Le Droit de révéler le Christ au Monde …

Art 9, &38-48 Code Ev. Mc
vendredi 12 octobre 2012
par  Jean MABUNDI (Abbé)
popularité : 2%

Alors qu’elle était initialement prévue le 14 octobre, les contraintes d’espace de rencontre nous ont fait choisir la date du 30 septembre pour célébrer notre rentrée pastorale.
Ce jour de fête et 26e dimanche ordinaire de l’année liturgique B, la page d’Évangile, Marc 9, 38-48, traite d’une question essentielle :
notre conduite pratique en tant que disciples de Jésus-Christ.
A l’époque de Jésus, il y avait déjà beaucoup d’exorcistes, juifs et païens, qui chassaient les démons.
Les disciples de Jésus n’en avaient donc pas le monopole ; certains d’entre eux avaient même échoué dans ce combat en l’absence de Jésus.
L’apôtre Jean, dans l’évangile de Marc, avait voulu empêcher l’œuvre d’un exorciste étranger, c’est-à-dire un de ceux qui n’étaient pas visiblement avec le groupe proche de Jésus, mais qui avait utilisé le nom de Jésus pour chasser les démons.
La réaction de Jésus : “ Ne l’empêchez pas car celui qui n’est pas contre nous est pour nous ”.
L’Église de Jésus-Christ n’échappe pas à ce genre de crise au 21e siècle de son existence. Les paroisses chrétiennes et catholiques, d’où qu’elles soient, n’échappent pas à cette tentation de croire que quelques uns sont les seuls à pouvoir parler de Dieu, à le connaître assez pour témoigner vraiment de Lui, que d’autres n’auraient pas droit au chapitre.
Non, nous ne sommes pas les seuls dépositaires ni de l’Esprit ni du service de Dieu. Nous ne sommes pas les seuls à révéler le Christ au monde.
L’Esprit souffle à tout vent, où il veut.
Le sectarisme, l’enfermement et le protectionnisme peuvent parfois entourer le service dans L’Église et dans nos communautés paroissiales.
De petites querelles sur le “ qui fait quoi ” peuvent empoisonner la vie en Dieu et ériger des frontières entre nous, jusqu’à imaginer les limites de la grâce salvatrice …
Le message de la nouvelle rentrée pastorale 2012/2013 est dans cette page d’Évangile ; il est dans notre projet pastoral mis en route l’an dernier et que nous allons essayer de consolider. Pour une communauté paroissiale accueillante et fraternelle.
Jésus lui-même nous invite à nous réjouir de tout ce qui se fait de bien en son nom, d’où que ça vienne ; il nous invite à ne pas enchaîner l’Esprit de service, l’amour du bien dans l’Église ou en dehors de l’Église. Il nous convie à être compréhensifs des diversités légitimes, pour que nous fassions progresser l’estime, le respect et la concorde mutuels.
Avec l’Esprit du Christ et en son nom, nous pourrons chasser les démons de notre époque, les démons de nos communautés chrétiennes … et rendre la dignité et la joie à l’homme, notre semblable, image et ressemblance de Dieu, et donc à Dieu lui-même.
C’est une question de choix nécessaire, un choix radical.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF