Fête des pères et mères

mardi 25 mai 2010
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

Qu’ils sont gâtés les papas et mamans lors de cette touchante fête des pères et des mères !

JPEG - 46.2 ko

Il faut les voir ces bambins revenir de la maternelle avec leurs premiers coloriages, (qu’avec fierté on expose dans le bureau) puis du primaire, avec les objets hétéroclites fabriqués à partir de boites de fromage ou de pots de yaourts.

Et c’est difficile de garder le secret avant le Jour J.

Enfantin ? oh, non ! C’est très sérieux ; c’est une expression d’amour à leur façon.

Cette piété filiale va évoluer avec l’âge des enfants. De 4 à 6 ans, papa est fort, le plus fort des papas, il sait tout ! A l’adolescence, l’image de marque en prend un coup, « il ne comprend rien…il n’est pas in ! » ; à l’âge adulte, « on pourrait en parler à papa, il a roulé sa bosse » ; plus tard, trop tard bien sûr « ah si papa était encore là ! » …

Finalement cette fête des pères et mères, et pourquoi pas des grand’mères, si décriée car le marketing a depuis longtemps saisi le créneau commercial, est une manifestation sympathique , une occasion de faire plaisir à ces parents qui en ont tant vu !

Le cadeau qui accompagne, du dessin au petit pot peinturluré, à la cravate ou la perceuse, le bouquet de fleurs, quel qu’en soit le prix, c’est un signe de cette affection qui par pudeur a souvent du mal, surtout avec l’âge à s’exprimer. C’est donc à prendre avec bonheur.

L’éducation que les parents doivent assurer et assumer est certes un art difficile. La conjoncture sociale, en ces temps et modes qui défient et défilent si rapidement, n’aide pas beaucoup les parents à qui on demande tant ! Raison de plus, à l’occasion , comme cette fête des pères et des mères, de se laisser bercer dans la chaleur familiale d’un enfant qui manifeste son amour.
Vive la tendresse et la naïveté infantines, car « si vous ne devenez pas comme des enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux », c’est Jésus qui l’a dit !

Rappelons-nous ce petit poème qui fend le cœur :

  • Sur chaque fleur que j’ai cueillie,
  • Ma bouche, un instant, s’est posée,
  • Ainsi, pour ma maman jolie,
  • J’ai fait un bouquet de baisers.

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF