L’Evangile du Dimanche 24 Février 2013


Deuxième dimanche de carême
Gn 15, 518 ; Ph 3, 17 à 4, 1 ; Lc 9, 28-36
Le récit de la transfiguration vient à notre rencontre, au début du carême, toujours un peu mystérieux, déroutant.
Pierre vient de faire cet acte de foi : « Tu es le Christ de Dieu » ; maintenant, sur la montagne, c’est le Père lui-même qui révèle : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le  »
Pierre, Jacques et Jean en ont été témoins, expérience unique pour eux, lumière sur leur chemin de foi : le visage du transfiguré les invite à rencontrer le « Tout-Autre », non celui qui est au bout de leur espérance humaine, mais qui est à recevoir comme un don. L’expérience de ce jour-là les prépare aussi à descendre de la montagne pour rejoindre d’autres visages, des visages meurtris, défigurés Elle les prépare aussi avec plus de force à suivre Jésus jusqu’au jour où ils verront son visage de crucifié.
Mais au bas de la montagne, ce sont maintenant, depuis la Résurrection, des espaces de transfiguration que les disciples sont appelés à créer avec celui qui a vaincu la mort : la maison ouverte au sans-logis, le souci du voisin handicapé, le soutien d’un prisonnier …

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,28b-36

Et voici qu’environ huit jours après avoir prononcé ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il alla sur la montagne pour prier.
Pendant qu’il priait, son visage apparut tout autre, ses vêtements devinrent d’une blancheur éclatante.
Et deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie,
apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait se réaliser à Jérusalem.
Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, se réveillant, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés.
Ces derniers s’en allaient, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie » Il ne savait pas ce qu’il disait.
Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent.
Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le »
Quand la voix eut retenti, on ne vit plus que Jésus seul. Les disciples gardèrent le silence et, de ce qu’ils avaient vu, ils ne dirent rien à personne à ce moment-là.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Pour en savoir plus, écoutez RCF Clarté :
Évangile du dimanche présenté par Anne Motte, Loïc Le Quellec tous les jeudis à 19h30 - Rediffusion le vendredi suivant à 11h30, le dimanche suivant à 09h15.

Évangile du dimanche« celui ci est mon fils écoutez le »(Luc 9 v 28-36)

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF