Questions sur les messes recommandées !

mardi 26 juin 2012
par  Jean MABUNDI (Abbé)
popularité : 1%

Des croyants demandent une messe. Et c’est encore une priorité pour eux. Y a-t-il un sens à ce geste ? En premier, ils se disent guidés par leur foi et mus par la charité. Ils apportent une offrande personnelle, afin de participer plus étroitement à l’Eucharistie célébrée en leur faveur ou en faveur des proches. En second, les croyants estiment que c’est aussi une façon de manifester leur sympathie en joignant un honoraire à la demande de célébrer une messe à l’intention d’un vivant ou d’un mort.

S’agit-il de payer une messe ?

Nous venons de dire ce qui motive les croyants qui posent ce geste. Par leur offrande, soit-elle financière ou en nature, ils n’achètent pas la bienveillance de Dieu. Celle-ci nous est acquise en Jésus-Christ. Le prix de la messe est donc inestimable et infini. ‘’L’offrande en argent ou en nature qui accompagne la demande de messe n’est donc pas le paiement d’une célébration, mais un acte de partage qui associe plus étroitement les fidèles à la célébration et leur permet de contribuer aux besoins de l’Eglise et plus particulièrement à la subsistance des prêtres. C’est un geste de partage et de solidarité.

Le Christ s’est offert pour tous. Pourquoi demander encore une messe ?

Bien sûr, toute messe est célébrée pour le monde entier. Mais l’Église a reconnu au célébrant la possibilité de joindre à cette intention générale telle ou telle intention particulière. Cela signifie que nous pouvons demander à un prêtre de porter, auprès du Seigneur, certaines de nos intentions au cours de la messe.

Constat : la plupart des messes sont recommandées pour les défunts ?

Mais ce constat n’est pas désolant ! Dans la communion des saints la solidarité de l’amour existe non seulement entre les vivants mais aussi entre les vivants et les défunts qui sont membres du Corps du Christ. Nous restons en lien avec nos défunts dans la foi et l’espérance.
Par ailleurs, il est très important de souligner que nous pouvons demander une messe pour dire merci à Dieu en de nombreuses circonstances heureuses. Ou encore, tout simplement dire merci ! La messe étant elle-même une action de grâce. Nous pouvons demander à Dieu de nous aider ou d’aider les proches à passer un moment difficile : maladie, échec, épreuves de toutes sortes.

Les messes offertes sont-elles toutes « dites » ?

Oui, toutes les messes offertes sont célébrées. Le fait de mentionner plusieurs intentions lors de la célébration d’une messe ne signifie pas que le prêtre cumule les honoraires. Un célébrant ne perçoit qu’un seul honoraire par jour. Les autres intentions sont portées par d’autres prêtres, actifs ou retraités, ici ou ailleurs.(diocèse, missionnaires…) Ils reçoivent ces honoraires là pour célébrer à chaque intention particulièrement.

En lisant certains avis d’obsèques, il est écrit de la part de certains baptisés : « Pas de messes  ». Qu’en pensez-vous ?
Je vous laisse répondre à cette question. Quant à moi, je réponds en posant une autre question : « est-ce le choix du défunt lui-même ?  »


Commentaires

Questions sur les messes recommandées !
mardi 6 novembre 2012 à 07h02 - par  MAHE

une messe recommandée
lorsque je mets une messe à l’intention d’un décès, je ne pense pas à la participation financière de l’église, mais à la personne elle-même, je mets humainement dans cette intention toute mon affection toute ma peine, mon chagrin, je crie ma douleur de son absence, et spirituellement je sais qu"elle est près de moi et que son amour dans la terre est récompensé et je lui souhaite une contemplation et un bonheur éternelle.
il n’y aussi nos ancètres, qui nous ont laissé cet héritage une messe donné une messe pour eux, c’est un remerciement d’être toujours auprès de nous, nous qui croyons à la communion des saints.
Sur le journal pas de messe : il suffit d’en parler aux pompes funèbres pourquoi demander une cérémonie religieuse et refuser les messes c’est d’une incohérence de leur part.
L’aspect financier de l’église et la participation à la vie même de nos prêtres, ceci est un autre débat ^même si l’on sait que les intentions de messe y participent largement.

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF