs) nommés pour assurer la responsabilité l’administration des fonds et revenus nécessaires à la construction et à l’entretien des édifices religieux et du mobilier de la paroisse.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF