Concile 50 ans - Témoignage de Soeur Yvonne

jeudi 18 octobre 2012
par  Communauté Paroissiale Notre-Dame de la Mer
popularité : 1%

Tout au long de cette année 2012-2013, nous allons évoquer le Concile Vatican II pour comprendre les changements intervenus dans l’Église.
Nous reprendrons les textes essentiels qui ont été votés par les évêques et nous entendrons quelques personnes qui nous dirons où elles étaient en octobre 1962, ce qu’elles faisaient et ce qu’elles ont retenu de ce moment de l’histoire de l’Église.

Ce mois-ci, Sœur Yvonne de la communauté des filles du Saint Esprit de Plérin-centre nous livre son témoignage.

Sœur Yvonne a prononcé ses vœux en 1951. En octobre 1962, elle vivait avec une douzaine de religieuses dans une communauté « avant-gardiste » à Plélan Le Petit. Elle portait l’habit des religieuses avec un voile. Ce voile remplaçait déjà la coiffe des origines.
Sœur Yvonne était enseignante dans une école à Saint Maudez avec une autre religieuse. Elle venait d’obtenir son permis de conduire et pouvait donc se déplacer en voiture jusqu’à Saint Maudez.
« Nous avions pour mission d’être attentives à ce qui se vivait autour de nous. Je souhaitais que les jeunes participent à la vie de l’Église, qu’ils aient un esprit plus ouvert, un esprit libre ».
En 1961, la loi Debré avait permis aux écoles catholiques d’être reconnues par l’État. Ceci avait une incidence importante car ce nouveau statut accordait aux enseignants du privé un salaire payé par l’Etat. Pour cela, il fallait bien sûr que les enseignants possèdent les diplômes reconnus par l’Académie. Sœur Yvonne s’y est attelée en se formant durant quatre années.
« Nous avons quitté peu à peu la direction d’écoles et de cliniques afin de favoriser une présence au milieu des gens. Ce qui nous a paru important, c’est la place donnée au Peuple de Dieu dans l’Église et le retour à l’esprit de simplicité des origines de la congrégation ».


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF