Ca va fumer !

Le billet d’humeur de Kerprat
mercredi 13 mars 2013
par  Kerprat
popularité : 1%

La fumée de l’âtre doit être conduite à l’extérieur, sinon elle suffoque et fait mal. Les méninges enfumées, par toute sorte de drogues, ne donnent pas d’idées claires. On parle même de fumée d’orgueil, pour une passion qui trouble l’âme. Quant à l’adage « pas de fumée sans feu », c’est ambigu, combien de rumeurs n’a-t-il pas initié ?

Pour Rabelais, « manger son pain à la fumée du rôti », c’est sagesse : faute de mieux il vaut mieux se contenter de ce qu’on a.

Pour les fumeurs de tabac, ce serait un délice et une détente d’exhaler les bouffées. En Orient, autour du narguilé, cela favorise la convivialité.

Au Cénacle le jour de Pentecôte il y eu du feu, des langues de feu … on en vit aussitôt les effets. La grâce de l’Esprit ne partit pas en fumée.

Et voilà que la Chapelle Sixtine va cracher de la fumée. Pas de fumée sans feu : ce sera la fumée de l’Esprit provenant du Feu divin.

Depuis des temps immémoriaux, les Amérindiens et les Chinois ont utilisé la fumée pour transmettre des signaux. Une télétransmission élémentaire, succincte, mais efficace.

La fumée de la cheminée vaticane va reprendre ce média ancestral pour dire au monde « Habemus papam ».

Un sacré coup fumant.

Que ma prière monte vers Toi, Seigneur, comme la fumée de l’encens.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF