26 juillet fête de Sainte-Anne

lundi 25 juillet 2011
par  Jean-Louis KERVIZIC
popularité : 1%

Ce 26 juillet, des pèlerins de notre communauté des paroisses du Littoral-Ouest vont affluer vers Sainte-Anne-d’Auray en compagnie d’autres pèlerins d’autres paroisses et Diocèses.

Le pardon de Sainte-Anne d’Auray :

C’est au XVIIe siècle, qu’un paysan illetré, Yvon Nicolazic, voit apparaître une main lumineuse tenant un flambeau. C’est une dame blanche avec un cierge à la main. Cette dame mystérieuse lui parle alors de l’ancienne chapelle qui lui était dédiée dans le champ du Bocenno et lui demande de la reconstruire. En mars 1625, sainte Anne guide le laboureur et ses voisins qui découvrent l’antique statue de la sainte. Ce petit groupe devint le premier groupe de pèlerins. Après une sérieuse enquête, l’évêque de Vannes, Mgr Rosmadec, autorise la première messe du pèlerinage le 26 juillet 1625. Depuis, l’affluence vers Sainte-Anne ne s’est jamais arrêtée.

L’église d’Orient au VIe siècle célébrait la mort naturelle de sainte Anne le 25 juillet. C’était à l’origine une fête de Jérusalem, en parallèle avec la dédicace d’une basilique à sainte Anne, à Constantinople. Peu à peu connue en Occident, par le biais des croisades, cette fête a été généralisée dans l’église romaine dès le XIIIe. Mais le 25 juillet coïncidant avec la fête de Saint-Jacques, celle de Sainte-Anne a été décalée au jour suivant.

La première messe officielle de pardon a eu lieu le 26 juillet 1625. L’affluence de fidèles qui y a assisté ne s’est jamais démentie par la suite. Ce mardi 26 juillet c’est Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, qui présidera la messe pontificale. « Pour l’occasion, j’ai amené ma crosse à l’effigie de sainte Anne, qui m’a été offerte par des parents et amis », précise-t-il.

Pour la veillée renouvelée du 25 juillet, la messe n’aura pas lieu après la procession mais en fin d’après-midi. Elle sera présidée par Mgr Fruchaud, ancien évêque de Saint-Brieuc-Tréguier. Par ailleurs, l’évocation des pèlerinages est remplacée par un dialogue imaginé par le père Guillevic, recteur du sanctuaire. « C’est un dialogue sur lequel je travaille depuis plusieurs années. Il se passe entre Yvon Nicolazic et Pierre de Keriolet, le bandit converti, contemporain d’Yvon Nicolazic. L’idée est de transmettre de manière encore plus forte, le message de sainte Anne. » Ce texte sera interprété par deux comédiens professionnels.

Lundi 25 juillet : 15 h, chapelet ; 15 h 30, premières vêpres de Sainte-Anne et préparation pénitentielle. De 16 h à 19 h, puis à partir de 20 h, confessions ; 18 h 30, messe présidée par Mgr Fruchaud. 21 h 30, veillée. Assemblée au parc du mémorial. Sacrement du pardon avec confessions individuelles. Dialogue entre Yvon Nicolazic et Pierre de Keriolet. Procession aux flambeaux. Salut du Saint Sacrement. De minuit à 7 h mardi matin, basilique ouverte pour une nuit d’adoration.

Mardi 26 juillet : 7 h 30 et 9 h, messes dans la basilique ; 9 h, messe en breton (chapelle de l’Immaculée) ; 10 h 45, procession et messe pontificale ; 14 h 30, prière mariale multilingue continue ; 15 h 30, vêpres pontificales ; 18 h 30, messe dans la basilique.

info document -  PDF - 57 ko

http://www.ouest-france.fr/ofdernmi…


Voir le site : Sainte Anne d’Auray

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF