Edito

C’est le thème retenu pour la semaine missionnaire mondiale que nous vivrons du 11 au 18 octobre. Oui, dans cette période si troublée, où les énergies déployées pour faire face à l’ennemi invisible peuvent être mises à lourdes épreuves, nous voulons garder le cap de l’Espérance et de la Confiance. Oui, nous (...)

On en parle beaucoup aujourd’hui. Dieu sait si les appels au bénévolat sont nombreux, tant dans la société que dans l’Église. Être bénévole, c’est donner son temps de bon cœur, gratuitement, sans attendre, sinon un peu de reconnaissance. Ce qui est parfois oublié. Le bénévolat est bienvenu dans nos (...)

C’est l’expression traditionnelle des médias pour dire qu’après une période inhabituelle, les choses retrouvent naturellement leur place, leur rythme. Ainsi, on parle de « Retour à la normale » après une période de grève, un pic de circulation au retour des vacances, un pic de chaleur ou des inondations …. (...)

Soixante dix jours de confinement, deux mois de déconfinement progressif … Nous voici pour la plupart en partance pour les vacances d’été, pour d’autres encore en veille de travail. Si les conditions de sécurité ont connu un allègement considérable ces derniers jours, les vacances cette année continuent (...)

Coronavirus. COVID. Confinement. Déconfinement. Attestation. Masque. Gel hydro-alcoolique. Distanciation sociale. Virus. Différents mots qui ont fait leur apparition et qui scandent notre quotidien. Ces mots sont chargés d’un sens anxiogène, d’une réalité qui s’inscrit dans la peur, dans la (...)

Article paru en mai 2016 L’actualité ne cesse de se faire l’écho en boucle de violences, de destructions, d’affrontements, de manifestations qui dégénèrent. Et pourtant c’est dans ce monde que nous sommes appelés à devenir des personnes de plus en plus épanouies et humanisantes. C’est sur ce monde (...)

Les mères de famille, elles-mêmes bien occupées, appréhendent d’entendre une fois de plus un appel pressant en deux syllabes, avec insistance et prolongation sur la deuxième « Maman ! ».

Ce fut le message de l’Ange aux saintes femmes aux premières heures du premier jour de la semaine, après la mort de Jésus. Le même message qu’elles entendront du Ressuscité, le même message que les apôtres entendront, en prière, enfermés par peur des juifs persécuteurs. Ce fut le message du pape JeanPaul (...)

Voilà un mot qui fait l’actualité depuis quelques jours avec les événements sanitaires survenus en Chine et qui impacte le monde.

Il y a dans nos vies des temps « forts » et d’autres qui, sans être « faibles », sont « ordinaires ». Les temps forts, exceptionnels, nous tiennent davantage en éveil, en effort : préparer un concert, un festival, une compétition, un examen, les fêtes du Nouvel An … monopolisent notre attention, nos (...)

Nous voilà à la fin d’une année et au fronton d’une autre, certainement avec à l’esprit tout ce que nous avons pu vivre de bon, de très bon mais aussi de moins bien au cours de cette année qui finit. Alors nous avons les yeux rivés sur la nouvelle année avec l’espoir de la voir plus belle. Nous l’avons (...)

En ce début Janvier que de vœux échangés ! La santé, le bonheur sont en tête, et les bretons rajoutent « le paradis à la fin de vos jours. » A l’origine le vœu est de nature religieuse, « c’est la promesse faite à la Divinité d’accomplir un acte ou de s’en abstenir », dit le Larousse. Les vœux religieux ou (...)

La magie de Noël opère avec succès auprès des enfants. Elle permet de développer un imaginaire et d’ouvrir à la capacité de rêver, de se projeter. Lorsqu’on voit des enfants admirer les réalisations faites en briques de Lego, nous pouvons être émerveillés de leur capacité à se laisser impressionner par (...)

Nous sommes habitués à parler, pour le 1er Novembre, de la fête de la Toussaint.

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. »

Chaque année à pareille époque, nous entendons ce mot de « Rentrée ». Nous parlons de « rentrée des classes », « rentrée scolaire », « rentrée pastorale » … Mais est-ce vraiment une rentrée ! Lorsque nous consultons le Petit Larousse, nous trouvons la définition suivante : pour parler de la rentrée du (...)

La période de l’été, qui se veut pour beaucoup une période de vacances, est aussi l’occasion de goûter aux choses simples du quotidien.

« Respirez - soufflez » nous dit le docteur dans une consultation ; « inspirez - expirez » nous disait notre professeur de sport.

Sur l’ensemble des croyants que descendent à profusion les dons du Saint Esprit Créateur.

Dans nos paroisses, nombreuses sont les églises ou chapelles dédiées à la Vierge Marie, sous des vocables très divers rappelant soit une qualité attribuée à Marie (Notre Dame d’espérance, de Grande puissance, de délivrance, de toute-aide, etc …), soit un lieu ou un évènement (Notre Dame du chêne, de (...)

Nous venons de vivre le festival Cap Fraternité.

Tous les ans c’est la même question : quel objectif je vais me donner, quel va être mon « effort de carême » ?

A la présentation du Seigneur au temple de Jérusalem, le vieillard Siméon, l’enfant divin dans les bras s’était exclamé : « Maintenant ô Maître Souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix selon ta Parole, car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples ! » (Lc 2, 29-30).

La fin de l’année 2018 a été marquée par le mouvement des « gilets jaunes » et par différentes mobilisations.

Deux mots pour une même fête mais deux mots qui ne disent pas la même chose !

Savez-vous qu’en breton les mois de novembre et de décembre se disent : « Miz Du » et « Miz Kerzu » c’est-à-dire « mois noir » et « mois très noir » ?

Si cette phrase fait directement référence au Psaume 41 où le croyant dit au Seigneur sa soif et sa confiance, en ce mois missionnaire qui s’ouvre à nous, les mots résonnent beaucoup plus en sens inverse : c’est Dieu lui-même qui aujourd’hui lance cet appel à chaque baptisé, à chaque disciple : « J’ai (...)

Ce titre est notre thème d’année [1]. Il est une invitation à mettre en œuvre les orientations du synode que nous avons retenues pour la Paroisse d’Étables sur Mer le dimanche 15 avril dernier. (voir l’article de l’EAP “ Tous accueillants, tous appelants ”) En effet, notre mission d’évangélisation peut (...)

Avec la rentrée de septembre, nous voici au seuil d’un nouveau départ. Nouveau départ pour les élèves qui reprennent le chemin de l’École. Nouveau départ pour les enseignants et l’ensemble du personnel des établissements scolaires qui commencent une nouvelle année. Nouveau départ pour ceux et celles (...)

« Je n’ai pas le temps ! Je n’ai plus le temps ! Je le ferai quand j’aurai le temps, peut-être à la retraite ! » Et le temps passe comme le sable entre les doigts, nous laissant un sentiment d’inaccompli, de regret. Beaucoup d’hommes et de femmes de tout âge passent leur vie à courir après le temps. (...)

Juillet, août, mois des vacances : jours longs, verdure, fleurs, beauté de la nature, soleil, chaleur, la campagne, la mer …

« Il y a un temps fixé pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel : Un temps pour naître, et un temps pour mourir, Un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté, Un temps pour tuer, et un temps pour guérir, Un temps pour abattre, et un temps pour bâtir, Un temps pour (...)

Le dimanche 20 mai, nous célébrions la fête de la Pentecôte. Cet événement du don de l’Esprit Saint sur tous les êtres humains vient signifier et symboliser, ce à quoi nous sommes appelés : la Fraternité. Or, cette fraternité est l’essence même de l’Église quand elle se définit comme « catholique ». _ Nous (...)

Après 40 jours d’entraînement au combat spirituel, comme Pierre, Jean, Marie-Madeleine et bien d’autres témoins de la Résurrection, nous nous sommes laissés aller à la contemplation du tombeau vide ! Et comme à tous ceux à qui le Ressuscité est apparu, nous sommes tous invités à vivre de la glorieuse joie (...)

Cette année, la fête de Pâques sera célébrée le dimanche 1er avril. Elle coïncide avec cette tradition du « poisson d’avril ».

Nous avons passé le mois de février ! Un mois peut-être difficile pour nous à maints égards, mais surtout un mois assez beau et décisif pour chacun de nous.

Tandis que j’écris ces lignes, je viens de passer vingt-quatre heures à Lisieux avec des jeunes collégiens de 4e. C’est le début des vacances scolaires, avec une magnifique lumière qui accompagne ce froid tardif de la fin février.

Tout changement crée des frustrations, des peurs, des réticences mais aussi une invitation à innover, à faire du neuf. Depuis septembre dernier, notre paroisse vit un réel changement avec l’arrivée d’un jeune prêtre Béninois, avec la responsabilité de deux paroisses confiée à un seul et même curé, avec (...)

Édito de l’abbé Yves Corbel publié sur le bulletin paroissial de Janvier 2017 [1]

Depuis plus d’un mois, les rues illuminées de nos villes et campagnes, les supermarchés gorgés de jouets et de chocolats, les publicités annonçaient, les fêtes de Noël vers lesquelles nous approchions joyeusement.

Dimanche 3 Décembre - 1er dimanche de l’Avent

« Prenez garde, restez éveillés ». Dieu ne cesse de visiter son peuple. Plus d’une fois, il a « déchiré les cieux » pour le secourir et le consoler. Nos cœurs veillent et s’émerveillent en cette saison de l’Avent, car nous savons que le Christ est toujours bien vivant parmi nous.

Info : À partir de ce premier dimanche de l’année liturgique, on utilise la traduction modifiée du Notre Père. À la place de : « Ne nous soumets pas à la tentation », on dit maintenant : « Ne nous laisse pas entrer en tentation. »

Nous continuons de vivre et d’évoluer dans un monde où l’immédiateté prime sur la durée et la patience. Nous pouvons alors nous demander si l’attente fait toujours partie de notre manière d’être, de penser, de vivre. Nous sommes souvent impatients dans les files d’attente d’un supermarché ou d’un (...)

Le 1er novembre, nous honorons les saints. [2]

Et après la vie présente y a-t-il quelque chose ? C’est la grande interrogation. Y a-t-il la vie qui continue ou rien ? Une interrogation qu’un jour ou l’autre on se pose : à l’occasion d’un coup dur, d’un accident, d’une maladie, de la perte d’un être cher, de l’avancée en âge. Depuis toujours les (...)

Dans certaines régions de France, le mois de septembre est le mois des vendanges. Nombreux sont ceux et celles qui se proposent pour être embauchés dans les vignes pour récolter le raisin. En Bretagne, cette période de l’automne se caractérise par la cueillette des pommes et des poires. Mais à chaque (...)

« Le monde évolue, l’Église évolue » Je me souviens, c’était en 1960, j’arrivais comme vicaire à Ploubalay. Le dimanche, église remplie, messe dos au peuple, au confessionnal avant les fêtes, longues listes d’attente. Des prêtres dans toutes les communes, c’était la chrétienté … Mais un vent de matérialisme (...)

Bonjour. Avec vous, je vais écrire une nouvelle page de l’histoire de la Paroisse d’Étables sur mer. En effet, pour la première fois, vous devenez une paroisse sans prêtre résident. Ensemble, dans la diversité de nos charismes et de nos vocations, nous allons commencer le chemin en prenant le temps de (...)

« Comment allez-vous faire ? » « Allez-vous tenir ? » « Aurons-nous la messe tous les dimanches ? » « Heureusement, vous avez des diacres ! »

Grâce aux récits des Actes des Apôtres, nous pouvons nous faire une idée de ce que vivaient nos aînés dans la foi. Petites communautés bien fragiles face à toutes les religions en cours, il fallait du courage à ces nouveaux convertis pour affirmer dans un monde hostile, leur attachement et leur amitié (...)

Cela fait des semaines que nous sommes sollicités de toute part pour voter pour tel candidat ou telle candidate. Au moment où ces lignes sont écrites, nous sortons à peine de l’élection présidentielle que déjà, il nous faut songer à élire nos députés et à entendre les diverses sollicitations afin de voter (...)

Comme le temps passe ! Réflexion souvent entendue. Le temps, c’est la durée déterminée par nos montres et nos calendriers. Des siècles à l’avance les savants peuvent annoncer les dates. La durée du temps est une horloge infiniment précise. Comme le temps passe ! Mais la durée est très variable. Quand on (...)

Le mardi 31 mai, l’Église célèbrera la Visitation de Marie à sa cousine Elizabeth. Nous trouvons le récit de cette rencontre dans l’évangile selon saint Luc 1, 39-56. On nous présente deux femmes heureuses de se rencontrer, pour partager leur foi, pour partager les merveilles que Dieu fait dans leur vie …

Chaque année, à la messe du Jour de Pâques, nous entendons cette expression dans le texte de l’évangile de Saint Jean : « Il vit et il crut ! »

Avec l’arrivée du printemps, nous pouvons désormais admirer les personnes qui s’activent dans leur jardin, nous pouvons nous émerveiller de la nature qui s’enchante. Ce jardin terrestre peut être aussi une image de notre jardin intérieur. Cultiver son jardin personnel c’est donner sens et souffle à ce (...)

Petit à petit, l’hiver cède sa place au printemps si apprécié. Pour nous cette « renaissance » de la nature coïncide avec cette cure de jeunesse que nous propose le Carême. C’est important de s’occuper un peu de soi. Aujourd’hui que de propositions censées procurer bien-être et bonheur font fureur. C’est (...)

Depuis le mercredi 1er mars, mercredi des Cendres, nous sommes en marche, pendant 40 jours - sauf les dimanches ! - vers la joie de Pâques. Comme pour le peuple d’Israël, durant sa traversée du désert, vers la Terre promise, nous sommes invités, chaque année, à nous mettre nous aussi en route, en (...)

C’est le souhait que nous nous sommes formulés au début de l’année nouvelle. La santé n’est-elle pas le bien le plus précieux à sauvegarder, on ne joue pas avec la santé. C’est aussi un bien fragile exposé à bien des blessures du corps, du cœur, de l’esprit et de l’âme. Le malade sans espoir de guérison. (...)

L’année 2016 a été marquée par des événements terribles, horribles qui ont marqué nos esprits et nos corps, qui ont touché toutes catégories sociales et toutes générations. S’il est nécessaire de rester vigilant, ce ne doit pas être l’occasion d’un repli sur soi, et d’un retranchement dans toutes sortes d’extrémisme, de radicalisation, de rejet.

Au commencement d’une nouvelle année liturgique, l’Église nous invite à tourner une page. Les consignes de ces 4 dimanches de l’Avent sont claires ! Veilleurs, restez bien éveillés ! Nos navigateurs du Vendée Globe en font la rude expérience ? Nous savons que l’aventure humaine est aussi une histoire (...)

Pendant le temps de l’Avent, la liturgie nous oriente vers l’attente : celle de la venue de Jésus à Noël, mais surtout, à la fin des temps. Et la liturgie nous invite à quatre attitudes. Veiller Le veilleur ne se laisse pas gagner par la torpeur des habitudes ni par le désarroi des temps qui (...)

Le dimanche 13 novembre 2016 [1], Mgr Denis Moutel sera à Etables-sur-mer, pour donner le sacrement de la confirmation à 8 jeunes et à une adulte de la paroisse. Durant la célébration, l’évêque fera une onction de Saint Chrême sur le front de chaque baptisé pour le confirmer, en lui disant : « Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu. »

Quelle chance d’avoir la foi ! « J’étais éloignée de l’Église depuis 20 ans à cause d’un professeur injuste qui se disait croyant. Il a bouleversé ma foi. J’ai 45 ans aujourd’hui, grâce aux rencontres avec une équipe du synode j’ai retrouvé le chemin de la Foi. Merci aux amis qui ont su me transmettre la (...)

La critique traverse les âges. Il est plus facile de détecter les défauts des autres que d’admettre nos erreurs, nos fragilités.

Le mardi 1er novembre 2016, nous allons célébrer la fête de tous les saints. Ces hommes et ces femmes de notre histoire, qui ont cherché à vivre le bonheur selon l’Évangile.

Avec la reprise des diverses activités, c’est une nouvelle page d’histoire que nous allons devoir écrire, tous ensemble. Je souhaite que tous, après les chocs vécus en Juillet, tant après le carnage de Nice qu’après le meurtre ignoble de ce prêtre, célébrant sa dernière eucharistie, nous avons apprécier le bienfait de quelques jours de repos, de quelques moments de répit, permettant la joie des rencontres, des regroupements familiaux ou amicaux. Après de si rudes épreuves, heureux sommes-nous si nous avons goûté un peu de paix !

Le mois de septembre est marqué par la rentrée scolaire, la reprise des activités associatives…, c’est aussi la rentrée de la catéchèse dans toutes les paroisses.

Il y a quelque temps je participais à un repas avec des amis. Il y avait des prêtres, des religieuses, des laïcs. Le repas fut fort joyeux avec des chants repris en chœur et des histoires en patois amusantes. Bref, on ne s’est pas ennuyés. Avec une assemblée de « gens d’Église », la dame du (...)

Très tôt, Jésus, apprenti charpentier à Nazareth s’avère d’un sacré caractère. Au seuil de la puberté il fugue déjouant la surveillance de ses parents lors d’un pèlerinage à Jérusalem ; la fugue c’est un peu la fuite, en tous cas une forme de rupture. Et où le trouvent-ils ses parents ? Au Temple au milieu des (...)

Voilà bien la difficulté ressentie aujourd’hui par beaucoup de chrétiens. Dire trop vite Dieu, c’est taxé de prosélytisme. N’en rien dire sous prétexte de discrétion, peut être considéré comme une forme de lâcheté. Ces questions sont bien au cœur de notre recherche synodale. Nous mesurons de mieux en mieux (...)

« Il fut un temps où j’étais fervent. Le Christ entrait chez moi en ami. Peu à peu ses visites m’ont gêné. Il traversait inévitablement mon domaine le plus personnel. Il me demandait des explications que j’écartais évasivement, prétextant mon manque de temps. Parfois il est revenu frapper à la porte, je me cachais. Chaque fois cela m’a rendu malade. Au fond je voudrais bien… Comme au temps des ferveurs premières. » (extraits de Visages de Lumière du Père Gillet)

« Recherchez la date de votre baptême » disait le pape François à l’Angélus du dimanche 10 janvier 2016, place Saint Pierre à Rome. Le pape invite souvent les chrétiens à connaître la date de leur baptême pour s’en souvenir et pour en célébrer l’anniversaire.

Nous vivons dans la tourmente. Dans de nombreux coins du monde des murs se dressent pour rompre les relations, pour repousser ceux qui nous paraissent hostiles. A un niveau économique et social, nous assistons à un véritable désastre quand des hommes, des femmes, perdent leur emploi ou peinent à être embauchés. Ce désastre est également vécu cruellement par ceux qui sont passionnés par leur profession mais qui ne peuvent plus en vivre parce que les critères de rentabilité, de recherche exagérée du profit deviennent prioritaires sur le devenir de l’être humain.

C’est la question qui nous est posée chaque soir, lors des informations, pour solliciter notre point de vue sur tel ou tel événement. A l’occasion de ces deux temps forts que nous sommes invités à gérer, un synode diocésain et une année de la miséricorde, il n’est peut-être pas superflu de chercher à personnaliser notre propre réponse, concernant ces deux réalités que voudrait nous faire vivre intensément, notre Église diocésaine.

Le mois de décembre est un moment contrasté de l’année. Alors que les jours sont les plus courts, que le sombre fait plutôt place à la clarté du jour, les festivités vécues durant cette période apportent une note de gaieté, de joie, au cœur de l’hiver. La décoration de nos maisons, des rues de nos communes, la réalisation de crèches dans nos églises et chapelles, sont autant d’éléments qui apportent de la couleur à notre quotidien.

L’espérance est cette vertu, cette force qui nous aide à tenir debout quand les coups durs de la vie nous tombent dessus et nous abattent.

Si on demande à un enfant ce que représente « Noël » pour lui, il risque fort de répondre « Les cadeaux » ! C’est vrai : depuis des semaines, les vitrines et les rayons des magasins en regorgent. Et c’est vrai aussi que c’est « l’enfant » qui est au cœur de cette fête. Et l’enfant, c’est le symbole de « l’à-venir ».

Mgr Moutel, évêque de St Brieuc et Tréguier a convoqué un synode diocésain qui s’étalera sur 18 mois. Un vaste chantier s’ouvrira à partir du 8 décembre 2015. Tout le monde doit se sentir concerné et pourra s’exprimer. Explications avec le Père Guy Marzin, nouveau curé d’Etables-sur-Mer, membre du Bureau du Synode diocésain, prêtre accompagnateur du Service diocésain de la catéchèse et du catéchuménat et secrétaire général du Conseil presbytéral ….

Chaque année, l’Église nous invite, le 1er novembre, à célébrer tous les saints et les saintes de notre histoire. Les saints connus et inconnus. Mais en célébrant tous les saints, nous célébrons surtout celui qui « fait les saints », c’est-à-dire Dieu lui-même.

Si notre République s’honore des 3 valeurs affichées sur le fronton de nos mairies « liberté, égalité et fraternité », nous savons d’expérience combien reste exigeante et fragile la fraternité. Cette belle vertu ne pousse pas spontanément comme, idéalement, on pourrait le penser. Pour qu’elle soit appliquée à tous les niveaux de nos relations humaines,( famille, commune, paroisse, pays…), oui, elle demande à être « cultivée », développée, entretenue soigneusement.

Merci au Seigneur qui m’a donné des frères et sœurs que vous êtes, c’est lui qui conduit nos pas vers l’inconnu, comme il a conduit ceux d’Abraham … Va vers l’inconnu, vers le pays que je t’indiquerai …

Si nous devions nous en tenir à l’actualité locale, régionale, nationale et internationale, il nous serait tentant de dire : Mais quel espoir possible ?

Entre les conflits de toutes sortes, les guerres économiques et sociales, nous pourrions avoir tendance à vouloir baisser les bras.

Avec les catholiques du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier et tous les habitants des Côtes d’Armor, je suis heureux de vous adresser ces quelques mots de bienvenue. Argoat (la terre) et Armor (la mer) : les beautés de la nature et la richesse de notre patrimoine religieux nous donnent parfois un peu de fierté mais ce sont surtout les rencontres que nous aurons avec vous qui nous enrichiront : information partagée, services nombreux de l’accueil et du commerce, célébrations du dimanche et « pardons » de l’été.

L’habitude est prise de réaliser au terme d’une année un bilan. Ceci permet de faire une évaluation et d’apporter les corrections. C’est précisément à une telle démarche que notre évêque ,suite aux rencontres lors de visites pastorales ou autres, s’apprête à nous faire vivre. C’est la bonne nouvelle que le (...)

C’est après son baptême dans le Jourdain que Jésus commence son ministère parmi nous. Cette vie publique s’ouvre sur l’annonce de la Bonne Nouvelle aux peuples de la terre.

Notre évêque m’appelle à rejoindre la zone pastorale de Dinan dont je serai le responsable. A partir du mois de septembre prochain, je ferai partie d’une équipe de prêtres, avec la nomination de curé pour un certain nombre de paroisses sur les dix qui composent ce secteur. Avec ceux qui plantent, avec ceux qui arrosent, tous coopérateurs de Dieu - l’acteur principal qui donne la croissance - je m’engagerai à poursuivre la mission de l’Eglise comme vous m’avez permis de le faire à Etables sur Mer, pour aller au-devant du monde d’aujourd’hui…

Au cœur de nos existences nous vivons différents passages qui nous font advenir comme être humain et qui peuvent révéler notre personnalité. Ces passages sont toujours des moments de crise. En effet, la crise est toujours cette période d’instabilité où nous quittons une terre connue pour accepter de nous projeter dans une terre inconnue. C’est un réel basculement. Et l’inconnue fait peur ! C’est la peur de ses disciples enfermés dans leur maison au soir de la résurrection de Jésus-Christ comme des personnes blotties au fond de leur prison (Jn20, 19-31). Pour quitter la peur il faut être capable d’entendre et d’accueillir une parole de paix qui met en confiance. « La Paix soit avec vous ! »

Tournés vers l’Espérance, vers la Victoire !

Le spectacle, ces jours-ci, ce sont des séries des malheurs : le terrorisme, les attentats, les enlèvements, les meurtres, les campagnes de haine, etc… frappent nos esprits et nous paraissent comme des séismes qui ravagent nos cultures et détruisent nos pays. Ils sont des symboles visibles de la fragilité de notre monde. En plus de l’incertitude et de l’insécurité, rien ne nous fait plus plaisir que de nous rappeler les crises politiques et économiques …

L’histoire nous apprend qu’il existe des hommes exceptionnels qui ont marqué l’évolution et la survie de notre pays, tel le général de Gaule. Ces hommes sont plutôt rares, un par siècle dit-on. Il est aussi une personne qui a marqué l’histoire de notre monde, l’histoire religieuse : c’est Marie de (...)

Depuis le mercredi des Cendres, l’Église du monde entier est entrée en Carême, dans la préparation à la fête de Pâques, la plus grande fête des chrétiens. Cette période de 40 jours a été instituée depuis le 4e siècle, pour nous permettre de renouveler la ferveur de notre engagement de baptisés.

Où allons-nous ? Que cherchons-nous ? Notre route est parfois sinueuse, elle peut être semée d’obstacles, de souffrances et d’échecs. Le Carême nous invite à prendre du recul, à nous dégager de l’immédiat pour relire et ajuster notre vie à la lumière de Jésus-Christ et de l’Évangile. L’abbé Roland Le Gal nous explique le sens de ce temps liturgique.

De mars à juin 2015, nous serons tous en état permanent de mission autour de la famille, une invitation du Pape François relayée par notre évêque, Monseigneur Denis Moutel.

Famille, lieu d’évangélisation ! Famille, lieu de mission !

Nous savons combien une co-habitation heureuse et fraternelle dans nos familles, quartiers ou au sein de nos communautés, demande effort et attention. Deux excès nous guettent constamment : la peur qui nous fait considérer l’autre comme une menace ou au contraire l’intention généreuse de vouloir le transformer à notre image. La réaction d’un époux qui motive son échec en couple est révélatrice de ses excès : « Tu as toujours voulu me transformer ; tu n’as jamais réussi à me rencontrer ! »

Liberté, égalité, fraternité, c’est la devise de la France qui figure sur le fronton de nos mairies. De ces trois vertus, la fraternité n’est-elle pas le parent pauvre en ces temps d’individualisme ?

En ces périodes de fêtes de fin d’année, nous allons nous souhaiter des vœux. Ils peuvent sembler l’expression d’une tradition qui perdure à travers les âges. Nous souhaitons avant tout du bien pour les membres de nos familles, pour nos amis, pour nos collègues de travail, pour notre pays, pour notre monde.

Le début d’une nouvelle année crée de nouvelles attentes. Et lorsque le climat social, politique, économique, religieux … prend des couleurs d’accablement, ces attentes se multiplient encore. “Dans la nuit de Noël à Bethléem, le Rédempteur se fait l’un de nous, pour être notre compagnon sur les routes de l’histoire semées d’embûches. Accueillons la main qu’Il nous tend, c’est une main qui ne veut rien nous enlever, mais seulement nous donner.”, disait le Pape Benoît XVI.

Nous entrons dans une période liturgique où nous nous préparons à célébrer l’avènement du Seigneur Jésus, Celui qui est déjà venu et qui doit encore venir. En venant dans notre monde, il nous a déjà indiqué le chemin, la vérité … Il nous a laissé son Évangile. Nous préparer, c’est essayer de marcher vers lui. Cette attente chrétienne se veut ainsi une manifestation de notre fidélité dans la foi et un combat dans l’espérance.

Dans sa prison, Jean Baptiste se fait du souci. En son temps, il a rencontré Jésus, son cousin : il pensait sûrement que très vite, par Lui, les choses allaient changer. Le voici aujourd’hui rempli de doutes : ne s’est-il pas trompé sur son identité et sur sa mission ? Ses disciples doivent l’interroger : « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? »

La paix est une flamme fragile Vigilance !

Aujourd’hui, les moyens de communication ne manquent pas. Les réseaux sociaux ne cessent de se développer. Nous sommes reliés par affinités, par centres d’intérêts, par obligations professionnelles, par amitié, à une quantité de personnes. Les frontières ont disparu parce que le monde virtuel transcende tous les murs qui veulent séparer ou qui voudraient nous obliger à nous replier sur notre pré carré. Les distances sont désormais restreintes puisque la technologie comme les moyens de transport ne cessent de nous rapprocher.

Qui de nous n’en rêve … C’est une aspiration profonde d’accéder à un état complet de satisfaction et de plénitude, comme l’indique le dictionnaire.

La période estivale est finie ; la rentrée occupe les esprits et les cœurs. Sur le plan politique, économique et social, les médias français l’annoncent morose, sinon explosive …

Voici une nouvelle année scolaire et pastorale qui se fait jour.

Prière du Pape François pour la paix au Moyen-Orient le 9 juin 2014

Voici déjà la grande coupure de l’été ! Bienvenue aux vacanciers de passage !

Au moment où nous allons célébrer le départ de Jésus, son Ascension à la droite de Dieu le Père, et la venue de l’Esprit sur l’Église, la Pentecôte, les chrétiens entrent dans une phase d’espérance. Pour eux, Jésus est à la fois absent et présent. Sa nouvelle présence de ressuscité devient une présence à tous (...)

La confirmation célébrée joyeusement à Plérin le 11 mai dernier nous a révélé les capacités qu’ont nos jeunes à prendre au sérieux ce moment important de leur vie de baptisés. D’autres célébrations vont nous réunir auprès des plus jeunes pour la première de leur communion ou pour la profession de foi. Sans (...)

Après le Carême et la grande semaine Sainte, nous voici dans le temps pascal. Dimanche après dimanche nous reprenons conscience que c’est bien le Christ ressuscité qui nous réunit. Il est au milieu de nous, il nous rassemble, nous parle et se donne à nous. Chaque dimanche de l’année, c’est bien le (...)

Regarder sa vie peut-il rendre la personne vulnérable ou l’aider à se construire ? Puis-je réussir dignement ma vie en empruntant le seul chemin du relativisme, en adaptant la vérité vivante à mes situations diverses ? Sauf que la vérité n’est pas plurielle, elle ne se fabrique pas, ne s’invente pas, ne se négocie pas, ne s’achète pas. Elle est un chemin de Lumière à découvrir ; à découvrir pas à pas. La Vérité est une personne : Jésus.

C’est le titre d’un petit livre sur lequel Mickaël Lonsdale donne son témoignage de Foi. Mickaël Lonsdale est un acteur de talent bien connu. Il interprétait le rôle de Frère Luc, le médecin, dans le film sur les moines de Tibhirine. « Des hommes et des dieux ». Né d’un père protestant et d’une mère (...)

Le Pape François nous exhorte à entrer nous aussi dans le fleuve de joie qu’est « la Joie de l’Evangile ». Je vous rappelle cette exhortation alors que le monde traverse une crise multisectorielle importante. En Église, nous sommes en Carême depuis quelques jours, plus précisément depuis le mercredi 05 mars 2014.

En ce premier mercredi de mars, nous entrons en Carême et nous avons déjà en vue l’aurore du matin de Pâques. Dieu vainqueur en son Fils de tout ce qui fragilise, défigure et déshumanise l’homme. Dieu qui ouvre et propose à l’homme un passage et le renouvelle au plus intime de lui-même. N’ayons pas peur (...)

« Frères, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée ; cet Evangile, vous l’avez reçu ; c’est en lui que vous tenez bon, c’est par lui que vous serez sauvés si vous le gardez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, c’est pour rien que vous êtes devenus croyants. » Saint Paul l’a dit aux Corinthiens, il nous le dit encore aujourd’hui. (1 Co 15,1-2)

Nous venons de nous souhaiter la bonne année en espérant qu’elle sera bonne pour tous sur le plan physique, moral et spirituel. Mais nul ne sait ce que nous réserve 2014. L’important c’est de vivre de notre mieux l’aujourd’hui que Dieu nous donne.

La fin de l’année liturgique évoque sérieusement la question des fins dernières et de la vie éternelle, en passant par la description des faits terrifiants, des crises et des catastrophes. Des paroles intentionnellement dramatiques – à la manière des prophètes de l’Ancien Testament – sont mises dans la bouche de Jésus par les évangélistes, pour attirer l’attention des auditeurs. Mais ces paroles n’ont pas perdu de leur actualité en cette fin de l’année civile non plus ; aujourd’hui encore, notre monde nous offre, comme un spectacle presqu’équivalent, les mêmes événements tragiques : guerres, tremblements de terre, catastrophes (typhon), famines, maladies …

Voici qu’arrivent les jours où nous allons célébrer la naissance du Christ. À Bethléem, il y a plus de 2000 ans, une jeune femme, accompagnée de son mari, met au monde un enfant et l’emmaillote dans une mangeoire.

(édito du bulletin paroissial de novembre 2013) Les 1 et 2 novembre, nous allons fêter les amis de Dieu et prier pour nos défunts. Personnellement, je penserai et prierai pour des parents et des amis qui nous ont quittés récemment. En l’espace de quelques semaines, j’ai participé dans ma paroisse (...)

Le dimanche 24 novembre, en la fête du Christ-Roi de l’Univers, l’Église catholique célèbre la clôture de l’Année de la Foi que le Pape Benoît XVI avait initiée à l’occasion des 50 ans du concile Vatican II.

Comme chaque année, au mois d’octobre, nous sommes sollicités pour vivre intensément la semaine missionnaire mondiale, du 12 au 20 octobre 2013. Après l’année de la foi qui aura permis à beaucoup de chrétiens de mieux tester ce que nous sommes devenus radicalement par le baptême, nous voici relancés pour l’objectif premier de l’Eglise depuis Pentecôte : Elle est au cœur de sa vocation quand elle vit dans le souffle de la mission.

L’heure de la rentrée a sonné ! De nouvelles activités, de nouvelles rencontres, des retrouvailles. Comme chaque année, grands et petits nous reprenons nos activités après la pause estivale.

Encore 10 jours, les résultats des examens et les rattrapages passés par les jeunes seront « tombés », comme l’on dit, et commencera alors le temps du repos estival.

Dans quelques semaines, vous allez peut-être partir en voyage.
Vous pourrez repérer de bonnes adresses qui seront pour vous l’occasion d’un bon repas. Certains rechercheront la table d’un chef à étoile.

En cette fin d’année scolaire, les agendas sont surchargés. Avant les dispersions des vacances, c’est le temps des « bilans ». Chacun s’y soumet. Quelles que soient nos différentes activités, c’est important d’en faire une évaluation.

Au cours de ce mois, nous fêtons la Pentecôte, un événement capital qui a totalement changé les Apôtres ; nous fêtons la naissance de l’Eglise.

Lors de la très belle veillée pascale à Pordic huit enfants en âge scolaire ont été baptisés.

“… Ne permettons pas que des signes de destruction et de mort accompagnent la marche de notre monde !”
C’est avec, entre autres, ces mots que le Pape François s’est adressé à l’humanité toute entière, au moment d’inaugurer son pontificat, le mercredi 19 mars, place Saint-Pierre, à Rome.

En lisant cette petite phrase, j’imagine que plusieurs d’entre nous vont, comme Nicodème à qui Jésus l’adresse (voir évangile St Jean 3,3), faire la grimace. C’est pourtant cette proposition que viennent d’entendre, en ce premier dimanche de carême, les quelques milliers de catéchumènes, arrivant à leur dernière étape de formation avant leur baptême à Pâques.

Au courant de ce mois de février, le mercredi 13 plus précisément, avec l’imposition des cendres, nous entrerons en Carême, chemin vers Pâques – Mystère fondamental de notre Foi chrétienne. Et nous accueillerons ces paroles : “ Convertissez-vous, croyez à la Bonne Nouvelle ”. La joie de croire nous (...)

Êtes-vous chez vous ? J’arrive … Noël ! Serions-nous désabusés, nous qui y croyons ? Redis-nous, Seigneur de quel amour tu nous aimes ; tant d’hommes et de femmes vous ignorent lorsqu’ils ne regardent qu’un monde en désarroi, lorsqu’ils ne regardent que la croissance, l’exil fiscal, le pouvoir d’achat, (...)

A tous bonne, heureuse et sainte année 2013 ! Ainsi qu’il est de tradition tout au long du mois de janvier, nous allons échanger nos vœux. Nous quittons l’année 2012 et nous voulons rendre grâce pour tout ce que nous avons vécu au cours de ces 12 mois qui viennent de s’écouler. Dans nos familles, (...)

Aujourd’hui encore, le pays de Jésus, le territoire qu’il a parcouru connaît des cycles de violences. Sur la face de la terre, les armes ne se sont jamais tues. Ici, “l’automne arabe”, là bas, la jungle congolaise … la France regrette la dérive meurtrière et le grand banditisme de la Corse et de (...)

Le temps de l’Avent est un temps d’attente et de préparation à une rencontre

Traditionnellement, en ces jours de Toussaint et du 2 novembre, notre attention se porte davantage sur l’ « au delà de la mort », aux contours si difficiles à cerner.

C’est l’un des grands enjeux actuels pour notre société, un enjeu qui mérite réflexion, car il touche les fondements de notre « vivre ensemble » et la notion même de l’homme.

Alors qu’elle était initialement prévue le 14 octobre, les contraintes d’espace de rencontre nous ont fait choisir la date du 30 septembre pour célébrer notre rentrée pastorale. Ce jour de fête et 26e dimanche ordinaire de l’année liturgique B, la page d’Évangile, Marc 9, 38-48, traite d’une question (...)

Une nouvelle année pastorale commence ! Tous les ans, la rentrée de septembre sonne la reprise pour le monde scolaire et étudiant mais aussi plus largement : reprise des rythmes du travail, des activités ordinaires, paroissiales, etc… Cette rentrée, nous l’abordons avec de nombreuses inconnues, avec certaines craintes plus que légitimes : plans sociaux aux multiples répercussions, crise économique dont on ne voit pas bien l’issue, tension forte au Proche Orient entre Israël et l’Iran, drame de la Syrie qui semble s’enliser. La liste pourrait être longue des inquiétudes que nous pouvons ressentir et partager sur bien des sujets qui touchent nos familles, notre pays, l’Europe et le monde.

Juillet, août, mois des vacances : jours longs, verdure, fleurs, beauté de la nature, « soleil », chaleur, la campagne, la mer … Les vacances pour tous sont les bienvenues, nous en avons besoin. Elles sont bienfaisantes pour le corps et l’âme. La Bible nous rapporte que Dieu lui-même après avoir créé (...)

Marie-France D’Hérouville a été et est parmi nous cette femme qui a pris sa part de responsabilité au sein de notre communauté paroissiale. Avec vous et nous elle a pris et prend sa part de gravité dans la recherche de nouveaux modèles de fonctionnement que nous recherchons pour nos communautés (...)

En célébrant la fête de la Pentecôte, nous avons quitté le temps pascal et nous avons repris le cours de ce que la liturgie appelle le « Temps Ordinaire ».

« Comme le Père m'a envoyé, Moi aussi je vous envoie ! »
« Comme le Père m’a envoyé, Moi aussi je vous envoie ! »

Lorsqu’il apparaît à ses apôtres aux lendemains de Pâques, le Seigneur Ressuscité leur souhaite la paix, répand sur eux son souffle, son Esprit.
Il leur dit : “ comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie ”

« Tous, unanimes, étaient assidus à la prière, avec quelques femmes dont Marie la mère de Jésus et avec les frères de Jésus » (Ac 1, 14)

Jésus a choisi les douze, puis il a appelé les soixante-douze … il les a envoyés en mission, pour annoncer le royaume. Mais c’est à la Résurrection qu’il a étendu cette mission à toutes les nations. Désormais, nous sommes l’Eglise, non pas seulement entre nous, mais pour le monde, dans le monde et avec le (...)

On dit qu’elle revient et qu’elle connaît un regain dans la société - mais elle a toujours ses partisans et ses détracteurs. Pour certains, c’est un mot commode pour atténuer les conflits. Pour d’autres, la fraternité fait partie des émotions collectives. Pour d’autres encore, elle apparaît comme un (...)

La dernière semaine de février nous introduira dans un autre temps fort de notre liturgie. Après Avent et Noël, nous pensons déjà au carême et au temps pascal. Ne l’oublions pas, sur la Crèche du Divin Enfant, planait déjà l’ombre de la Croix. Le récit de l’Epiphanie, pour sa part, nous montrait que la naissance de cet Enfant avait inquiété les grands de ce monde ( Hérode ) et suscité des hantises.

Jacques a la cinquantaine.
Peut-être approche-t-il des 60 ans. Il est difficile de lui donner un âge. Ses traits sont marqués. Il porte sur lui les stigmates d’une vie passée à la rue, sans domicile fixe. Il reste pudique et confie à demi-mot qu’il est de l’assistance publique, que l’école c’était pas son truc, qu’il n’a jamais réussi à s’insérer dans le monde du travail, que pendant de longues années il a éprouvé de la haine.
Haine contre l’institution, contre la société, contre la vie, contre sa vie …

Voilà 2 ans que ce site a été créé. Comme l’indique mieux qu’un commentaire la photo des statistiques de ce jour anniversaire, vous êtes les bienvenus sur ce site, car c’est pour vous lecteurs internautes qu’on écrit. Le tisserand et les rédacteurs constituent une équipe attentive à ce qui motive la (...)

selon la formule consacrée en ce début d’année, je vous souhaite une bonne et heureuse année ainsi qu’une bonne santé à vous et à tous ceux qui vous sont chers.
Je souhaite de tout cœur que cette année 2012 voie se réaliser les projets qui vous tiennent le plus à cœur.

L’heure est à la peur ! Les vents sont contraires ! Qu’on les nomme “ Printemps Arabe ’’, “ Crise Financière ’’, “ Plans d’austérité ’’, “ Dette importante ’’ en Grèce, en Italie ou tout autre pays soupçonné … menaces et échecs obscurcissent les perspectives d’avenir des peuples de la terre. Nous sommes à (...)

Le dimanche 20 novembre dernier, le journal Ouest France titrait sa une : « Noël plus fort que la crise ». Le lecteur apprenait alors dans l’article de fond que « les Français sont prêts à dépenser plus pour Noël cette année » « Malgré la crise, disait le sous-titre, ils ne veulent pas se restreindre pour (...)

Près de 500 personnes réunis pour prier, chanter et célébrer la naissance de la nouvelle paroisse [bleu]Notre Dame de la Mer de Plérin-Pordic[/bleu] en présence de Mgr Moutel, Evêque du Diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, du Père Loïc le Quellec curé de la nouvelle paroisse et de nombreux autres prêtres des paroisses environnantes.

Le vrai culte, celui qui plaît à Dieu, doit lui être rendu d’un cœur sincère, contrit et humilié, par la pratique de l’amour, de la justice et de la charité envers les pauvres. Des prophètes de l’Ancienne Alliance, tels Isaïe, Amos, Michée … l’ont rappelé en leur temps.

