Au Portrieux, les amis de Sainte Anne pèlerinent en fête

mardi 27 juillet 2010
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

Les centaines de personnes venues fêter Sainte Anne ce lundi 26 juillet n’ont pas pu tous trouver place dans la chapelle du port.

Avec joie et ferveur ils ont célébré la maman éducatrice de Marie et rendu grâces pour avoir cheminé plusieurs années avec les Pères Maurice et Olivier.

A vrai dire, en introduction, le Père Jean Mabundi, curé du lieu, accueillait avec un peu de solennité Messieurs les Chanoines Eouzan et Hamon, le « pardonneur » du jour, l’abbé Gravouille, futur curé de Moncontour, cité médiévale qui va recevoir un jeune prêtre et le Père Bloyet, quinocéen dévoué.

Et la nef prend le large, avec l’élan des chants sous la baguette de la fringante Yvette. Jean-Yves avait la voix des grands jours soutenu par François-Jacques aussi à l’aise sur un clavier que sur le grand orgue de St Quay ! De la classe comme une assemblée priante en est capable.

Dans l’assemblée, beaucoup de vacanciers, de la jeunesse - eh oui à St Quay parfois - et surtout des fidèles de tous les relais de la paroisse. Beau témoignage de solidarité paroissiale, pour fêter ensemble.

C’est à Serge, diacre, délégué épiscopal, que revenait la charge de donner l’homélie. Célébrer une telle grand’mère fut pour lui l’occasion de préciser le rôle d’éducatrice de Marie et partant de Jésus. Toutes les têtes grises de l’assemblée ont bien saisi que transmettre l’héritage de la Foi est un beau cadeau pour les générations suivantes : Da Feiz da Tadou Coz .

Venus tous en pèlerins, nous allons à la sortie marcher sur les pas de Sainte Anne, car la Foi s’exprime aussi par les pieds. En procession dans cette ville de pêcheurs, chantant et priant, nous sèmerons, comme dans la vie, nos semences de Bonne Nouvelle : témoignage de Foi et d’Espérance. Un grand moment festif que cette soirée.

Arrivés à l’esplanade de Sainte Anne, face à la criée, c’est le Père Olivier qui préside le rassemblement maritime. « la tempête apaisée » est le fil conducteur ; nous avons tous bien besoin de cet apaisement dans nos vies bousculées, la Foi est notre encouragement dans les épreuves. Emouvante cérémonie en souvenir de nos disparus en mer : cette mer porteuse de mort mais aussi de joie.

Le grand feu de joie, comme en tout Pardon qui se respecte, damait le pion à la pleine lune ; il est symbole de mort et de vie, car il évoque la Résurrection , le fondement de la Foi chrétienne.

Un Saint-Quay-Portrieux aussi animé, quelle joie !


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF