« La vache et l’ours paîtront ensemble » (Is 11,7)

Le billet d’humeur de Kerprat
samedi 23 novembre 2013
par  Kerprat
popularité : 1%

La Bible, traduction officielle liturgique sortira en librairie Jeudi 21 novembre.
Ce sera aussi la sortie du Beaujolais Nouveau … simple coïncidence.
Désormais, écrit « La Croix » « la vache et l’ours de paîtront plus ensemble », ils auront même pâturage. On se félicite de cette annonce, habitués que nous sommes aux atteintes à l’environnement. Les écologistes ne seront pas seuls à observer que les flatulences bovines ne crèveront plus l’atmosphère.
C’est vrai qu’entre le texte lu et le texte entendu, des quiproquos peuvent distraire l’auditeur. On nous dit que L’Oint du Seigneur était parfois perçu comme Loin du Seigneur. Combien d’enfants auraient pensé à Ouin Ouin !

Les : n’étant pas audibles, la Nouvelle version de la Bible se montre plus explicite par exemple dans la proclamation des Béatitudes. « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous. » Nous ne manquerons pas le car, ni le coche. Les riches donateurs au Denier de l’Eglise ne sont pas oubliés :
Mais quel malheur pour vous, les riches, car vous avez votre consolation. C’est quand même mieux que « Malheureux, vous les riches » on ne les plaindra plus.
Réjouissons-nous aussi que nos frères juifs ne soient plus qualifiés d’ennemis, mais d’adversaires, ces « frères ainés » apprécieront.
Quant au Notre Père, je ne demanderai plus à Dieu de « ne pas nous soumettre à la tentation », en attendant mieux, je pourrai toujours dire « non inducas in tentationem ».

Traduttore, tradittore, oui toute traduction trahit un peu l’original ; mais c’est un mal nécessaire. L’essentiel est que la Parole pénètre notre cœur.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF