« Noël, une lumière dans la nuit »

vendredi 23 décembre 2016
par  Serge KERRIEN
popularité : 1%

Notre monde est encore un monde où règnent les ténèbres ; l’actualité n’a guère de mal à nous en convaincre. Plongé dans ses propres nuits, l’homme n’arrive pas à sortir de ses ténèbres, malgré ses nombreux efforts. Et les lumières artificielles ne peuvent empêcher que la nuit finisse par assombrir les cœurs. C’est alors que vient, au cœur de nos ténèbres, une lumière grande et fragile : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitent le pays de l’ombre, une lumière a resplendi  » ( Is 9,1 ).

Grande et fragile lumière, comme le souffle du nouveau-né dans la crèche ; grande et imperceptible lumière, comme le nouveau-né d’un couple humble et inconnu ; grande et imperceptible lumière dont la fragilité vient percer nos ténèbres et ouvrir une espérance.

Au moment où nous célébrons Noël, « Dieu parmi nous  », le jour commence à peine à reprendre le pas sur la nuit ; il nous est même difficile de nous en rendre compte. Ainsi, Dieu vient chez nous sous le signe de l’imperceptible : pas d’ouragan, pas de tremblement de terre, pas d’incendie, mais la flamme fragile d’une lumière et le souffle léger d’un enfant qui vient de naître.

En cette nuit très sainte, Dieu nous invite à sortir de nos ténèbres pour suivre, si faible soit-elle, la lumière qui se lève sur le monde. Elle annonce que, dans la mort et la résurrection du Christ, la nuit et les ténèbres sont définitivement vaincues. Noël, nuit très sainte. Elle porte au monde cette petite flamme qui l’illuminera d’espérance et l’embrasera d’un feu d’Amour.
«  En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres … et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée …  » (Jn 1 )


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF