Décès de Yves Fleury Enregistrer au format PDF

Lundi 9 décembre 2019 — Dernier ajout jeudi 12 décembre 2019

Nous apprenons avec tristesse le décès de notre ami Yves Fleury, paroissien et organiste sur la paroisse Notre Dame de la Mer.

Nous avions le mois d’octobre dernier consacré un article sur Yves, musicien hors pair (voir l’article Yves Fleury : “Le beau dans la musique”) dont vous trouverez un extrait ci-dessous :

" Dans ma vie professionnelle à l’hôpital, il m’est arrivé de chanter quelques refrains à des personnes âgées découragées, aussitôt elles retrouvent un peu d’énergie.
Dans ma vie familiale, je suis heureux que les enfants aient aussi le virus de la musique et je suis sûr que dans la vie cela les aidera.
Nous aimons beaucoup le partage en famille. C’est un bonheur de pouvoir jouer d’un instrument avec ses enfants.
"

La célébration d’A-Dieu a eu lieu le mardi 10 décembre à 14h30 en l’église Saint Pierre de Pordic.

La Communauté Pastorale présente à Anne son épouse, Benoît, Vincent, Claire, Antoine, Élise, Jeanne, Estelle ses enfants et à toute sa famille, son amitié et ses sincères condoléances.

info document - JPEG - 68.8 ko

Voir en ligne : Ouest-France : Saint-Brieuc. Le gériatre Yves Fleury se battait pour les personnes âgées

info document

Documents à télécharger

Vos témoignages

  • le Néel 6 décembre 2019 19:52

    Dieu a rappelé à Lui son serviteur Yves .

    Que Sa volonté soit faite ! est notre simple prière aujourd’hui, alors que depuis des semaines nous demandions la guérison.

    Il faut dire qu’Yves nous avait habitué à l’exceptionnel de la grâce divine. Lui-même gratifié d’une guérison miraculeuse il y a une trentaine d’années, nous ouvrait les yeux aux signes de la Providence. Il s’abandonnait totalement au Père Céleste, et nous encourageait à la confiance de cet abandon.

    C’est donc forts de son sens élevé de l’Espérance que contre tous les signes d’une implacable maladie, et des dires de la médecine., nous avons cru et espéré jusqu’à la dernière minute à la guérison

    Il restera de lui, un souvenir d’un croyant en la miséricorde divine, le témoignage d’un fidèle à la prière salvatrice et surtout à la prière de louange que son optimisme chrétien aimait célébrer.

    Quelle épreuve pour la famille de quitter cette Terre à 63 ans ! ses amis assurent Anne et ses sept enfants , sa mère et Alain de leurs prières pour qu’ils héritent de la force spirituelle d’Yves.

    C’est toute la paroisse qui va le prier désormais.