Dans la joie, avec confiance Enregistrer au format PDF

Comment activer ou désactiver le sans contact à la lumière de la rencontre ?
Lundi 20 janvier 2020 — Dernier ajout mercredi 8 janvier 2020

Un parcours de vie, ne s’accorde pas à un refrain, il s’accorde à une mélodie qui arpente nos espérances. Je suis Alan Ollivrin, âgé de 22 ans, et sur la demande de notre curé, je me présente à vous : avec joie, dans une grande confiance, signe d’espérance.

Alan Ollivrin

Au commencement, j’ai grandi dans une famille où le mot amour résonne très concrètement, je suis d’une terre rurale où la passion de la paroisse a été pour moi une résonance à l’âge de 12 ans, un éclat, qui aujourd’hui encore donne un sens à mon quotidien. _ La rencontre résonne en moi, comme un mystère qui donne sens à mon chemin.
Jean Baptiste s’accorde concrètement à l’image de la rencontre quand, habilement il évoque la richesse des fruits de ce mystère : « Préparer les chemins du Seigneur, aplanissez sa route », s’écriait-il. Je suis intimement persuadé que la joie de Jésus reste la bienveillance d’une rencontre, de deux cœurs qui s’apprivoisent, intimement et fidèlement !
Au service de l’archidiocèse de Montpellier en 2016, j’ai découvert le sens de la mission. Il n’est pas toujours évident d’être en mission surtout sur un territoire de plus de 200 000 habitants 7/7, 24/24, comme les stations du groupe Total avec une formule particulière : désactiver le sans contact et dire oui au contact. Nous avons maintenant le sans contact sur notre carte bancaire avec une option d’activer ou de désactiver le sans contact, pour la relation humaine nous pouvons aussi activer ou désactiver. Personnellement, j’aime le contact, et mon credo reste la relation humaine. Alors osons la rencontre et rencontrons-nous !
Pourquoi une présentation écrite aujourd’hui ? Pourquoi une photo ? Pourquoi des mots ? La résonance donne sens au mystère, et le mystère donne sens à la résonance de celui qui écoute sincèrement. Ouvrir un magazine s’accorde à la découverte. Découvrir le témoignage d’un homme ou d’une femme reste un cadeau qui n’a pour valeur que celle que le lecteur lui donne ! Aujourd’hui témoin, je serai demain lecteur, et demain tu seras à ma place, voilà un vaste ordinaire, ou peut-être même, un vaste extraordinaire, qui mérite une légère évocation.
Plus concrètement, notre curé Roland Le Gal m’invite aujourd’hui à une mission sur notre paroisse Notre Dame de la Mer, une mission de service, une mission pour tous et avec tous du plus petit au plus grand en devenant membre de l’Équipe d’Animation Paroissiale (E.A.P.) Cet appel je le définis avec deux phrases du chant (Quand tu seras grand), un chant du Mej : « C’est une rencontre, une poignée de main qui fait de ta vie un chemin ». Voilà la phrase que j’ai choisi pour vivre la mission, voilà la phrase qui fera de ma vie un chemin pendant 3 années avec vous et pour vous au service de la paroisse et en collaboration avec notre Curé, les autres prêtres, les diacres, les laïcs. Nous sommes une équipe avec des charismes différents, nous sommes des hommes et des femmes, des femmes et des hommes, nous sommes le peuple de Dieu ! Nous sommes tous invités pour vivre la Mission. « On est toujours le petit de quelqu’un, on est toujours le grand d’un autre » nous invitent à entendre Sophie et Jean-Yves Gall [1].
Je vous souhaite une très belle année, le Christ vient parmi nous et allume la flamme de l’espérance en nos cœurs. Nous ne sommes ni des pierres qui sommeillent, ni une vallée en friche. Nous sommes tout simplement un jardin, qui ne mérite qu’à être cultivé.

[1Collectif d’artistes du MEJ