Les Gastronomes du Seigneur

samedi 29 juin 2013
par  E. LE FOLL (abbé)
popularité : 1%

Dans quelques semaines, vous allez peut-être partir en voyage.
Vous pourrez repérer de bonnes adresses qui seront pour vous l’occasion d’un bon repas. Certains rechercheront la table d’un chef à étoile.

Alors, un conseil d’ami ! Je vous recommande, en juin déjà, une table à nulle autre pareille. On ne vous y proposera pas une cuisine rapide, « à la MacDo » par exemple.
Non, car la cuisine de ce chef est nouvelle et éternelle.

Le chef dont je veux parler se situe aux centres de nos villes et villages.
Son édifice est souvent classé monument historique, car il tient table ouverte depuis fort longtemps. Déjà, son Père avait nourri tout un peuple au désert. On se demande encore comment.

Table étoilée, la sienne, bien sûr. Son étoile lui fut décernée une nuit, à Bethléem (mot qui veut dire la maison du pain !) Et c’est plus de 30 ans plus tard, au cours d’une autre nuit que ce chef a réuni « pour une première » ses amis.
Belle occasion pour lui de marquer d’une fête la libération de son peuple. Mais ce soir-là, (un jeudi) il commémorait le fameux passage de la mer rouge et du désert. Mais il annonçait surtout le Signe de son amour pour toute l’humanité en marche. C’était le Signe qu’il était prêt à donner sa vie pour sauver tous les hommes de tous les temps.
Voilà bien le Premier point, la spécificité, de cette table, incomparable.
Seconde particularité : cette table est gratuite - Tous les pauvres, les riches, les boiteux, les blessés de la vie y sont les bienvenus. Là, nous sommes comme des frères et des sœurs d’une même famille, en toute confiance.
Au menu, tu as deviné, on te sert une Parole nourrissante et un plat unique, avec des aliments de base “ très nobles ” : pain et vin, fruits de la terre et du travail des hommes … Si ça dure, et dans le monde entier, c’est que ce Pain et ce Vin que l’on partage et qui sont donnés par ce chef, notre Seigneur et notre Maître, sont bien plus que cela. Ne te fie pas aux apparences, car depuis le premier soir : « Ceci est son Corps, ceci est son Sang » à Lui, le Vivant. Dans ce repas, le Christ nous fait partager sa Vie de Ressuscité. Et attends que je te dise : « Celui qui mangera de ce pain vivra pour l’éternité  ». Voilà pourquoi cette table n’est comparable à aucune autre pareille !
« Ne me demandez pas comment cela est possible ; mais je vous dis que ce pain et ce vin sont le corps et le sang du Seigneur » écrivait Dom Elder Camara, un des invités qui a communié souvent à cette table.
Recherchons dès ce dimanche matin ce pain et ce vin qui nous font vivre déjà ici-bas quelque chose de cette éternité qui nous est promise, avant de prendre part un jour au Banquet Éternel.


Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF