24 juin fête de Saint Jean Baptiste Enregistrer au format PDF

Lundi 22 juin 2020 — Dernier ajout vendredi 3 juillet 2020

Fils de Zacharie et d’Elisabeth, Jean est issu d’une famille sacerdotale. Zacharie, son père, est prêtre et exerce des fonctions au temple de Jérusalem. Sa mère, Elisabeth, est cousine de Marie. La naissance de Jean Baptiste est annoncée à Zacharie par l’ange Gabriel qui le présente comme un nouvel Elie. L’évangéliste Luc rapporte que Zacharie, refusant de croire à l’annonce de cette naissance, devint muet. Il ne retrouvera la parole qu’au moment de la circoncision de Jean, lorsqu’il confirmera le nom de l’enfant que l’ange lui avait indiqué.

info document -  voir en grand cette image

La jeunesse de Jean est mal connue. On sait qu’il mène une vie d’ascète dans le désert, pratiquant le jeûne et se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage. On le représente toujours revêtu d’une peau de chameau. Installé sur les bords du Jourdain, il prophétise, pratique le baptême de repentance par immersion dans l’eau. Il réunit autour de lui de nombreux disciples, leur annonçant la venue d’un personnage plus important que lui, le Messie. Plusieurs de ses disciples deviendront des apôtres de Jésus.
Prédicateur apocalyptique, impatient et inspiré, il n’hésite pas à frapper d’effroi son auditoire. Il prend la défense des petites gens que les prescriptions trop rigoristes de la loi et l’occupation romaine écrasent. Ses cibles favorites sont les pharisiens, les sadducéens, les occupants romains, les dépositaires du pouvoir. Il ne se fait pas que des amis. La colère du roi Hérode s’abat sur Jean qui lui reproche son union avec Hérodiade, épouse de son demi-frère. Excédé par les critiques de Jean, Hérode ordonne son arrestation. Jeté en prison, Jean est décapité, victime de sa prédication.

Après sa mort, il semblerait que ses disciples se soient divisés, certains, suivant Jésus, d’autres restant fidèles à Jean en qui ils voyaient le Messie. Prophète qui a annoncé la venue de Jésus et l’a baptisé sur les bords du Jourdain, précurseur du Messie, Jean est l’un des rares saints honorés par deux fêtes. Celle du 24 juin est la plus importante et la plus ancienne. Elle célèbre sa nativité et son ministère. La seconde fête, le 29 août, célèbre son martyre.

Très vénéré par les chrétiens dont de nombreuses églises lui sont consacrées, Jean Baptiste est le prophète principal de la religion mandéenne et l’Islam le considère comme un prophète.

Il est le patron de la Jordanie, de Terre-Neuve, de nombreuses villes (Florence, Gênes, Perpignan, Porto, Turin, Québec), de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem et de l’ordre de Malte.

Voir en ligne : Jean le Baptiste