Mais qui est donc Jésus ?

La transfiguration sur la montagne (Mt 17, Mc 9, Lc 9)
lundi 8 août 2011
par  Marie-Aimée ROUAUX
popularité : 1%

Les disciples de Jésus, ceux qui ont un jour répondu à son appel et qui l’accompagnent au quotidien dans sa mission, vont être l’objet d’une vision étonnante, du moins pour trois d’entre eux.

Les Evangiles selon Matthieu, Marc et Luc, que nous appelons les Synoptiques parce qu’ils ont entre eux une certaine similitude, relatent ce récit où Jésus apparaît à ses disciples comme transfiguré et ses vêtements d’une blancheur fulgurante.

La Transfiguration. Fra Angelico. Florence. XVe.
La Transfiguration. Fra Angelico. Florence. XVe.

Quelques jours auparavant Jésus s’était rendu avec ses disciples dans une ville au nord de la Galilée appelée Césarée de Philippe. Tout en marchant, Jésus les avait interrogés :
«  Qui suis-je au dire des gens  ? » ….
«  Et vous, qui dites vous que je suis ? » …
A cette dernière question les concernant, Pierre, prenant la Parole, avait répondu à Jésus : «  Tu es le Messie  » !

Mais quel Messie ? Est-ce bien le Messie attendu par Israël ? Un Messie glorieux ? Un Messie politique qui va délivrer Israël du joug des romains ?
Evitant toute ambiguïté, Jésus annonce un Messie souffrant, « qui va être rejeté par les Anciens, les grands Prêtres et les scribes  ». Il leur enseigne qu’il va devoir « souffrir, être mis à mort  », et « qu’Il ressuscitera le troisième jour…  ».

Paroles obscures pour les disciples … C’est alors, dans ce contexte que se situe l’Evènement de la Transfiguration, étape lumineuse dans cette marche de Jésus vers la Gloire en passant par sa Croix.

La lecture des trois récits évangéliques fait apparaître clairement qu’il y a unanimité sur les phases essentielles de l’évènement :
Jésus amène avec Lui ( pour prier, selon Luc ) ses trois disciples Pierre, Jacques et Jean sur une « haute » montagne.

Soudain, Il est transfiguré devant eux, Son visage devint autre, éblouissant de lumière.

Fresque de la Transfiguration. Basilique de la Transfiguration. Mont Thabor. Terre Sainte.
Fresque de la Transfiguration. Basilique de la Transfiguration. Mont Thabor. Terre Sainte.

Apparaissent alors Moïse et Elie qui s’entretenaient avec Lui. Pierre prit la parole pour proposer à Jésus de dresser trois tentes, une pour chacun, Jésus, Moïse et Elie !
Mais soudain une nuée les recouvrit de son ombre et une voix venant de la nuée se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils Bien-Aimé, écoutez-Le  ».
Mais le moment n’est pas encore venu de la manifestation durable de la Gloire du Seigneur : « Soudain, ils ne virent plus que Jésus seul  » !

Quel souvenir historique donné à cet événement majeur de la vie des disciples avec Jésus ? Autrement dit, l’événement fut-il réel ?
On peut dire que la grande concordance des trois récits qui proviennent de traditions différentes, et leur cohésion avec d’autres données des Evangiles, sont des critères qui ne peuvent laisser aucun doute sur la valeur historique du récit.

La narration, qui se résume en sept versets pour Matthieu (Mt 17,1-8), huit versets pour Marc (Mc 9, 2-10) et huit également pour Luc (9, 28-36), est riche d’une description très visuelle, colorée, où les sentiments d’effroi des disciples se mêlent à la stupéfaction et à la joie, moment de bonheur et de crainte tout à la fois.

Le vocabulaire de ce récit peut surprendre et même déconcerter, mais nous savons, comme pour bien d’autre récits évangéliques, que les évangélistes empruntent aux Ecritures le langage biblique du Premier Testament pour exprimer l’indicible :
La montagne est le lieu de la révélation, la nuée, le signe de la Présence divine, et la tente, celui de la visite de Dieu venu demeurer pour toujours avec son peuple.

Ce langage, et la référence à Moïse et d’Elie, veulent dire aussi la continuité de l’œuvre de Dieu : Dieu, dont la voix se fait entendre sur la montagne de la Transfiguration, est le même que le Dieu du Sinaï qui s’est manifesté à Moïse, et plus tard à Elie.

L’ Evènement de la Transfiguration est dévoilement du mystère de Jésus dans sa filiation divine (comme à son Baptême) lié à sa mission de salut, dans une continuité du mystère de Dieu et de sa Révélation à Israël.
La Transfiguration de Jésus est pour chacun de nous, chrétiens, expérience spirituelle avec Dieu notre Père, dans le mystère trinitaire.

_ La montagne n’est plus celle de Galilée, mais comme lieu théologique, elle est tout lieu de rencontre dans ce mystère de communion avec Dieu et avec les hommes que l’écoute de la Parole transfigure dans l’amour à travers les ombres du quotidien.


Voir le site : la Transfiguration

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF