De l’intérêt spirituel du camp

mardi 21 mai 2013
par  Loïc LE QUELLEC (abbé)
popularité : 1%

Relier à vélo notre communauté pastorale à Rome … c’est une idée complètement folle ! Et pourtant, cet été nous nous mettrons en route … nous tentons l’aventure …
Nous savons bien qu’il nous faudra revoir très certainement nos ambitions à la baisse …
Combien de kilomètres arriverons-nous à parcourir cette année ?
Ce sera un test pour l’année suivante ! Finirons-nous à vélo ou à pied ? Peut-être à pied à l’exemple de Saint François parti d’Assise avec quelques compagnons pour rencontrer le Pape ? Peu importe ! L’aventure ne nous fait pas peur !

En accompagnant les jeunes, Florence Roussel et moi sommes témoins que l’aventure a déjà commencé. Une aventure peu commune …
Depuis septembre dernier, des jeunes se sont mis en route … ce n’est pas un exploit sportif, ce n’est pas du tourisme, ce n’est pas un défi … C’est une aventure … une aventure spirituelle.
Nul doute en effet que ces quelques jours sur les chemins d’Assise et de Rome, nous donneront de vivre une expérience profondément évangélique. Se mettre en route ensemble, accepter de se laisser déplacer personnellement, aller à la rencontre d’un autre, être disponible à l’imprévu, se laisser questionner … N’est-ce pas d’une certaine manière l’expérience de la foi ?

Jour après jour, nous aurons des temps de méditation, seul et à plusieurs, qui s’enrichiront de nos découvertes et de nos rencontres. Nous questionnerons le Christ et nous le laisserons nous questionner. Nous prendrons la route de Rome via Assise conscients que le Christ ouvre un chemin, un chemin où Dieu et l’homme sont appelés à se rencontrer, à se donner l’un à l’autre, un chemin de vie heureuse, loin du confort matériel et superficiel, un chemin qui nous appelle à une grande espérance pour nous-mêmes et pour l’humanité.

Au long de cette petite semaine annuelle, nous ferons l’expérience de la fraternité. La foi et l’espérance passeront un jour mais la charité ne passera pas, dit Saint Paul (1 Co 13).
Dans le fond, cette amitié que nous avons les uns pour les autres se révèlera, j’en suis certain, comme l’essentiel de ce que Dieu nous invite à vivre au quotidien.
Nous en ferons l’apprentissage par la patience les uns envers les autres, la bienveillance, le service, le respect …

Nos rencontres mensuelles depuis septembre dernier en témoignent, cette aventure a déjà commencé. Il y a plus de 50 ans, un vieux pape appelait de ses vœux une Nouvelle Pentecôte pour l’Église. Et bien, croyez moi … l’Esprit Saint souffle et nos jeunes n’en manquent pas ! Quelle joie ! Quelle espérance ! Et … tant pis s’il faut se remettre au vélo !


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF