Un patrimoine breton un peu particulier …

dimanche 18 novembre 2012
par  Loïc LE QUELLEC (abbé)
popularité : 2%

Rome … la « Ville éternelle » ! Il y a tant à voir : le forum, les Catacombes, les Basiliques et les églises, sans oublier les splendides jardins, la Via Appia, les nombreux musées d’antiquités ou de peintures de grands Maîtres. Rome ne s’est pas faite en un jour, dit-on, mais a-t-on assez d’une vie pour la visiter ?!

Parmi les nombreuses églises que compte la Ville de Rome (c’est peu de le dire !), il en est une que peu de gens connaissent et prennent le temps de visiter … Il est vrai que ce n’est pas la plus grande … Ce n’est pas non plus la plus antique ni la plus extraordinaire sur le plan architectural. Ce n’est qu’une toute petite église reconstruite à la fin du 19e siècle contenant un maximum de 40 personnes … Qu’a-t-elle donc de particulier ? Et bien figurez-vous qu’elle est le seul et unique patrimoine breton hors de nos frontières !
À Rome, il existe 5 églises françaises : Saint-Louis-des-Français, la Trinité des Monts, Saint Nicolas-des-Lorrains, Saint-Claude-des-Bourguignons et … Saint-Yves-des-Bretons ! Si elle est aujourd’hui, parmi les églises françaises de Rome, la construction la plus récente, sa fondation est la plus ancienne. Elle remonte à l’époque où pour accueillir les nombreux pèlerins se rendant en pèlerinage sur les tombes des Apôtres, chaque Royaume ou Duché indépendants créait une fondation à Rome, comprenant église, hôpital et maison d’accueil. C’est ainsi qu’au tout début du 15e siècle était confiée aux Bretons une vieille église de Rome datant probablement du 8e siècle. Cette dernière s’appelait Saint André des Marbriers. Les Bretons ne furent pas long à la rebaptiser et à lui donner le nom d’un saint resté aujourd’hui encore très populaire : Saint Yves. C’est ainsi que la figure de Saint Yves se fit connaître jusqu’à Rome et qu’il devient le patron des étudiants ! Ceci lui valut une autre église à Rome au 17e siècle : Sant-Ivo-alla-Sapienza, église de l’université des étudiants de Rome très reconnaissable à son architecture conçue par le célèbre Borromini.
Au 19e siècle, victime des crues du Tibre et d’un certain désintérêt, l’église saint-Yves des Bretons tombait en ruines. Elle fut détruite puis reconstruite beaucoup plus petite. De nombreux vestiges de l’ancienne l’église y ont été réemployés et d’autres sont conservés dans le cloître et dans l’église Saint-Louis-des Français. Lorsque je fus envoyé en mission d’études à Rome, je fus nommé pendant deux ans recteur de notre petite église. C’est aujourd’hui un prêtre du diocèse de Nantes qui en est le recteur. Une fois par mois, les Bretons de Rome s’y réunissent pour célébrer la messe et partager un repas. Elle permet aussi à de petits groupes de pèlerins de célébrer la messe ou encore aux jeunes de l’aumônerie du Lycée français de Rome. Aujourd’hui encore, l’église des bretons à Rome a besoin de nous. Des travaux sont en cours. Une association ne devrait pas tarder à voir le jour.

N’hésitez pas à aller visiter le blog consacré à l’église saint -Yves-des-Bretons : http://styvesdesbretons.canalblog.com/


Voir le site : Saint-Yves des Bretons ( source wikipédia )

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF