La Miss du Goëlo

mercredi 11 décembre 2013
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

8 décembre, tout le pays est fier de fêter la Miss France.
C’est l’éloge, la consécration de la beauté, la prestance harmonieuse.
La jeune Marie d’Etables a concouru..mais n’a pas décroché le diadème
Depuis longtemps on célèbre la beauté de jeunes femmes.

« Tu es toute belle, mon amie, et en toi il n’y a point de défaut » disait le Cantique des Cantiques. Le corps miroite l’âme. Salut splendeur radieuse et belle entre toutes les femmes, chantons-nous.

Oui c’est un régal pour les yeux de contempler la grâce et la beauté d’un splendide corps féminin. La beauté qui conduit à louer le Créateur.
La récente vidéo de Kto sur l’Ile Bouchard nous l’a confirmé ; la voyante toujours vivante des apparitions ne cessait de dire : « la belle Dame, quelle était belle ! ».

A la beauté du corps, se joignait la délicatesse attentive du cœur, Marie laissant un baiser sur la main des 4 enfants tourangeaux.

Oui nous avons notre Miss, dont nous célébrons la gloire planétaire :

sous les appellations de Notre-Dame de la Mer, Notre Dame de Bon Voyage, Notre Dame de la Cour, Notre Dame de Bonne Nouvelle, Notre Dame de la Ronce.
Marie on connaît ! Et cette fête de L’Immaculée Conception est pour nous l’occasion de Bénir le Seigneur en la Vierge Marie, puisqu’elle a mis au monde le Sauveur.

Tota pulchra es O Maria.

Cette prière du XIVe siècle nous le dit joliment :
Tu es toute belle, Marie, et la faute originelle n’est point en toi.
Ton vêtement est blanc comme neige, et ton visage pareil au soleil.
Tu es toute belle, Marie, et la faute originelle n’est point en toi.
Toi, la gloire de Jérusalem toi la joie d’Israël, toi qui es l’honneur de notre peuple.
Tu es toute belle, Marie.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF