Questions à … Pèlerin à Lourdes

Quitter ses habitudes grâce au pèlerinage
mercredi 5 juin 2013
par  Patrick BEGOS
popularité : 1%

Parallèlement au pèlerinage des malades et de leurs accompagnants, 600 costarmoricains prennent la direction de Lourdes, dans le cadre de l’organisation diocésaine, du 5 au 11 septembre.

De 15 à 30 personnes de la paroisse Notre Dame de la Mer y participent, guidés par Christiane Kergadalan, responsable paroissiale de ce pèlerinage. « Concrètement, en novembre de l’année précédente, chaque responsable paroissial réserve des places dans un hôtel de Lourdes. Notre groupe loge à l’hôtel du Roc de Massabielle, proche du sanctuaire, ce qui nous permet d’y venir facilement, en journée  », souligne Christiane.

JPEG - 27.8 ko Le voyage se fait en train, dans de bonnes conditions de confort. « Le pèlerinage démarre dès que l’on quitte la gare de St Brieuc, grâce aux nombreuses animations dans les wagons sonorisés (participation de la chorale diocésaine). Mgr Moutel accompagne les pèlerins qu’il salue personnellement durant le voyage. Nous avons la sensation de faire corps avec l’ensemble des participants, notamment lors des prières collectives. Des réflexions sont menées dans chaque compartiment, suivies d’une mise en commun ».

 Comment se déroulent les journées ?

" Elles démarrent par une messe (à la Grotte, à la Cité St Pierre ou la messe internationale à la Basilique St Pie X). L’après-midi est consacrée au chemin de croix, à la procession du St Sacrement.
Elle peut aussi être un moment de détente et de découverte de la région (Gavarnie, Cauterets, cols et lacs). Ces excursions se font dans les cars affrétés par le diocèse. En soirée, nous pouvons participer à la Procession Mariale (soirée spéciale pour le diocèse), au chemin de croix ou profiter de ce temps libre".

 Se mettre en marche

JPEG - 14.6 ko « J’aime cette ambiance de pèlerinage  », confie Christiane. " Elle permet de quitter nos habitudes. On croise d’autres regards, on échange un sourire, une parole. A Lourdes, on sent que les gens sont radieux, joyeux. C’est une source de sérénité et de paix, dans un contexte d’universalité car on échange facilement un signe avec les pèlerins étrangers. On prend aussi conscience d’appartenir à un diocèse et pas seulement à une paroisse.
A Lourdes, on sent que tout le monde se met en marche avec ses fragilités, ses souffrances physiques ou morales et demande l’aide de Marie. Pour certains, c’est l’occasion de dire merci. Ce pèlerinage aide à affermir sa foi. On en revient grandi. Situé début septembre, ce pèlerinage est pour moi, comme un nouveau départ pour commencer l’année pastorale. Loin d’être une routine, cela devient un besoin. J’ai participé aussi à d’autres pèlerinages diocésains à Lisieux, Paris ou au Mont St Michel. Quand on revient, on rend grâce pour ce que nos yeux ont vu, nos oreilles entendu et nos cœurs retenu. On est plus apte à témoigner, à servir nos frères, avec l’aide de Marie. Lourdes nous aide à avoir un autre regard sur les malades qui sont rayonnants et nous apportent beaucoup
".


Commentaires

Questions à … Pèlerin à Lourdes
dimanche 13 juillet 2014 à 14h42 - par  marion

bonjour
merci de ce beau message du pélé lourdes 2013
bravo
et encore merci
bisous
marion

Questions à … Pèlerin à Lourdes
vendredi 7 juin 2013 à 06h21 - par  marion Chevalier

bonjour la paroisse de plerin
bravo pour le texte
et merci pour les photos
bisous
marion

Site web : lourdes
Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF