« Convertissez-vous et croyez à l’Evangile ! »

dimanche 26 février 2012
par  Loïc LE QUELLEC (abbé)
popularité : 1%

Unis à tous les baptisés à travers le monde, nous venons de nous mettre en marche vers Pâques.
Par la célébration des Cendres, nous sommes entrés en Carême.

Progressivement, nous allons monter vers la grande Semaine Sainte au cours de laquelle nous revivrons les événements fondateurs de notre foi. Au cœur de la veillée pascale, nous renouvellerons les voeux de notre baptême. Nous reconnaîtrons que Dieu a ressuscité son Fils Jésus, ouvrant pour tout homme, dans le souffle de l’Esprit Saint, un chemin de vie au-delà de la mort et de toute logique de mort.
Depuis les origines, le Carême est un temps de préparation à Pâques. Il est pour nous, chrétiens, l’occasion de nous recentrer sur le cœur de notre foi, de reprendre notre vie spirituelle en main. L’évangile du Mercredi des Cendres nous invite, pour être vainqueur avec le Christ des Tentations fondamentales de notre humanité, à pratiquer le jeûne, la prière et l’aumône dans le secret sous le regard bienveillant de Dieu. Le jeûne nous apprend à maîtriser nos pulsions et nos besoins pour discerner ce qui est nécessaire de ce qui ne l’est pas. La prière nous invite à redécouvrir le chemin d’une authentique relation à Dieu, celle d’un amour de Père auquel cherche à répondre un amour d’enfant. L’aumône véritable nous réapprend à considérer ceux qui nous entourent comme des frères et des sœurs que Dieu nous donne.
Chaque année, le Carême nous invite pendant quarante jours à nous reposer la question d’une plus grande cohérence entre notre foi et notre vie concrète. Quelles sont nos priorités ? Quelle est notre vie de prière ? Comment construisons nos relations avec ceux qui nous entourent ? Au fond, comment vivons-nous de l’Évangile ? Laissons-nous le Christ faire l’unité de notre vie ? Lui laissons-nous la possibilité de remettre en question nos habitudes, notre jugement sur les autres ?
Progressivement, le Christ nous invite à entrer en nous-mêmes. En nous, se trouvent des résistances. Il y a le bien que nous voudrions faire et que nous ne faisons pas ; le mal que nous ne voudrions pas faire et que nous faisons ainsi que le dit saint Paul (Rm 6, 19). Il y a aussi les sollicitations extérieures qui nous dispersent et nos habitudes qui brisent l’élan de notre générosité. En un mot, nous savons ce que le Christ et l’Évangile nous appellent à vivre mais nous nous confrontons à nos limites et à notre volonté. Nous faisons l’expérience du péché que symbolisent les cendres du premier jour de Carême. Ces cendres nous rappellent tout ce que nous sommes appelés à faire disparaître de nos vies.
Au soir du matin de Pâque, après que Marie Madeleine ait rencontré le Christ non loin du tombeau, le Christ ressuscité dit par deux fois à ses Apôtres « La paix soit avec vous  » (Jn 20, 19.21). Cette paix est le don fondateur et créateur que Dieu veut faire à l’homme par son Fils dans le Souffle de l’Esprit Saint. Cette paix, ce n’est pas seulement un bien-être ou une sérénité relative. Elle libère et féconde les forces vitales du cœur de l’homme. Elle se propose de nous faire entrer dans la dynamique de Dieu en nous invitant à décliner le verbe aimer dans le don gratuit de soi-même, l’abandon de tout ce qui divise et abîme l’homme et le pardon qui rénove les relations humaines et leur ouvre un nouvel avenir. Elle trouve son accomplissement dans le Christ qui, au cours de son dernier repas, se fait serviteur de tous et donne sa vie librement par amour pour les hommes.
Le temps du Carême nous est donné comme les quarante ans passés par le peuple d’Israël dans le désert pour entrer en possession de la Terre Promise. En Jésus Christ, Dieu nous dit que cette Terre Promise est celle de la Paix que l’homme peut posséder en laissant Dieu descendre dans les profondeurs de son humanité. « Au nom du Christ, dit saint Paul, laissez vous réconcilier avec Dieu » Prenons St Paul au mot et laissons-nous réconcilier avec Dieu. Laissons-le descendre dans nos profondeurs, dans ces profondeurs un peu obscures de nos cœurs dont nous ne sommes pas fiers. Dieu veut nous offrir sa paix. Il veut nous libérer de tout ce qui inquiète notre conscience. Il veut recréer nos cœurs. Ensemble, en paroisse, faisons de notre Carême une redécouverte de cette paix que Dieu veut pour l’homme.
Chaque semaine, chaque mercredi, nous serons invités à prendre du temps pour redécouvrir cette paix que Dieu veut donner à chacun pour que tous nous soyons témoins dans ce monde de la puissance de l’amour de Dieu. Ensemble, convertissons-nous, choisissons le Christ et croyons à l’Évangile !

Les mercredis de Carême

Chaque semaine de Carême, nous nous retrouverons dans un relais différent de notre paroisse. Le peuple d’Israël a marché dans le désert, mettons-nous en marche à notre tour ! Afin de permettre à tous ceux qui le souhaitent de participer à ces rencontres deux rendez-vous sont programmés chaque mercredi

  • dans l’après-midi de 15h00 à 16h30
  • en soirée de 20h30 à 22h00
  • le 29 février  : Salles des associations de Tréméloir
    Notre monde a besoin de réconciliation
    Animé par le P. Jean Hamon
  • 7 mars  : Salles paroissiales de Plérin
    La folie du pardon : témoignage et discussion à partir d’une expérience concrète
    Animé par le P. Loïc Le Quellec à partir d’un témoignage audiovisuel.
  • 14 mars  : Église Saint Laurent de la Mer
    Éclairage Biblique : La Réconciliation, chemin de Dieu, chemin des hommes.
    Animé par le P. Loïc Le Quellec
  • 21 mars  : Salles paroissiales de Pordic
    Histoire et actualité du sacrement de la Réconcilation
    Animé par Serge Kerrien
  • 31 mars  : Église du Légué
    Journée d’écoute et de Réconcilion
    La dernière date sera, non pas un mercredi, mais un samedi. Nous vivrons une journée d’écoute et de réconciliation à l’église du Légué. De 9h00 à 21h00, il nous sera proposé un lieu de prière, de réflexion, et de partage au cours de laquelle il sera possible de vivre le sacrement de la réconciliation pour se préparer directement à la fête de Pâque ou tout simplement de rencontrer quelqu’un à qui parler. À 18h00, sera célébrée la messe anticipée des Rameaux.

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF