Le Mariage des couleurs

mardi 17 juillet 2012
par  Communauté Pastorale du Littoral Ouest
popularité : 1%

Gaël et Elise tèmoigne :

Il y a des jours dans la vie, où l’on se sent guidé par la main d’un grand vieillard barbu et bienfaisant.
Le jour de notre rencontre fut de ceux-là. On se sent parfois poussés en avant vers une direction nouvelle qui ouvre soudain des horizons, des perspectives.

Après cette belle rencontre, après la joie de s’être trouvés, nous nous sommes peu à peu découverts et redécouverts et nous avons cheminé, doucement et fermement vers … ce que l’on pourrait appeler …
Le « mariage des couleurs ».

Et bien oui, se marier, n’est ce pas aussi quelque part marier nos couleurs, nos différences ?
Un vert émeraude s’accordera à une terre de sienne dans un tableau classique … Un rouge vermillon s’assemble avec un brun rabattu, on peut même aussi associer le noir au blanc … et oui …

Car dans un mariage, quel tableau avons-nous envie de peindre ? Certains préfèrent choisir les teintes pastelles et les paysages de brume pour dessiner les contours d’une vie reposante et harmonieuse.
D’autres fonctionnent à l’unisson, et la vibration entre leur couleur devient presque imperceptible …

Notre choix, à notre surprise, fut plutôt celui des contrastes. Et notre mariage une bénédiction de nos différences. Notre mariage, c’est un peu le cadre du tableau et sans lui où trouver les limites, où trouver le bord, la frange, le côté ?

On dit souvent … bah , le mariage … ça fait peut-être un peu ringard … Et puis aujourd’hui … les tableaux n’ont plus de cadre, et puis parfois, on ne mélange même plus les couleurs … on les juxtapose simplement les unes à côté des autres en une myriade de petits carrés, comme les pixels de nos écrans … tous séparés les uns des autres, de peur de les mélanger.
Chacun gardant son identité propre … son individualité …

Mais pour nous, se marier, c’est composer l’un avec l’autre.
Et plus que juxtaposer, c’est mélanger et s’oublier dans l’autre, c’est accepter de changer nos teintes, nos couleurs, nos caractères respectifs pour s’accorder l’un à l’autre vers une composition commune.

Le Mariage, c’est une création, c’est un travail d’artiste, à deux, pour créer un paysage qui puisse être source de vie.
On à toujours peur d’oublier sa propre couleur en s’unissant à celle de l’autre, oui, mais le mariage, c’est cela, c’est oublier un peu sa couleur. C’est le projet d’en créer d’autres…

Marions nous, marions nos couleurs, car le grand vieillard barbu, armé de ses pinceaux à besoin de nous dans sa palette !


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF