Chemins de vie et de bonheur …

« … Je t’ai demandé d’aimer le Seigneur ton Dieu et de marcher dans ses chemins … Alors tu vivras … » (Deutéronome 30, 15-16).
jeudi 8 septembre 2011
par  Marie-Aimée ROUAUX
popularité : 1%

En ce mois d’août 2011, des jeunes venus du monde entier se sont rassemblés par milliers à Madrid autour de notre Pape Benoît XVI.
En attente d’une rencontre, d’une parole, devant eux s’est ouvert un chemin plein de promesses qui les a conduits vers un lieu de réflexion et de prière.

Il faut avoir vécu ces grands rassemblements chrétiens pour savoir combien la force de l’Esprit peut être manifeste lorsque d’un seul élan les cœurs se tournent vers le Dieu qui fait vivre. Notre Dieu est le « Dieu des Rencontres » et dans ces visitations multiples des uns avec les autres, Il parle au cœur de tous et de chacun.

N’allons pas dire : « Que va-t-il en rester ? ».
Les grâces reçues ne se situent pas au niveau des statistiques …
Le chemin des JMJ de Madrid ne se perdra pas car certaines fécondités sont inaltérables. Sur des routes parfois difficiles, dans une société peu porteuse pour notre foi, et particulièrement pour les jeunes, comme il est heureux de garder au creux de soi ces moments de certitude intime de la Présence de notre Dieu qui se révèle alors pour ne plus jamais être oublié.
Il y a des chemins et des lieux que l’on ne peut occulter. Ils sont notre référence aussi bien lors des jours plus heureux de notre existence que dans les moments les plus sombres.
Ils sont alors force, lumière et action de grâces !

Qu’en disent les Ecritures ?
Chemins et lieux ont une grande importance dans la Bible.
S’engager sur un chemin, au sens concret, géographique du terme, c’est partir d’un certain lieu de vie pour se rendre vers un autre lieu, souvent inconnu. Mais c’est aussi répondre à un appel, c’est quitter quelque chose ou quelqu’un pour vivre autre chose, et l’on ne revient pas de cet autre lieu comme lorsqu’on en est parti …
C’est aller vers soi-même à la Source du Don …
Les chemins dans la Bible sont faits de confiance et d’espérance, chemins parfois difficiles aussi. Ils ont été vécus par bien des personnes bibliques dont l’histoire est parvenue jusqu’à nous comme des exemples de vie de foi au Dieu Unique : ainsi Abraham et Moïse, les prophètes, les femmes de la Bible aussi qui ont tout fait pour rester fidèles au Dieu de l’Alliance et à sa Promesse de vie, et tant d’autres.
Dans le récit de l’Exode, au 2e Livre de la Bible, on voit le peuple hébreu quitter, sous la houlette de Moïse, un lieu de servitude qu’est la terre d’Egypte, pour aller vers un lieu de libération, la terre Promise.
Dans la Bible, tout chemin mène à cette libération. L’être humain est appelé à une liberté qui conduit à la fécondité spirituelle, c’est-à-dire à une relation d’alliance et d’amitié avec Dieu.
« Moïse dit à son peuple … «  Souviens-toi de tout le chemin que le Seigneur ton Dieu t’a fait faire pendant 40 ans dans le désert….  »
C’est pour que «  Le Seigneur ton Dieu te conduise vers un heureux pays, pays de cours d’eau, de sources qui sourdent de l’abîme vers les vallées …  » (Dt 8).
Le lieu de départ, c’est la terre d’esclavage en Egypte ; le chemin, ce sont les 40 années à travers le désert pour atteindre la Terre promise par Dieu.

Que propose Jésus ?
Que propose Jésus, que propose son Eglise, pour que les hommes et les femmes de ce monde, jeunes et moins jeunes, quittent des « terres d’esclavage » afin que se libère en eux le désir et le goût d’une véritable vie d’amitié avec Dieu ?
Tout l’Evangile, et en particulier, l’Evangile selon Jean, est révélateur de cette Mission de Jésus : Sauver des chemins de vie pour l’homme et la femme de tous les temps !
Jésus se dit Lui-même être le Chemin.
Au chapitre 14 de son Evangile, Jean rapporte un enseignement de Jésus à ses disciples, notifiant son départ.
Mais comme de coutume, les disciples ont du mal à comprendre de quoi il s’agit :
«  Quant au lieu où je vais, leur dit Jésus, vous en savez le chemin  ». Thomas lui réplique : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas, comment en connaîtrions-nous le chemin ?  ».
Jésus lui dit alors : «  Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Personne ne va au Père si ce n’est par Moi  ».

Pour Le trouver, Lui Jésus, Chemin d’amour vers Dieu le Père, il est parfois bon, enthousiasmant même, de se déplacer sur des chemins de pèlerinages : Chemin de Madrid, Chemin de Saint Jacques, Lourdes, et autres Sanctuaires ou Monastères dans le monde. Mais, quels qu’ils soient, c’est toujours pour accéder, dans la prière comme dans les rencontres fraternelles, dans la réconciliation ou dans les engagements divers, à ce lieu d’intimité qu’est le sanctuaire de notre chair, demeure de Dieu, où Jésus rejoint chacun pour son bonheur comme les disciples sur le Chemin d’Emmaüs.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF