Pas si ordinaire que celà !

lundi 4 juin 2012
par  Loïc LE QUELLEC (abbé)
popularité : 1%

En célébrant la fête de la Pentecôte, nous avons quitté le temps pascal et nous avons repris le cours de ce que la liturgie appelle le « Temps Ordinaire ». JPEG - 19.1 ko

En aucun cas, le temps ordinaire de la vie de l’Église n’est synonyme de routine ou de train-train répétitif et sans relief. Les dimanches qui suivent la la Pentecôte nous le rappellent à leur manière. En fêtant la Sainte Trinité et le Corps et le Sang du Seigneur, nous disons en effet que dans notre histoire et dans notre quotidien nous sommes appelés à vivre une relation particulière à Dieu et à ceux qui nous entourent.

La fête de la Trinité nous invite à célébrer l’amour éternel du Dieu Père qui se donne aux hommes par son Fils dans l’Esprit. Durant les fêtes du Temps pascal, nous avons reconnu que l’amour de Dieu est à ce point puissant, que Dieu en Jésus Christ, son Fils, a traversé la mort pour nous donner sa propre vie. Dieu est entré en relation avec les hommes. Il a fait de nous ses enfants et nous invite à vivre en frères et sœurs les uns des autres. Dire que Dieu est Père, comme nous le faisons quotidiennement dans notre prière en reprenant la prière que le Christ nous a enseignée, c’est reconnaître l’amour éternel de Dieu qui transfigure nos relations avec ceux qui nous entourent.
Nous sommes appelés à former une même famille, celle des enfants de Dieu. C’est au quotidien que nous sommes appelés à être attentifs à celles et ceux que Dieu nous confie comme nos frères et sœurs dans le Christ. Notre foi en la Trinité nous pousse à nous engager à construire cette fraternité que Dieu veut pour l’homme comme un chemin de paix et de joie.

JPEG - 9.7 ko La fête du Corps et du Sang du Seigneur, qui nous rappelle la grande fête du Jeudi Saint qui nous a fait entrer dans la fête de Pâque, nous invite, en célébrant celui qui se donne totalement « pour nous et pour la multitude », à « faire cela en mémoire de lui. » Nous sommes, invités à notre tour, au quotidien, à prendre la tenue de serviteur, comme le Christ afin de donner notre vie à ceux que nous cherchons à aimer.

Chaque jour et plus particulièrement chaque dimanche, la Parole de Dieu nous redit l’Amour originel de Dieu qui nous invite à être original au quotidien pour inventer les chemins de la fraternité qui expriment notre filiation à Dieu. Chaque dimanche, unis à tous nos frères et sœurs, nous confessons notre foi. JPEG - 4.4 ko Nous reconnaissons que Dieu est Père, Fils et Saint Esprit, foyer brûlant d’amour pour notre humanité. Chaque dimanche dans l’Eucharistie nous entendons un appel à entrer dans la logique de l’amour de Dieu en recevant des forces neuves. Comment le Temps Ordinaire de la vie de l’Église, pourrait-il être alors ordinaire et routinier, alors même que nous avons reçu une mission en recevant l’Esprit Saint : être les témoins inventifs et audacieux de Jésus Christ ?

Oui, frères et sœurs, le temps ordinaire de la vie de l’Église, c’est le temps du quotidien où Dieu ne cesse de s’adresser et de se donner à nous, pour que nous annoncions l’extraordinaire : Dieu a rejoint tout homme et lui a donné sa vie, il invite notre humanité à entrer dans sa dynamique pour que l’homme vive et grandisse jusqu’en Dieu ! N’ayons donc pas peur :
« soyons des témoins fidèles et inventifs de l’amour toujours nouveau et éternel de Dieu ! »


Commentaires

Pas si ordinaire que celà !
mardi 5 juin 2012 à 12h58 - par  chevalier Marion

bonjour loic
merci beaucoup de mettre un article
pas si ordinaire que celà
bisous
Marion

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF