Où vais-je aller planter ma tente ?

mercredi 11 juillet 2012
par  Marie-Aimée ROUAUX
popularité : 2%

Bonne question pour les vacanciers !
Mais sait-on que Dieu aussi cherche un lieu où se reposer ? C’est écrit dans la Bible au chapitre 24 du Siracide :
« En quel lieu puis-je m’installer ? »

C’est la Sagesse qui parle de la part de Dieu. La Sagesse divine est à la fois unie à Dieu et distincte de Dieu : « Celui qui m’a créée m’a fait dresser ma tente. Il m’a dit : « En Jacob, établis ta demeure, en Israël, établis ton héritage ». Dieu veut s’établir, planter sa tente parmi les hommes.
Les différents verbes que l’on trouve dans ces textes, tels que se fixer, s’installer, s’établir, dresser sa tente, se réfugier, ou encore, se reposer, sont significatifs du vouloir de Dieu à demeurer au plus près de notre vie.
Primitivement, le peuple hébreu quasi nomade, qui n’avait donc pas de résidence fixe, ne disposait que d’un vocabulaire restreint pour dire « rester quelque part ».
Il disait qu’un homme était assis, ou debout, que les tentes étaient dressées.
Plus tardivement, on trouvera en hébreu le verbe « Shakhan  » (prononcer le « kh » comme le « c’h » breton), qui veut dire demeurer ou habiter. Ce verbe a donné le terme de Shekhina.
La Shekhina, c’est la Présence. Demeure et Présence, c’est tout un.
C’est cette Présence divine qui accompagne le peuple hébreu dans ses pérégrinations dans le désert, et qui plus tard remplira de sa Gloire le Temple de Jérusalem, car Le Seigneur a voulu aussi habiter un Sanctuaire fait de main d’homme. C’est ce qu’Il demande à Moïse (Ex 25, 8-9) :
« Ils me feront construire un sanctuaire et Je demeurerai parmi eux  ».
La Tente de la Rencontre, d’Exode 40, évoque ce Sanctuaire, cette Demeure où réside la « Présence ». Le mot « demeure » est parfois traduit par Tabernacle, du latin, tabernaculum, qui signifie précisément la tente. C’est de là que provient le mot « tabernacle » dans nos Eglises, pour désigner le lieu de la Réserve Eucharistique.

Si Dieu cherche à demeurer sur la terre des hommes, l’être humain aussi n’a de cesse de chercher Dieu, les Psaumes surtout en font foi, même quand cette quête prend trop souvent des chemins de traverse.
Dans l’Evangile, la Demeure, c’est Jésus Lui-même sur qui repose la Shekhina, Présence de Dieu : « Demeurez en Moi, dit Jésus à ses apôtres, comme Je demeure en vous ». Ce sont des paroles fortes qui sont à méditer particulièrement aux chapitres 14 et 15 de l’Evangile de Jean.
Dans le Prologue de son Evangile, Jean prend l’image de la Tente, qui nous rappelle la « Tente de la rencontre  », pour dire que le Verbe est devenu «  Homme  » pour vivre avec les hommes :
« Et le Verbe devint chair, et Il demeura parmi nous  », littéralement « Il planta sa tente parmi nous  ».

A l'intérieur de la Tente de la Rencontre ( paroisseroyan.fr )
A l’intérieur de la Tente de la Rencontre ( paroisseroyan.fr )

Ouvrons à Dieu la porte de notre Tente particulièrement en ce temps plus propice à la rencontre et au recueillement.
Qu’Il trouve Sa Demeure dans notre existence quotidienne comme au cœur de nos détentes, ainsi qu’il est écrit :
« Voici, Je me tiens à la porte et Je frappe. Si quelqu’un entend Ma Voix et ouvre la porte, J’entrerai chez lui pour dîner, Moi près de lui et lui près de Moi
 » (Ap 3,20).


Portfolio

Reconstitution du Tabernacle dans le parc de (...)

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF