L’Evangile du Dimanche 3 Mars 2013


Troisième dimanche de Carême
Ex 3,1-15 ; I Co 10,1-12 ; Lc 13, 1-9
Différents visages de Dieu apparaissent à travers les textes de ce jour : Moïse découvre un Dieu tout Autre et aussi tout proche, un Dieu qui a vu la misère de son peuple et qui va le libérer. Visage de Dieu qui ouvre à la confiance !
Les interlocuteurs de Jésus semblent croire à un Dieu vengeur : si les humains connaissent le malheur, c’est qu’ils ont péché. Visage de Dieu qui engendre la peur. Ceux que frappent le malheur ne sont pas de plus grands pécheurs que les autres, répond Jésus. Lui, ne donne pas d’explication à la souffrance et au malheur, il pleure avec ceux qui sont en deuil, il est pris de pitié devant celui qui est malade, exclu …il connaît lui-même le rejet, l’incompréhension, la torture et la mort violente … Il en fait son chemin vers Pâques, mettant toute sa confiance en Dieu son Père.

Fra angelico : le sermon sur la montagne - 1438-1445 - Couvent San Marco Florence.
Fra angelico : le sermon sur la montagne - 1438-1445 - Couvent San Marco Florence.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 13,1-9

Un jour, des gens vinrent rapporter à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer pendant qu’ils offraient un sacrifice.
Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ?
Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous comme eux.
Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?
Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière
 ».
Jésus leur disait encore cette parabole : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas.
Il dit alors à son vigneron : « Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. A quoi bon le laisser épuiser le sol ? »
Mais le vigneron lui répondit : " Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier.
Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas
" ».

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Pour en savoir plus, écoutez RCF Clarté :
Évangile du dimanche présenté par Anne Motte, Loïc Le Quellec tous les jeudis à 19h30 - Rediffusion le vendredi suivant à 11h30, le dimanche suivant à 09h15.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF