Décès de Mgr Paul Vieira Enregistrer au format PDF

Lundi 13 mai 2019 — Dernier ajout mercredi 1er mai 2019

Mgr Paul Vieira, évêque du diocèse de Djougou au Bénin s’en est allé pour l’Eucharistie éternelle le 21 mars 2019 (Mgr Paul Vieira, évêque de Djougou, s’est éteint.).

Né le 14 juillet 1949 à Agoué où il fit ses études primaires sous le regard bienveillant des pères missionnaires de la Société des Missions Africaines (SMA), le jeune Paul Kouassivi Vieira eut très tôt la vocation de devenir prêtre.
Il entra au petit séminaire sainte Jeanne d’Arc le 1er octobre 1962 puis poursuit le circuit normal de la formation jusqu’au Grand Séminaire St-Gall où il finit ses études en vue du sacerdoce en 1974.
La même année, il reçoit l’Ordination diaconale à Dompago, des mains de Mgr Patient Redois, SMA, alors évêque du diocèse de Natitingou. Le 29 juin 1975, l’Abbé Paul Vieira est ordonné prêtre de l’Eglise catholique romaine par le Pape Paul VI à Rome.
Après son Ordination presbytérale, il fit des études supérieures en Théologie biblique d’abord à l’ICAO (institut catholique de l’Afrique de l’Ouest) à Abidjan puis à Rome où il soutint sa thèse de Doctorat sur le concept de la Vie en milieu Mina, s’inspirant de Jean 10, 10 qui deviendra plus tard sa devise épiscopale : « Je suis venu afin qu’ils aient la vie et qu’ils l’aient en abondance ».
Revenu au pays en 1981, il est nommé d’abord Curé de Grand Popo, puis recteur du petit séminaire Saint Joseph du Lac d’Adjatokpa qu’il bâtit avec un art de prophète pour l’avenir. Après dix années bien accomplies dans cette pépinière de vocation sacerdotale, les évêques du Bénin lui confient en 1992 la responsabilité du Grand Séminaire St-Gall de Ouidah. C’est dans sa troisième année de rectorat au grand séminaire de Ouidah que le 10 juin 1995, le Pape Jean-Paul II le nomme 1er évêque du nouveau diocèse de Djougou.
Il recevra sa consécration épiscopale des mains du Cardinal Bernardin Gantin le 1er octobre 1995 au Terrain de sport du CEG 1 de Djougou. Dès lors, il prend son bâton de pèlerin et parcourt villes, villages, hameaux pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ mort et ressuscité pour le salut de l’Humanité. De 4 paroisses à l’origine du jeune diocèse, il passa à 23 paroisses avec la création du sanctuaire marial d’adoration perpétuelle, de nombreux centres d’apprentissage de jeunes gens et jeunes filles, de nombreux centres de santé, des écoles, des centaines de puits et forages dans les villages périphériques du diocèse …
En 2009, on lui découvre un cancer des os qui fragilisa énormément sa santé. Au petit matin du 21 mars 2019, Mgr Vieira s’endort dans le Seigneur, alors qu’il préparait activement avec toute son Eglise-Famille le jubilé d’argent de son diocèse.
Le mercredi 3 avril, au stade municipal de Djougou, les derniers hommages lui ont été rendus au cours de la célébration de la messe de requiem pour le repos de son âme. Ce fut de grands moments de vives émotions qui connut la participation de presque tous les évêques du Bénin et du Togo, avec une foule immense de prêtres, de religieux de religieuses, de fidèles chrétiens, mais aussi une participation importante de la communauté musulmane avec qui il a toujours eu de très bonnes relations de collaboration. Le diocèse de Saint-Brieuc étaient représenté par le Vicaire général Hervé Le Vézouët et les prêtres fidei donum originaires du diocèse de Djougou.
Aujourd’hui Mgr Vieira repose dans une aile de la Cathédrale Sacré-Cœur de Djougou.
Que Dieu lui accorde la lumière éternelle.

Mgr Viera lors de la clôture du synode diocésain le 4 juin 2017.
Mgr Viera lors de la clôture du synode diocésain le 4 juin 2017.