L’Evangile du dimanche 16 octobre

par  Sr Marie-Thérèse GUEHO
popularité : 1%

Vingt-neuvième dimanche

Isaïe invite ses frères exilés à reconnaître le Seigneur, maître de l’histoire, qui conduit son peuple par l’intermédiaire d’un chef païen, Cyrus (Is 45, 1…6)
Certains des adversaires de Jésus lui posent une question piège : « Est-il permis oui ou non, de payer l’impôt à l’empereur  » ? (Mt 22, 15-21).
La réponse de Jésus les renvoie à eux-mêmes : ils ont dans leur poche la monnaie de César : qu’ils rendent donc à l’empereur ce qui lui appartient, et qu’ils rendent à Dieu ce qui vient de Dieu. En fait, ce qui vient de César ne vient-il pas de Dieu ? Il est en effet la source de tout ce qui nous fait vivre. Faire retour à Dieu de tout ce que recevons par les César et les Cyrus de notre monde, c’est reconnaître ceux que Dieu met sur notre chemin. C’est par eux que Dieu nous parle et que nous allons à lui !

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 22,15-21.
Les pharisiens se concertèrent pour voir comment prendre en faute Jésus en le faisant parler.
Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le vrai chemin de Dieu ; tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne fais pas de différence entre les gens ».
Donne-nous ton avis : « Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à l’empereur ? »
Mais Jésus, connaissant leur perversité, riposta : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l’impôt  ».
Ils lui présentèrent une pièce d’argent.
Il leur dit : « Cette effigie et cette légende, de qui sont-elles ? - De l’empereur César », répondirent-ils.
Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.  »


Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF