La fête de l’Assomption

dimanche 12 août 2012
popularité : 2%

Fête très populaire et occasion de nombreux pardons, la fête de l’Assomption de Marie nous vient de l’Orient, comme beaucoup d’autres fêtes mariales.

L’histoire
Cette fête n’apparaît à Rome qu’au VIIe siècle en même temps que les fêtes du 2 février, du 25 mars et du 8 septembre. Elle prendra le nom d’Assomption vers 770. Jusqu’au XVIe siècle, la fête est marquée à Rome, par une procession d’une icône du Christ partant de Saint Jean de Latran pour aller à Sainte Marie Majeure où elle est accueillie par une icône de Marie : le Christ vient chercher sa mère pour l’emmener avec lui.
Rendue obligatoire dans l’occident au IXe siècle, la fête du 15 août est devenue la plus grande fête mariale dont la célébration a été renforcée depuis la définition du dogme de l’Assomption par Pie XII en 1950.

Le mystère
L’Assomption de Marie demeure un mystère : la Vierge Marie est-elle passée par la mort, comme son fils et comme tous les hommes, avant d’être enlevée au ciel, ou bien est-elle montée directement près de Dieu, sans connaître l’épreuve de la mort ? Les deux hypothèses ont été soutenues au long des siècles sans jamais être tranchées. Que peut-on dire aujourd’hui ?
Cette fête rappelle que la Vierge Marie nous est donnée comme le fruit le plus parfait de la Rédemption et comme gage de notre participation à la gloire pascale du Christ ressuscité. L’Assomption est pour tous les hommes un signe d’espérance et la Vierge Marie est l’image de ce que l’Eglise désire et attend lorsque le Seigneur viendra dans la gloire. Enfin, l’Assomption nous donne la preuve vivante de la fidélité du Seigneur à sa promesse : tous, nous serons configurés au Christ ressuscité ; nous vivrons le bonheur éternel auprès de Dieu.

Une fête populaire
En France, la fête de l’Assomption est marquée par des processions ; elles sont le lointain rappel de vœu du roi Louis XIII de consacrer le royaume, en 1638, à la Vierge de l’Assomption. On se rappellera que la Vierge Marie, mère du Christ, est, sous le vocable de l’Assomption, la patronne principale de la France. Les processions constituent aujourd’hui, un hommage à Marie et un témoignage de l’affection filiale des chrétiens à la Mère du Christ. De multiples coutumes locales accompagnent la fête. On remarquera, chez nous, le nombre important des pardons célébrés le 15 août et l’affluence de fidèles qui y participent, à la Clarté, à Querrien …


Voir le site : Assomption de Marie

PS :

Avec l’aimable autorisation de l’auteur.
Cet article est aussi paru sur la revue Eglises en Côtes d’Armor du mois d’Août. Possibilité d’abonnement à cette revue sur le site :
http://saintbrieuc-treguier.catholi…


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF