La Mère de Jésus était là !

mardi 3 mai 2011
par  Marie-Aimée ROUAUX
popularité : 1%

Après les fêtes pascales et le printemps qui revient, voici le mois de mai qui nous donne rendez vous avec Marie, la Mère de Jésus !
C’est une belle tradition dans notre Eglise, tradition encore respectée et aimée par beaucoup de croyants.

Marie est celle qui a gardé sa lampe allumée, à l’instar de ses sœurs dans la foi telles Sarah ou Rivka, veilleuse d’une Promesse qui a pour mission de tendre à son accomplissement.
Aussi la visite du Messager du Seigneur, lors de « l’Annonciation », porteur d’une annonce qui est révélation, l’a-t-elle trouvée dans une totale disponibilité : « Tu concevras et enfanteras un fils … » (Lc 1, 30s).
La disponibilité n’empêche pas les interrogations : « Comment cela se fera-t-il ? demande-t-elle, mais le « Oui » de Marie bouleversera le monde et traversera les siècles.

Marie est celle qui, ayant fait sienne la Parole, le cœur débordant d’amour et de joie, « se lève de bon matin », comme Abraham dans les temps anciens, pour le service de son Seigneur, franchissant les monts de Judée pour aller vers sa parente Elisabeth.
De cette rencontre des deux mères en attente des enfantements qui s’annoncent, revêtues de la puissance de l’Esprit, jaillira la parole prophétique d’Elisabeth : « Tu es bénie parmi les femmes et béni le fruit de ton ventre ! » (Lc 1,39s), à laquelle fera écho l’Action de grâce de Marie, le « Magnificat » qui sera chanté de génération en génération :

«  Mon âme, magnifie le Seigneur ! Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur !…  ».

Un jour, le fils d’Elisabeth, Jean, dit le Baptiste, rencontrera Jésus, le Fils de Marie.

Jean annoncera la venue du Fils, le Bien-Aimé du Père, le Sauveur, dont il dira «  qu’il n’est pas capable de lui enlever ses sandales  » (Mt 3,11s).
Jean, le précurseur, terminera sa mission lorsque Jésus commencera la sienne.

Marie de Nazareth sera là près de son fils à tout instant, la lampe de son cœur allumée comme une veilleuse, ainsi qu’il est dit en Luc 2,51 :

«  Sa mère gardait avec soin toutes ces paroles dans son cœur !  ».
Pourtant, lors de ce pèlerinage à Jérusalem pour la fête de la Pâque, Jésus n’a alors que 12 ans, Marie n’avait pas tout compris de l’attitude de son fils et de ses paroles :

Pourquoi me cherchiez-vous ? leur demande Jésus, «  ne saviez vous pas qu’il me faut être aux choses de mon Père ?  » (Lc 2,49).

Quelle mère, et quel père aussi, en effet, ne se seraient pas inquiétés de la disparition de son enfant pendant 3 longs jours … !

Ils cherchent Jésus … non pas seulement Jésus-enfant, mais Jésus dans son mystère de vie. Ne sommes-nous pas nous aussi à la recherche de Jésus ? non pas seulement le Jésus de l’histoire enfanté par Marie, dont personne ne peut nier l’existence, mais Jésus, le Christ, le Ressuscité, la Parole de vie qui nous enfante comme une mère ?

Marie, « la Première en chemin » est celle qui est là dans notre quête de Dieu …

Elle est là, parce qu’elle est mère, comme toute mère présente à son enfant, au seuil d’une vocation, au cœur d’un combat, comme « elle était là  » à Cana, ainsi que le rapporte Jean l’Evangéliste, pour le premier signe des signes de Jésus (Jn 2,1).

Elle est là dans les grands moments de souffrance, comme elle le fut, debout, au pied de la Croix, accompagnée de Jean et de quelques femmes, recueillant de Jésus mourant, comme un testament, ses dernières paroles qui s’adressaient à elle en tant que « mère » (c’est le texte qui le précise) : « Femme, voici ton fils !  », et s’adressant au disciple que « Jésus aimait » : « Voici ta mère ! » (Jn 19,26s).

Elle fut là, encore présente, Marie de Pentecôte, au commencement de l’Eglise, en ce jour où le Souffle brûlant de l’Esprit fit irruption dans la Chambre Haute (Ac 2,1s).

Marie de Nazareth, Mère de Jésus, est la « comblée de grâces », la femme bénie parmi toutes les femmes, car au-delà de toutes les mères, elle est au sein du peuple de Dieu, présence vivante à l’Histoire du Salut pour que s’accomplisse en Jésus, le Christ, le meilleur de l’humanité.


Voir le site : Marie (mère de Jésus)

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF