Le repos dans la Bible

mardi 28 juin 2011
par  Marie-Aimée ROUAUX
popularité : 1%

« Venez à l’écart, vers un lieu désert et reposez-vous un peu  »
(Mc 6,31)

Prendre des vacances, n’est-ce pas rompre avec les occupations habituelles, s’éloigner pour prendre du recul, goûter un certain délassement ? Mais vacances et repos ne sont pas toujours synonymes !

La Bible permet une approche intéressante de la notion de « repos ». C’est un terme, qui avec ses composantes verbales, est beaucoup présent dans les textes bibliques.

On voit l’homme biblique à la recherche du repos
« Voici que toute la terre est tranquille et en repos  » (Za 1,11).
« Le peuple épargné par le glaive … va bientôt goûter le repos  » (Jr 31,2).

Il a aussi le souci de faire se reposer celui qui est fatigué
« Voici un lieu de repos, faîtes se reposer celui qui est épuisé  » (Is 28,12).
« Venez à l’écart, vers un lieu désert  » … recommande Jésus à ses fidèles disciples harassés. En effet « les gens allaient et venaient nombreux  », dit le texte de Marc, et ils n’avaient même pas le temps de manger » ! (Mc 6,31s).

L’homme ne trouve pas toujours ce repos auquel il aspire
Jérémie, accablé par sa mission « ne trouve pas de repos  » (Jr 45,3).
Jésus Lui-même, comme les prophètes, « n’a pas où reposer la tête  » (Mt 8,20 // Lc 9,58).
Job se plaint «  qu’il n’a ni calme, ni tranquillité, ni repos  », il n’a que «  tourment  » !
Quant à Jérusalem, «  elle ne trouve pas de repos  » (c’est-à-dire une stabilité de situation face à ses ennemis - Lm 1,3).

Mais Dieu veille à ce que ses enfants trouvent des lieux de repos.
« Dis-moi, toi que mon cœur aime où tu fais paître ton troupeau, où tu le fais reposer à midi… » (Ct 1,7).
« Il me fait reposer près des verts pâturages, Il me conduit vers les eaux tranquilles » (Ps 23,2).
Le « lieu de repos  » est un lieu choisi par le Seigneur : « lieu choisi par le Seigneur votre Dieu pour y faire demeurer Son Nom…  » (Dt 12,11).
Dieu aussi cherche un « lieu de repos » :
« Quelle maison allez-vous me bâtir, dit le Seigneur, et quel sera le lieu de mon repos ? »

Quelles sont les conditions d’un vrai repos ?
N’est-ce pas, dans la Bible, comme pour aujourd’hui, trouver un endroit adéquat à l’écart de toute agitation, un lieu demandé et donné par le Seigneur ?


C’est rester à l’écoute de Sa Parole, chercher en Lui son repos, car « si tu n’écoutes pas la voix du Seigneur ton Dieu…. tu n’auras pas de repos pour la plante de ton pied… » ! (Dt 28,65).
Jésus, dans sa compassion pour tous ceux qui ploient sous la tâche, reprend l’appel de Dieu à trouver, en Lui, le repos :
« Venez à moi, dit Jésus, vous tous qui peinez et ployez sous le poids du fardeau et Moi je vous donnerai le repos  » (Mt 11,28).
Mais on ne peut rien sans l’Esprit Saint. Déjà dans le Premier Testament, on voit que le repos est un Don de l’Esprit de Dieu  :
« L’Esprit du Seigneur les menait au repos, c’est ainsi que tu as conduit ton peuple  » (Is 63,14).

Dans le judaïsme, le Shabbat, le 7e jour de la semaine, est un Jour de repos à part. Mais le mot hébreu « shabbat » renvoie plus à l’idée de « cessation » que de repos proprement dit. Après les six jours de la création « Dieu s’arrêta » (traduit le plus souvent dans nos Bibles par « Dieu se reposa »).

En Genèse (Gn 2,2-3), trois actes marquent le septième jour : Dieu s’arrête, Il bénit, Il sanctifie : « Dieu arrêta au septième jour toute l’œuvre qu’ Il avait faite, Dieu bénit le septième jour et le sanctifia … » (Gn 2,2-3).

Le judaïsme est une « religion du temps tendant à la sanctification du temps – Chaque heure est unique et infiniment précieuse » (Abraham Heschel, les « Bâtisseurs du temps »).

Le temps offert à Dieu est rythmé par un certain nombre de fêtes pour le Seigneur dont le Shabbat, signe d’Alliance avec Dieu, qui est la fête la plus importante des fêtes juives.

La sanctification du Shabbat se vit dans la prière personnelle, et communautaire à la Synagogue où le peuple est convoqué par Dieu, dans la rencontre fraternelle, le rituel familial, et l’étude de la Torah.
« Faire Shabbat, c’est savoir abandonner périodiquement ce qu’on peut imaginer « avoir », apprendre à « rendre à Dieu ce qui est à Dieu », se défaire de l’ illusion que l’on peut dominer les choses et les êtres. C’est l’occasion d’une ascèse qui est source d’enrichissement et de joie » (A.M. Dreyfus).

Se reposer, se mettre à l’écart, pour un temps, c’est rompre ce rythme d’une vie souvent trépidante, se distancer de tous les déterminismes, les images et les slogans qui nous assaillent, pour « rendre à Dieu ce qui est à Dieu », dans la tranquillité d’un lieu, d’une relation, d’une parole créatrice.


Commentaires

Le repos dans la Bible
samedi 9 juillet 2011 à 17h50 - par  BLN

Bravo pour la mention strasbourgeoise. On en profite pour remercier de la longue coopération au bulletin et au site internet ! il ne faut pas nous laisser tomber désormais

mardi 12 juillet 2011 à 12h44 - par  Pseudo : Miryam Le Guénanff

Merci à toi Jean-Louis de m’avoir accueillie sur le site. C’est toujours une joie de transmettre une petite miette de la Parole de Dieu. Fraternellement. MAR

mardi 12 juillet 2011 à 12h41 - par  Miryam Le Guénanff

Merci à BLN pour son message sympathique.
Je vous rassure, je suis toujours là avec mes petits mots bibliques !
Amitiés à toute l’équipe. MAR

dimanche 10 juillet 2011 à 14h15 - par  JLK

Ce n’est pas prévu … Marie-Aimée va continuer à nous entretenir de la Parole Biblique comme elle l’a fait jusque présent et nous en profitons comme le dit BLN pour la remercier.

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF