La pluie du matin n’arrête pas le pèlerin du Pardon de Saint Gilles

jeudi 8 septembre 2011
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

De mémoire de Narcisse de la Ville-Jacob, il n’a jamais plu pendant le Pardon de Saint Gilles à Binic !

C’est donc nombreux que les binicais, mais aussi des tagarins, des quinocéens et des pordicais sont venus célébrer ce temps fort en cette fin d’été.

Pour la première fois le Père Mabundi en était le Pardonneur. Après avoir été aspergée … d’eau bénite, la procession a quitté la Croix du hameau, au chant traditionnel à Saint Gilles :

« En ce beau jour, chantons chrétiens fidèles
Du bon saint Gilles la gloire et les grandeurs
En ce saint jour, remplis de confiance,
De notre saint, implorons le secours  »

Trop petite la chapelle pour accueillir les nombreux pèlerins, en extension le barnum municipal était comble.

Dans son homélie, le Père Jean, évitant de reprendre l’histoire de la vie de saint Gilles et sa biche, se concentra sur l’évangile du jour :
jour de p (P)ardon et donc de correction fraternelle.
« Une Eglise qui s’accueille et qui accueille  ».

Ce thème sera une idée forte pour notre paroisse :
« témoigner du Christ, frère de tous, pour une communauté paroissiale accueillante et fraternelle  ».

Après le chant à Saint Gilles « Tendre soutien de la jeunesse, protégez les petits enfants », le pardonneur invita les petits-enfants à approcher de l’autel pour une bénédiction spéciale et solennelle.
En signe de bon accueil, Alice Botrel, nouvelle présidente de l’association des amis de cette chapelle devait inviter tout le monde à la tente de la rencontre pour le pot de l’amitié … et l’achat de fouaces.

Merci à Frédérique Doré (Doré Photos à Binic ) et à Annie le Breton pour les photos.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF