Mercredi 14 février, il nous faut descendre

mardi 13 février 2018
par  Kerprat
popularité : 1%

Ce 14 février 2018, deux fêtes se télescopent : la Saint -Valentin et le Mercredi des Cendres.

Gageons que la fête des amoureux aura un fort retentissement dans les médias. Après tout pourquoi pas ? L’Église en Côtes d’Armor, ce mois-ci, consacre deux pages à cette fête. Serge (ndlr Kerrien) nous y dit que « de nombreuses paroisses se sont appuyées sur la fête laïque et commerciale pour parler de l’amour et …de réaffirmer les valeurs chrétiennes ». Vive donc les couples !

Mais ce Mercredi 14 février est aussi le Mercredi des Cendres !
La liturgie nous invite à descendre … dans notre cœur et à y faire un peu de ménage. « Ton Père qui voit dans le secret te le rendra » Mt 6,18.
Invités à l’intériorité, dans le secret de notre cœur, c’est en somme bannir toute mondanité dirait le pape François.
Rangeons nos selfies, que nous collons aux personnalités, limitons nos gourmandises d’informations à la télé qui nous révèlent certains voyeurismes.
Nous n’avons pas besoin d’autre autographe que celui de Dieu le Père, son Fils Jésus.

Jouons la discrète, notre vie, puisque notre front cendré est marqué de poussière.

Bref, c’est vers une introspection à l’essentiel que nous sommes appelés.
Elle est finie l’Année de la Miséricorde ; mais ce temps de Carême, notre synode personnel vers Pâques, nous rappelle son actualité pérenne :

« Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour
Selon ta grande miséricorde, efface mon péché
Lave-moi tout entier de ma faute,
Purifie-moi de mon offense. »

Il nous faut descendre en notre cœur pour prendre conscience de notre condition de pécheurs appelés à la conversion pour vivre, à la suite du Christ, en tant que fils aimés du Père.

N’est-ce pas le moment de demander la force de l’Esprit ?


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF