Ouvrons nos coeurs au Souffle de Dieu !

vendredi 10 juin 2011
par  Loïc LE QUELLEC (abbé)
popularité : 2%

Durant quarante jours, le Christ ressuscité s’est manifesté aux Apôtres. Petit à petit, ils ont appris à le reconnaître, à l’accueillir vivant au milieu d’eux.
Ils ont ainsi accueilli la joie et la paix qui viennent de celui qui a vaincu les ténèbres du tombeau.

Au jour de l’Ascension, alors que Jésus disparaît à leurs yeux beaucoup de questions restent encore sans réponse ; mais selon la parole de Jésus, ils attendent le don promis, enfermés au Cénacle, dans la prière.
C’est dans ce lieu qu’ils ont partagé le dernier repas de Jésus.
C’est là encore qu’ils l’ont accueilli ressuscité.

Au jour de Pentecôte, selon la tradition juive ils s’apprêtent certainement à célébrer l’Alliance conclue par Dieu avec Moïse dans le don de la Loi. Cette nouvelle Pentecôte dut être pour eux une fête extraordinaire ! Dieu est entré en alliance avec l’homme en Jésus Christ d’une façon inédite.
Il s’est fait homme et voilà qu’il donne à l’homme sa loi nouvelle ; celle de l’Esprit non plus gravée sur des tables de pierre mais sur des tables de chair, celle de son cœur !

Aux jours de notre baptême et de notre confirmation, nous sommes entrés dans cette Alliance nouvelle qui ne passera pas. Nous avons reçu en nous l’Esprit Saint qui grave en nous l’unique loi que le Christ nous a laissée. Lien d’amour éternel entre le Père et le Fils, l’Esprit nous est donné pour que nous soyons unis entre nous et ne formions plus qu’un dans le Christ.
Sans cesse, à qui lui prête l’oreille, l’Esprit murmure la loi nouvelle : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé »

Sans cesse, il nous invite à trouver les chemins sur lesquels nous apprenons comme le Christ à donner notre vie. « Tout ce qui n’est pas donné est perdu » disait la Bienheureuse Mère Térésa.

Ne laissons pas se perdre en nous, ce qui est fait pour s’épanouir au grand jour. L’Esprit Saint nous pousse à sortir de nous-mêmes, comme il poussait autrefois les Apôtres à sortir du Cénacle.
Sortons donc de nos Cénacles, quels qu’ils soient. N’ayons pas peur de vivre au monde, en Jésus le Christ, Dieu nous a devancé.

Laissons l’Esprit Saint nous libérer de nos vieux jugements et de nos peurs, vivons avec confiance dans ce monde. Soyons témoins de la vie en germe qui ne demande qu’à produire du fruit.
Le temps ordinaire de l’Église commence lorsque l’Esprit Saint est donné parce qu’il est présent à l’ordinaire de nos vies dans notre vie de famille, de couple, de communauté, de paroisse, dans nos quartiers.

Laissons-le renouveler notre vie, livrons-nous à son Souffle avec confiance !


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF