Du pain et des jeux

mardi 14 juin 2011
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

« Panem et circenses », du pain et les jeux du cirque demandaient les Romains ! L’Empire n’était-il pas bien fourni en amphithéâtres, arènes et cirques divers ? C’est toujours d’actualité, le travail pour assurer le pain quotidien et les loisirs élevés comme signe de civilisation.

Il est fini le temps où de la durée on disait que « c’était long comme un jour sans pain ». Le pain n’était jadis jamais entamé sans avoir été signé, et c’était péché que de jeter du pain, cela ne se faisait pas. Même si on trouve désormais la baguette chère à l’achat, le pain n’a plus l’importance matérielle de jadis ; c’est ainsi.

Le pain a toutefois gardé tout son symbole de nourriture de base et de travail car le pain est « gagné à la sueur du front  ». Ce n’est pas que folklorique d’admirer le travail du boulanger qui pétrit, fait lever la pâte, en surveille la cuisson … un peu de magie.

Le Moyen-Orient est une région où le blé et la vigne sont cultivés depuis des millénaires. Cette culture n’est pas qu’agricole, elle l’est aussi au sens de civilisation. Que de tâches consacrées au blé, semé, élevé, ramassé, battu puis moulu pour faire la farine puis le pain, idem pour le vin. La vie des populations est donc depuis des millénaires marquée par tout ce qui gravite autour de ces cultures. Pas étonnant que les religions du Moyen-Orient aient fait de ses aliments un symbole en lien avec les puissances célestes vivifiantes.

Rappelons-nous la manne, ce pain du désert, merveilleux mais pain de misère, dans l’attente de manger mieux dans la terre promise

Les pains de proposition placés chaque semaine dans le Temple, en offrande et en mémorial de l’Alliance

Le pain de vie, « qui sort de la bouche de Dieu »

Et le Pain eucharistié dont parle et explicite Marie-Aimée dans la chronique biblique.

En ce mois de Juin, mois de Fête-Dieu, souvenons-nous de notre finalité, nous sommes conviés aux noces de l’Agneau, au Banquet céleste. Sur le carton d’invitation des noces figure la tenue exigée :

« le roi entra pour examiner les convives, et il aperçut là un homme qui ne portait pas la tenue de noces » Mt 22

Quant à nous « oui, nous tous qui avons été baptisés dans le Christ, nous avons revêtu le Christ ( Gal 13.26 ), nous avons revêtu le vêtement blanc celui de l’homme nouveau celui de la vie éternelle du Christ vivant.


Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF