Fête de l’alliance

Quand Dieu glisse une alliance au doigt de la main …
mardi 25 juin 2013
par  Rosita CARPIER
popularité : 1%

50 ans et plus de mariage ou de vie consacrée !

C’est ce qu’ont fêté une vingtaine de couples et deux religieuses, le 28 avril à l’église d’Etables sur Mer - dimanche consacré à la Fête de l’Alliance - au cours d’une messe d’Action de Grâces présidée par Monseigneur Denis Moutel en présence d’une communauté paroissiale pleine de gratitude à leur égard.
Une si longue vie passée à deux … un demi-siècle… L’admiration vient à l’esprit et tout en même temps une pointe de curiosité “ quel est donc le secret de leur fidèlité ? ”.
Cela tient bien sûr à plusieurs facteurs :

  • la personnalité des époux, la fidélité à un engagement et à un choix de vie, leur bonne santé, leur moralité, la chance, etc…
  • Pour les chrétiens, cela va plus loin … Par le sacrement du mariage, ils acceptent que Jésus les accompagne dans leur vie, les aide et leur donne la force nécessaire pour rester unis et fidèles.

 Fête de l’alliance et alliance de Dieu

L’alliance de Dieu - ancienne ou nouvelle - a préfiguré l’alliance de l’homme et de la femme. L’alliance des époux a donc pris les valeurs de l’alliance de Dieu : amour exclusif, don de la vie “ Je me donne à toi … ” lien éternel en terme savant “indéfectible”, totale fidélité.
Cet engagement des époux pour la vie entraîne l’indissolubilité, une union que Dieu lui-même a conclue tout en garantissant “ sa ” fidélité : “ désormais, vous êtes unis par Dieu dans le mariage ”. Le lien matrimonial établi par Dieu est ainsi considéré définitif et indissoluble : “ Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni ” (Matthieu 19,6). L’Eglise elle-même ne peut passer outre cette indissolubilité. (Code de droit
canon, can 1141).

 Un Oui pour la Vie ? …

Certes, dans la société actuelle où l’avenir paraît incertain, il peut être difficile de s’engager pour la vie à n’aimer qu’un seul être, à rester fidèle.
Dans un tel contexte, le mariage chrétien peut être porteur d’espérance. Il n’est pas un rempart face aux difficultés de la vie, mais avec le regard de la Foi, il permet de les envisager différemment.
Bien sûr, le Christ veille. Et même si sa grâce agit à l’insu des époux, ces derniers ont leur bout de chemin à faire en recherchant en permanence à parfaire leur union dans la Foi par une relation personnelle avec Lui, par la prière constante (Luc 18, 1-8), sa Parole (Colossiens 3,16), le soutien mutuel (Galates 6,2), le pardon mutuel (Gaudium et Spes 48, § 2,), etc.

 Un Oui à se redire chaque jour …

Des paroissiens participant à la Fête de l’Alliance ont été unanimes : ils ont toujours su, qu’à travers le mariage, ils s’engageaient pour la vie. S’engager devant Dieu était à leurs yeux quelque chose d’important. Ils reconnaissent tous, avec le recul, que Dieu a bien été présent à leurs côtés toutes ces longues années, les aidant à se relever, à porter leur croix avec eux … La foi en Dieu est une chance car c’est elle qui, à travers la Parole, fait tenir, discerner, comprendre avec le temps les épreuves … Leur amour était si fort qu’il a résisté aux nombreux obstacles : “ Mon mari, croyant mais non pratiquant, m’a toujours aidée à vivre ma vie de foi, malgré les tiraillements de ma belle-famille … ”.
L’amour amène donc à accepter que l’autre existe de façon différente de soi et à consentir des renoncements … Mais, la force de l’amour, me dit aussi Marie-France, “ c’est se redire un oui tous les jours ” au gré de ce qui est vécu dans l’intimité du couple, de l’inattendu ; une façon de mettre des mots derrière des moments de “ douceur ” comme des moments de tensions et d’évoluer …
Cette force, c’est le dialogue sincère, dans la confiance. Après toutes ces années, ces couples mesurent tous leur bonheur de vivre et de vieillir ensemble. Les religieuses réalisent le soutien de la communauté dans le choix d’une vie parfois exigeante, mais riche d’amour et de joie, qui demeure un appel du Seigneur à toujours marcher dans ses traces.
Les uns et les autres nous renvoient tous l’image que l’amour humain a bien le reflet de l’amour de notre Dieu, amour selon le Cantique des Cantiques (8, 6-7) “ fort comme la mort ” et que les “ grandes eaux ne peuvent éteindre ”.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF