Allez les Bleus ! Enregistrer au format PDF

Billet d’humeur …
Lundi 25 juin 2018 — Dernier ajout samedi 16 juin 2018

Que de commentaires sur les attitudes et les comportements de l’équipe footballistique !
Le bleu en a pâli et pâti.
Il ne mérite pourtant pas d’être conspué ce bleu. Au service militaire, jadis, tout le monde acceptait la condition de bleu qui ne durait que le temps des classes. Beaucoup de bretons regardent vers le ciel en ce moment, guettant un peu de bleu, de quoi faire une culotte de gendarme disait ma mère.

Ce ciel, lorsqu’il est d’azur, rend merveilleuse la mer, évoque une certaine pureté ; ne symbolise-t-il pas un peu d’infini, de divin, invitant au rêve et à l’élévation spirituelle ? C’est la couleur de la robe de la Vierge, un bleu lapis-lazuli, plus cher que l’or, mais porteur de pureté et de paix.

Bien sûr en hiver lorsque les doigts ou les joues sont bleues, c’est un peu livide. On peut aussi être bleu de peur, avoir du sang bleu … mais c’est rare, et pas donné à tout le monde.
Par contre admirer une cuisinière cordon bleu, quel régal, surtout lorsqu’elle passe le poisson au bleu, enfin au court-bouillon.
Quant au linge blanc lorsqu’il est traité au bleu, quel éclat !

Finalement, à défaut d’être un conteur bleu ( merci l‘énergie ), un peu col bleu comme tout binicais bon teint, je vous propose mon billet comme un bleu d’imprimerie, bleutez ce que vous voulez. Evitez de donner des coups qui laissent des bleus.

Mélangeons les bleu de France, bleu roi, bleu de Prusse, lapis-lazuli, jouons collectif comme le symbolise notre drapeau national.

Vos témoignages