Dimanche rencontre du 1er juillet 2012

mercredi 29 août 2012
par  Anne MOTTE
popularité : 2%

Que nous dit le Credo de Jésus ?

Le Credo dresse l’identité de Jésus, personne centrale de notre Foi. D’où il vient, qui il est, qu’elle a été sa mort, ce qui s’est passé après …

Nous, nous savons qui est Jésus, grâce aux apôtres qui l’ont suivi dans sa vie publique. Ils l’ont touché, ils l’ont vu manger, boire, dormir, enseigner, ils l’ont vu fatigué, triste. Ils nous ont transmis ce qu’ils ont vécu et entendu. _ A travers le regard de ces hommes, nous pouvons, à notre tour, le contempler et … L’aimer. Jésus est celui qui a suivi l’itinéraire de l’Amour absolu, de l’Amour qui se livre, pour nous entraîner à sa suite, combler tout notre être et nous faire don de la vie éternelle.
Jésus est le Fils unique de Dieu
Les apôtres s’en sont rendu compte à travers le Baptême de Jésus et la Transfiguration. Au cours de ces deux événements, c’est la voix même de Dieu qui révèle qui est Jésus : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé … ».
Jésus est Dieu, vrai Dieu et il est aussi un homme … Un vrai !!

De nature divine car son Père est Dieu, de nature humaine car né de Marie, en Jésus, la nature divine et la nature humaine sont unies et distinctes en même temps. C’est dans le mystère pascal que nous pouvons le mieux l’appréhender :
L’agonie et le supplice de la croix, nous font mesurer toute la souffrance morale et physique de Jésus, son angoisse, la tristesse profonde qui l’habite, le sentiment qu’il a d’être abandonné. Jésus est totalement Homme et il nous a rejoints dans tout ce qui fait notre humanité. Il est donc le plus à même de nous comprendre, de nous aimer, de nous enseigner, de « réparer » certaines cassures en nous.
La résurrection, les apparitions de Jésus ressuscité et son Ascension nous font entrevoir Jésus dans son humanité glorifiée. La Pentecôte, ensuite, manifeste sa puissance toute particulière car il envoie son Esprit Saint, le Défenseur qu’il a promis et ce faisant, il nous incorpore à la Trinité.
Jésus est celui qui annonce le règne de Dieu.
Il l’annonce d’ailleurs avec une certaine autorité que l’on sent bien à travers ses mots et ses attitudes dans les évangiles et cette autorité, il l’exerce au nom de Dieu. Le règne de Dieu est ce monde, ce temps tout proche, qui n’est pas encore manifesté pleinement, mais qui est en cours, puisque nous sommes déjà sauvés du péché par la mort et la résurrection de Jésus. De fait, notre situation de chrétien n’est pas toujours très confortable ! En effet :

  • Notre regard est fixé sur des réalités que nous ne voyons pas avec nos yeux de chair, mais que nous sentons ( peut-être ) fortement dans notre être profond,
  • Notre pied droit ( ou gauche, Choisissez ! ) marche sur cette terre où le royaume de Dieu est déjà commencé,
  • Et notre pied gauche ( ou droit, c’est selon ce que vous avez répondu plus haut ! ) est prêt à nous faire bondir vers celui que nous voulons voir et toucher.

… Un peu funambule peut-être… ! C’est pourquoi nous avons tant besoin de l’Esprit Saint car il nous permet de nous établir solidement en Dieu, de nous arrimer au Christ et de garder un certain équilibre intérieur même si ce dernier restera toujours un peu fragile ( péché originel oblige ! ). Mais vivre au cœur de la Trinité nous donne l’assurance d’être aimés et rejoints dans toutes nos fragilités et c’est alors la Trinité qui nous porte lorsque nous ne pouvons plus nous porter nous même.
Jésus est celui qui sauve
En hébreux, Jésus veut dire « Dieu sauve ». Le nom de Jésus exprime donc en même temps son identité et sa mission. Il donne tout puisqu’il se donne lui-même en donnant son Fils qui va nous ouvrir le ciel.
Et le nom de Jésus pour moi, pour toi, pour chacun, chacune d’entre nous… ?
Avez-vous remarqué comme il est doux de prononcer (où d’entendre prononcer) le prénom de personnes pour qui nous avons une affection particulière ? Le nom de Jésus :

  • provoque-t-il ce même sentiment en nous ?
  • prenons-nous le temps de laisser résonner à notre oreille puis descendre au fond de notre cœur ce nom empli d’une douceur toute divine et tellement humaine en même temps ?
    Le murmurer, le goûter chaque jour, plusieurs fois dans notre journée, c’est être en communion avec lui, c’est déjà l’aimer, c’est déjà prier. Jésus se propose. L’aimer comme il attend d’être aimé, comme il mérite d’être aimé, finalement, ce n’est pas si compliqué !
    Il est mon Sauveur, il est ton Sauveur et …
    « Tu trouveras en lui plus encore que ce que tu demandes et désires »
    (St Jean de la Croix)

Nous nous retrouverons bientôt pour poursuivre ces temps de catéchèse. Le Père Loïc et Emmanuel Briand se joignent à moi pour vous souhaiter une bonne fin d’été !


Portfolio

JPEG - 48.7 ko
Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF