Alain Thomas : « Le cantique des oiseaux » Enregistrer au format PDF

Exposition « Le cantique des oiseaux » à Hénon du 6 décembre 2019 au 1er mars 2020.
Jeudi 6 février 2020 — Dernier ajout vendredi 28 février 2020

Comment est né votre goût de la peinture ?

J’ai fait mon premier tableau j’avais 12 ans.
Ma grand-mère était artiste peintre et en voyant que je me débrouillais bien en dessin, elle m’a donné quelques tubes de peinture et quelques pinceaux et j’ai fait mon premier tableau à 12 ans.

Ma première peinture était très sombre, mais vraiment quand on dit sombre c’est très sombre : c’est un tableau dont le ciel est vert chou avec des apports de noir, la mer est noire et la plage est un brun foncé. On va dire que ça ne respirait pas la gaieté.
Je peignais une bonne partie de la nuit à la lumière d’une lampe électrique suite à ma journée dans l’entreprise familiale, ce qui m’a permis de faire mes premières expositions dans les années 1964 ou 1965.

Est-ce que l’exposition de Hénon est un thème qui vous a été imposé ?

Le thème a été choisi par moi, mon fils Wilhem, une agence avec qui on travaille souvent et la mairie bien entendu.
L’année dernière c’était le thème de « l’hiver flamboyant » et cette année ce sont les oiseaux.
J’ai la chance d’avoir compilé des photos de mes tableaux depuis énormément d’années ce qui fait que le « matériel » de base existe et à partir de là c’est relativement facile de composer un thème.

A quel moment travaillez-vous ?

Très peu dans la journée et plutôt le soir, et même une bonne partie de la nuit et ça ne me dérange pas puisque je travaille à la lumière artificielle.

Sur l’exposition de Hénon, l’éclairage dans l’église, par exemple, a été un choix coordonné avec vous ?

Non on part toujours sur l’effet de surprise, mais pour être très franc, la société d’éclairage nous soumet le projet sur ordinateur c’est un peu comme les sons et lumières et s’il y a quelque chose qui nous interpelle, ils peuvent modifier, mais bon, ils connaissent très bien mon travail et le rendu que je souhaite, nous avons l’habitude de travailler avec eux.
On a fait trois projections sur la cathédrale de Nantes et on travaille en biennale. C’est un travail énorme et il n’y a pas de secret sur le plan financier y a quand même la Ville de Nantes, la Région et des partenaires privés. Mais vous savez, la première année où nous avons projetés sur la cathédrale, la ville nous avait dit qu’elle n’espérait pas plus de 5 à 600 personnes par soir. Et la première semaine, on a fait 50.000 personnes. Deux ans après on a fait 150 000 personnes et là j’ai dit à Wilhem qu’on avait sûrement atteint le maximum et deux ans plus tard nous avons fait 200 000 personnes. C’est énorme … les gens ont besoin de couleurs, de beauté ; sur la cathédrale nous avons l’habitude de terminer par un Ave Maria et ce qui est bizarre c’est que dans la foule il n’y a pas que des gens de tradition catholique il y a un silence total et j’ai même une anecdote, c’était sur la 1er ou 2e projection il y avait à droite de la place St Pierre un groupe d’une quinzaine de musulmanes voilées qui écoutaient l’Ave Maria et qui à la fin ont applaudit et ont fait des youyous, elles étaient vraiment très emballées.
Peut-être qu’un jour, on verra un « mapping vidéo » avec vos œuvres sur la cathédrale de Saint-Brieuc.
Ce sera avec plaisir. C’est vrai que ça déplace du monde.
Ça fait connaître votre travail aussi, qui est quand même assez extraordinaire
Vous savez, quand on est dans la solitude de l’atelier, le peintre ne se rend pas toujours compte qu’il y a matière à déplacer du monde.

Après un Hiver Flamboyant, le célèbre peintre Alain Thomas est de retour à Hénon (22) jusqu’au 1er mars 2020 pour présenter sa nouvelle exposition. C’est l’entretien du jour avec Wilhem Thomas, chargé de communication et coordinateur de la manifestation au micro de Jean-Sébastien Paturel sur RCF.

© photos JLK - Tous droits réservés -

Voir en ligne : Exposition « Le Cantique des Oiseaux » d’Alain Thomas à Hénon

20191226 JLK droits réservés (1) 20191226 JLK droits réservés (10) 20191226 JLK droits réservés (11) 20191226 JLK droits réservés (12) 20191226 JLK droits réservés (13) 20191226 JLK droits réservés (14) 20191226 JLK droits réservés (15) 20191226 JLK droits réservés (17) 20191226 JLK droits réservés (18) 20191226 JLK droits réservés (2) 20191226 JLK droits réservés (20) 20191226 JLK droits réservés (24) 20191226 JLK droits réservés (29) 20191226 JLK droits réservés (3) 20191226 JLK droits réservés (30) 20191226 JLK droits réservés (31) 20191226 JLK droits réservés (7) 20191226 JLK droits réservés (9)