Edito du Père Le Quellec pour le bulletin « l’animateur » du mois d’octobre :
Au moment où nous éditons le bulletin de la paroisse, nous nous apprêtons à célébrer la naissance de notre nouvelle paroisse. Dans le prochain bulletin du mois de novembre, nous aurons l’occasion de revenir sur cette fête !

Le site cplittoralouest.catholique.fr a 18 mois. En ce mois de septembre 2011, plus de 1300 visites sont comptabilisées soit une moyenne quotidienne de 45 à 50. Cette régularité dans la consultation du site est un signe de stabilité et donc de fidélité ; par conséquent pour les acteurs, tisserand et (...)

Editorial du Père Jean Mabundi - Curé de la Communauté Pastorale d’Etables sur Mer.

Editorial du Père Loïc le Quellec - Curé de la Communauté Pastorale Notre Dame de la Mer de Plérin-Pordic

Appel de Monseigneur Denis Moutel évêque de Saint Brieuc et Tréguier à propos de la famine dans la Corne de l’Afrique

Alors que nous venons de célébrer au cours du mois de juin la grande fête de la Pentecôte et à sa suite celle de la Sainte Trinité et celle du Corps et du Sang du Seigneur, notre évêque signe le décret par lequel est créée notre nouvelle paroisse : Notre Dame de la Mer de Plérin-Pordic Je veux croire (...)

Amis internautes, visiteurs ou vacanciers, veuillez trouver ci-dessous le mot d’accueil de notre Père Evêque, Mgr Denis Moutel.

Nous vous remercions de votre visite et vous souhaitons amis vacanciers de bonnes vacances sur le Littoral-Ouest.

Durant quarante jours, le Christ ressuscité s’est manifesté aux Apôtres. Petit à petit, ils ont appris à le reconnaître, à l’accueillir vivant au milieu d’eux. Ils ont ainsi accueilli la joie et la paix qui viennent de celui qui a vaincu les ténèbres du tombeau. Au jour de l’Ascension, alors que Jésus (...)

« Tout à coup, un oiseau se mit à chanter » Je serai bien incapable de me souvenir où j’ai pu lire cette phrase en apparence anodine. Elle me revient en ces jours où le printemps revenu après la grisaille et le froid de l’hiver, le merle matinal chante en concert pour saluer le soleil qui se lève. Un (...)

Les femmes ont trouvé le tombeau ouvert et vide, alors que Jésus y avait été enfermé. Enigme ! Et pourtant tous les spécialistes disent que ce n’est pas un signe crédible de la victoire sur la mort. Toutefois, le tombeau vide a permis aux disciples d’imaginer Jésus dans une nouveauté d’être, au-delà de (...)

Au cours du mois d’octobre, vous avez été invités à donner votre avis au sujet du bulletin paroissial. Avec les 94 réponses venant de Plérin, Pordic et Étables, la Commission Communication du Conseil Pastoral a pris connaissance des rubriques qui vous intéressent plus particulièrement, par ordre (...)

C’est avec beaucoup de joie que je commence ma nouvelle mission de curé de Plérin et de Pordic ! Cela fait plusieurs mois que je porte nos deux paroisses et notre communauté pastorale dans la prière. Un grand merci pour votre accueil à Pordic le dimanche 20 février. Ce fut une très belle célébration (...)

Il y a près de 14 ans, le diocèse de St-Brieuc et Tréguier regardait son avenir en face et procédait à un aménagement pastoral important. De 416 paroisses, 70 paroisses nouvelles ont canoniquement été créées. Depuis, les transformations se sont poursuivies et pourraient encore se poursuivre … (...)

Joyeux Noël et Bonne Année 2011 ! Au nom de vos Equipes d’Animation Paroissiale de Plérin- Pordic et Etables sur Mer, de votre diacre Serge Kerrien, de vos prêtres Gérard Nicole, Bernard Bloyet, Loïc Le Quellec, Jean Gaubert, Jean Hamon et en mon nom personnel, je vous souhaite un Joyeux Noël ! Que (...)

Message de Noël 2010 Mgr Denis Moutel Evêque de Saint-Brieuc et Tréguier Dans quelques jours, c’est Noël … Depuis longtemps déjà, les rues et les enseignes accrochent notre regard et notre désir. Les enfants se réjouissent et brûlent d’impatience, les petits et les grands veulent faire plaisir et se (...)

Toutes les semaines de l’Avent, vous trouverez dans cette rubrique un mot du Père Gérard Nicole sur la prochaine unification de notre paroisse Plérin-Pordic. "Emmanuel, Dieu avec nous". C’est le nom de Jésus, un nom vocation, un nom qui est une misison. Jésus est la présence du Seigneur au milieu (...)

Toutes les semaines de l’Avent, vous trouverez dans cette rubrique un mot du Père Gérard Nicole sur la prochaine unification de notre paroisse Plérin-Pordic. Le désarroi de Jean Baptiste en face du Christ nous met personnellement en question. Le Dieu de Jésus Christ est un Dieu déroutant. Jusque (...)

Le défi de la foi est une question qui se pose avec acuité de tous temps, mais plus encore aujourd’hui dans notre société marquée par des mutations nombreuses et profondes. Nous le percevons dans les appels multipliés de notre Eglise et même de nos gouvernants à aspirer à un nouveau mode de vie. Dans (...)

Toutes les semaines de l’Avent, vous trouverez dans cette rubrique un mot du Père Gérard Nicole sur la prochaine unification de notre paroisse Plérin-Pordic. Ce dimanche, Jean Baptiste nous invite à la conversion. La conversion est la marque et le signe qu’un disciple est à l’écoute du Seigneur qui (...)

Toutes les semaines de l’Avent, vous trouverez dans cette rubrique un mot du Père Gérard Nicole sur la prochaine unification de notre paroisse Plérin-Pordic. Ce premier dimanche de l’Avent oriente notre désir et notre attente vers la venue du Règne de Dieu. « Que ton Règne vienne » disons-nous (...)

En nous invitant, dans son Editorial, à « entretenir le baobab de l’information » notre curé titille notre curiosité. Citoyens du Monde, familiarisons-nous à la culture de cet arbre ultraméditerranéen. Le Baobab est un arbre au tronc ventru, qui peut mesurer plusieurs dizaines de mètres. Dans (...)

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170 | Tout afficher