Dimanche rencontre : « Je crois en Dieu le Père Tout Puissant…

Paroisse Notre Dame de la Mer de Plérin/Pordic
vendredi 11 mai 2012
par  Anne MOTTE
popularité : 2%

Voici le thème de notre dernière rencontre qui a précédé la célébration des Rameaux.

Dieu Père

Dieu est le Père de Jésus et réellement notre Père par l’Esprit Saint, qui est le lien d’amour, unissant Dieu à son Fils et Dieu à l’Homme.
Par le Sacrement du baptême, Dieu nous a inclut totalement dans l’Amour immense qu’il porte à Jésus et de ce fait, nous sommes plongés dans l’Amour Trinitaire. Vaste programme ! ( Un brin mystérieux je vous l’accorde ).
Dieu Père, Dieu Mystère pour l’Homme, se propose et veut se rendre tout proche. Il sait être le seul qui puisse combler notre soif d’amour et d’absolu et il veut s’unir à chacun d’entre nous « pour que notre joie soit parfaite  ». ( Première épître de Saint Jean ).
Pour que sa présence soit tangible pour l’Homme, Dieu va s’adresser aux trois dimensions de son être : la dimension intellectuelle, spirituelle et corporelle. Ouvrir ces trois dimensions de mon être à Dieu, malgré tout ce que je ne comprends pas de Lui, fait que je pose l’Acte de croire ; mon cœur disponible et grand ouvert, Dieu va l’emplir de sa présence et de cet amour immense qu’il a pour moi.
Dieu Père vient véritablement me chercher, pour tout me donner et se donner lui-même à travers Jésus, serviteur, souffrant sur la croix. Et parce que c’est lui qui me donne Jésus, je ne peux qu’ouvrir mes bras pour le recevoir, un peu comme Marie le reçoit, lorsqu’il descend de la croix, après le supplice. Je peux lui demander qu’il fasse de mon âme sa demeure. Je ne dois pas avoir peur qu’il y soit un peu à l’étroit à cause de mon péché et des ténèbres qui m’habitent. Lui, saura toujours trouver un « petit endroit où s’asseoir… »

Et pour lui appartenir totalement dans cet état de pauvreté qui est le mien, il me suffit de lui offrir tout ce qui est blessé, abîmé, désordonné en moi, de rester sous son regard et surtout, de ne pas le quitter des yeux quoiqu’il arrive, quoiqu’il m’arrive.

Dieu Père tout puissant

Nous avons vu qu’il n’était guère possible de parler de la Toute Puissance de Dieu sans parler de sa Paternité. Ces deux termes sont inséparables, l’un éclairant l’autre. La Toute Puissance de Dieu est une Toute Puissance Créatrice, une Toute Puissance d’Amour dans l’abaissement, que l’on peut toucher du doigt dans quatre événements principaux :

  • Le Mystère de l’Incarnation d’abord, où sa Toute Puissance est telle, qu’il va prendre notre condition humaine et se faire petit enfant tout en fragilité.
  • Le jeudi Saint ensuite ; Tout Puissant en Amour, il va se faire serviteur, à genoux aux pieds de l’Homme, à genoux devant moi…
  • Le Mystère de l’Eucharistie, sa Toute Puissance s’y manifeste, car il se donne dans ce qu’il ya de plus basique pour l’homme, sa nourriture. Il va se rendre vulnérable et dépendant au point même qu’il aura besoin du prêtre, donc d’un homme, pour se rendre présent dans l’hostie par la consécration.
  • Le Mystère Pascal, sa Toute Puissance amoureuse lui donne la force d’aimer jusqu’à donner son Fils, qui va mourir sur la croix, pour rétablir son Alliance avec nous. A ce moment là, il n’a pas d’autre moyen pour sauver l’Homme que de sacrifier son Fils et c’est ce qu’il fait.

C’est évident, cette Toute Puissance là, dérange un peu notre logique ! Et nous ne pouvons pas nous pas nous empêcher de revenir toujours à cette question : Mais pourquoi Dieu Tout Puissant, ne semble pas l’être assez pour éviter la mort d’innocents, les catastrophes naturelles… ? Parce qu’il peut tout ! Il est le Créateur quand même ! Et comme aucune réponse ne peut satisfaire notre soif de savoir, et de comprendre, nous nous laissons envahir, peut-être, par le doute… Dieu existe-il vraiment ?
Mais le Mal reste un Mystère. Ce que nous pouvons en dire, c’est que, depuis le péché originel l’Homme est incliné au mal et que la réalité du mal s’est inscrite dans la nature des choses, sans même que l’Homme en soit toujours responsable. Mais Dieu déteste le Mal, la souffrance, qui en découle, et la mort. Il souffre avec nous, et aucune de nos souffrances ne lui est indifférente car il est la Source de l’Amour, toute la vie publique de Jésus en témoigne.
Alors, lorsque notre croix se fait plus lourde, soyons certains que Dieu nous entoure d’une tendresse infinie … Nous ne sentons rien, peut-être, nous ne voyons rien, le plus souvent, mais dans ce qui nous semble absence, au cœur même de ce silence, il est en train de nous aimer. Il est tellement Père, que rien ne le bouleverse plus que la prière qui jaillit du fond de notre souffrance, de notre misère et même de notre péché. Quand je n’attends plus personne, quand je crie vers lui et quand j’attends alors tout de lui, il se penche sur moi comme une maman se pencherait au dessus du berceau de l’enfant qui pleure, se croyant abandonné.
Ce dont nous sommes sûrs, c’est que Dieu a déjà, par la croix, affronté le Mal et la Mort, qu’il en est victorieux en Jésus ressuscité et qu’il a répondu au scandale du Mal par un Amour immense en nous donnant son Fils pour que nous ayons part à la vie éternelle. Dans notre aujourd’hui, sur le chemin qui est le notre sur la terre et qui se prolongera par la vie au ciel, il nous accompagne. Et quel accompagnement ! Il nous a laissé le sacrement de l’Eucharistie pour que la présence de Jésus, dans l’hostie, soit pour toi, pour moi et pour chacun d’entre nous, chaque jour, s’il se peut, notre Appui, notre Consolation et notre Joie envers et contre tout …

Prochaine rencontre : le Dimanche 13 Mai 2012
-Pordic : 9h30
-Plérin : 10h00

Thème : Dieu créateur du ciel et de la terre


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF